Les derniers passages TV et DVD/Blu-ray de Alba ROHRWACHER

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de tous les événements de Alba ROHRWACHER.

Créer mon compte

mercredi 11 janvier 2017
dimanche 26 février 2017

thriller

Louise, 18 ans, vient d'arriver à Bombay avec ses parents. La famille s'est réunie autour du père, qui vient d'obtenir un poste en Inde, et doit loger provisoirement à l'hôtel, le temps de finaliser leur installation dans le pays. Mais une nuit, tout bascule. Louise, qui n'a pas voulu accompagner ses parents à une soirée, est restée seule à l'hôtel. C'est alors qu'elle entend des bruits sourds en provenance des couloirs. La jeune femme comprend vite que des terroristes ont pénétré dans l'hôtel. Elle appelle aussitôt ses parents avec son téléphone portable, son seul lien avec l'extérieur...

Année : 2015

De : Nicolas Saada

Avec : Stacy Martin, Louis-Do de Lencquesaing, Gina McKee, Alba Rohrwacher, Fred Epaud, Praveena Vivekananthan

mardi 14 mars 2017

thriller

Louise, 18 ans, vient d'arriver à Bombay avec ses parents. La famille s'est réunie autour du père, qui vient d'obtenir un poste en Inde, et doit loger provisoirement à l'hôtel, le temps de finaliser leur installation dans le pays. Mais une nuit, tout bascule. Louise, qui n'a pas voulu accompagner ses parents à une soirée, est restée seule à l'hôtel. C'est alors qu'elle entend des bruits sourds en provenance des couloirs. La jeune femme comprend vite que des terroristes ont pénétré dans l'hôtel. Elle appelle aussitôt ses parents avec son téléphone portable, son seul lien avec l'extérieur...

Année : 2015

De : Nicolas Saada

Avec : Stacy Martin, Louis-Do de Lencquesaing, Gina McKee, Alba Rohrwacher, Fred Epaud, Praveena Vivekananthan

lundi 3 avril 2017

thriller

Louise, 18 ans, vient d'arriver à Bombay avec ses parents. La famille s'est réunie autour du père, qui vient d'obtenir un poste en Inde, et doit loger provisoirement à l'hôtel, le temps de finaliser leur installation dans le pays. Mais une nuit, tout bascule. Louise, qui n'a pas voulu accompagner ses parents à une soirée, est restée seule à l'hôtel. C'est alors qu'elle entend des bruits sourds en provenance des couloirs. La jeune femme comprend vite que des terroristes ont pénétré dans l'hôtel. Elle appelle aussitôt ses parents avec son téléphone portable, son seul lien avec l'extérieur...

Année : 2015

De : Nicolas Saada

Avec : Stacy Martin, Louis-Do de Lencquesaing, Gina McKee, Alba Rohrwacher, Fred Epaud, Praveena Vivekananthan

mercredi 12 avril 2017

drame

Dans un village en Ombrie, Gelsomina et ses trois jeunes soeurs voudraient profiter des derniers jours de l'été pour s'amuser. Sauf que leur père Wolfgang, un amoureux de la nature qui déteste la société de consommation, leur mène la vie dure. Il est apiculteur et elles sont obligées de l'aider dans son travail. Wolfgang, qui aurait aimé avoir des garçons, s'énerve quand ses filles veulent participer au tournage du «Village des merveilles», un jeu télévisé qu'il trouve complètement stupide. Il voit également d'un mauvais oeil l'arrivée de Martin, un jeune déliquant accueilli dans le cadre d'un programme de réinsertion...

Année : 2014

De : Alice Rohrwacher

Avec : Alba Rohrwacher, Maria Alexandra Lungu, Sam Louwyck, Sabine Timoteo, Agnese Graziani, Monica Bellucci, André Hennicke, Luis Huilca Logroño

vendredi 28 avril 2017

drame

Dans un village en Ombrie, Gelsomina et ses trois jeunes soeurs voudraient profiter des derniers jours de l'été pour s'amuser. Sauf que leur père Wolfgang, un amoureux de la nature qui déteste la société de consommation, leur mène la vie dure. Il est apiculteur et elles sont obligées de l'aider dans son travail. Wolfgang, qui aurait aimé avoir des garçons, s'énerve quand ses filles veulent participer au tournage du «Village des merveilles», un jeu télévisé qu'il trouve complètement stupide. Il voit également d'un mauvais oeil l'arrivée de Martin, un jeune déliquant accueilli dans le cadre d'un programme de réinsertion...

Année : 2014

De : Alice Rohrwacher

Avec : Alba Rohrwacher, Maria Alexandra Lungu, Sam Louwyck, Sabine Timoteo, Agnese Graziani, Monica Bellucci, André Hennicke, Luis Huilca Logroño

mercredi 17 mai 2017
mercredi 14 février 2018
mercredi 9 mai 2018

film : drame

Après vingt ans d’absence, une femme réapparaît dans la vie de ses proches, et d'abord celle de son mari inconsolé. Dans la lignée de Rois et reine, un nouveau temps fort de l'œuvre romanesque de Desplechin : aigu, intense et d’un humour ravageur. Critique : | Genre : une femme réapparaît. Carlotta s’est volatilisée il y a vingt ans. Soudain, elle débarque (d’Inde, dit-elle). Elle s’immisce au sein du couple qu’Ismaël, son ancien amoureux, forme désormais avec Sylvia… Les fantômes, chez Desplechin, sont toujours les témoins redoutables d’un état antérieur du monde. Ils ont connu les vivants dans leur version la plus pure. Ils revendiquent une place qu’ils ont pourtant abandonnée. Inchangés, ils apportent un tourbillon de regrets, de remords. Les échanges qui s’ensuivent, où s’énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, bien sûr — et certains monologues face caméra aussi. Bergman, Truffaut, Hitchcock (Carlotta est le prénom de la femme au portrait dans Vertigo/Sueurs froides) : les maîtres de Desplechin réapparaissent, une fois encore, en filigrane, éternels revenants eux aussi. Mais, au fil des années et des films, même les ténèbres ont pris des nuances burlesques. La mort, l’amour, la filiation : toutes les pièces clés du puzzle retrouvent leur place comme par miracle, le chagrin, la folie et la terreur soudain dissipés… A moins que ce ne soit qu’une accalmie, une simple éclipse de fantômes.

Année : 2017

Avec : Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Louis Garrel, Hippolyte Girardot, Alba Rohrwacher, László Szabó, Samir Guesmi, Arnaud Desplechin, Léa Mysius, Arnaud Desplechin, Julie Peyr, Grégoire Hetzel, Toma Baqueni, Irina Lubtchansky

film : drame

Après vingt ans d’absence, une femme réapparaît dans la vie de ses proches, et d'abord celle de son mari inconsolé. Dans la lignée de Rois et reine, un nouveau temps fort de l'œuvre romanesque de Desplechin : aigu, intense et d’un humour ravageur. Critique : La Vie des morts, tel était le titre du moyen métrage qui révéla Arnaud Desplechin. Et le sous-titre invisible, implicite, d'une des plus belles scènes de toute son oeuvre : l'apparition dans Rois et reine (2004), face à l'héroïne interprétée par Emmanuelle Devos, de son premier mari, suicidé dans sa vingtaine. Ce spectre juvénile surgissait dans un moment éprouvant pour elle (la mort de son père). Comme un soutien, un secours, mais aussi un être qui, mieux que personne, voyait exactement quelle femme elle était devenue après tout ce temps. Des circonstances analogues concourent, dans Les Fantômes d'Ismaël, au mystérieux retour de Carlotta (Marion Cotillard) auprès du héros (Mathieu Amalric). La jeune femme s'est volatilisée vingt ans plus tôt. Sa mort n'a jamais été établie. Son vieux père (László Szabó), dont Ismaël est devenu comme le fils, se porte de plus en plus mal. Et soudain Carlotta débarque (d'Inde, dit-elle), réelle ou non. Elle rôde autour du domicile du vieillard en sursis. Elle s'immisce dans le couple qu'Ismaël forme désormais avec Sylvia (Charlotte Gainsbourg). Les fantômes d'Arnaud (Desplechin) sont donc les témoins redoutables d'un état antérieur du monde. Ils ont connu les vivants dans leur version la plus belle, la plus pure. Ils revendiquent une place qu'ils ont pourtant abandonnée. Inchangés, il viennent tout déranger et apportent avec eux un tourbillon de regrets et de remords. Dans l'improbable apprivoisement entre Sylvia et Carlotta, la cruauté et la violence ne tardent pas à s'installer. Dans les explications entre Ismaël et Carlotta, il y a des larmes, du sang, des blessures à vif. Pourquoi donc a-t-elle disparu jadis ? Elle ne savait pas comment être au monde : « Je voulais déchirer ma vie. » Il répond : « C'est ma vie que tu as déchirée. » Ces échanges paroxystiques, magnifiques, où s'énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, bien sûr, comme certains monologues face caméra. Bergman, Truffaut, Hitchcock (Carlotta est le prénom de la femme au portrait dans Vertigo/Sueurs froides) : les maîtres d'Arnaud Desplechin réapparaissent, une fois encore, en filigrane, fantômes d'un autre genre et éternels revenants. Mais la dimension spectrale de ce cinéma comprend aussi, de plus en plus, de fines réminiscences des films de Desplechin lui-même. Quand Carlotta se met à nu, littéralement, devant Ismaël, revient l'image de Marion Cotillard, alors débutante, nue dans sa seule scène, longue, muette, magique, de Comment je me suis disputé... (1996). En quelque sorte, un souvenir de la jeunesse du héros, que jouait, déjà, Mathieu Amalric. Il en va de même pour les bribes de film d'espionnage, dont on n'aperçoit pas tout de suite le lien avec les tourments amoureux et existentiels d'Ismaël : cette veine kafkaïenne remonte à La Sentinelle (1992). Elle contamine savamment l'histoire principale, prolonge et décuple son incertitude inquiétante. Ces histoires surréelles de consulat à l'Est et de méprises d'identité ressemblent à des songes, à des cauchemars : il n'y a pas que la bien-aimée d'autrefois dont la présence soit douteuse, insaisissable. Mais, au fil des années et des films, même les ténèbres ont pris des nuances burlesques. Servies, dans ces scènes « mittle Europa », par le jeu de Louis Garrel (en petit frère d'Ismaël), acteur irréductiblement facétieux, au contraire de sa réputation. En fait, depuis Rois et reine, Desplechin laisse libre cours à un humour dépressif, et d'autant plus ravageur. Le film brille par son autodérision : pour la première fois, le héros (Ismaël) est lui-même un cinéaste, torturé, gavé de psychotropes, prompt à se réfugier (et se cacher) à Roubaix, ville natale de Desplechin, quand l'angoisse culmine. Cette énergie comique se révèle, au final, autre que celle du désespoir. La dernière scène ouvre sur un horizon inattendu, étrangement radieux. La mort, l'amour, la filiation : toutes les pièces clés du puzzle retrouvent leur place comme par miracle, le chagrin, la folie et la terreur soudain dissipés... A moins que ce ne soit qu'une accalmie, une simple éclipse de fantômes. — Louis Guichard En sentinelle à Cannes depuis vingt-cinq ans En un quart de siècle, le Festival de Cannes aura montré tous les visages du travail d'Arnaud Desplechin : espionnage labyrinthique (La Sentinelle, 1992), tableau d'une génération en plein désordre sentimental (Comment je me suis disputé, 1996), tragi-comédie familiale (Un conte de Noël, 2008). Aucun de ses films majeurs n'a figuré au palmarès. Trop français pour un jury international ? L'énigme s'épaissit avec les oeuvres en anglais : Esther Kahn (2000), splendide portrait d'une jeune actrice londonienne à la fin du XIXe siècle, et Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des plaines), 2013, tourné en Amérique avec Benicio Del Toro... Cinq fois en compétition, cinq fois bredouille, Desplechin restera, cette année, à l'abri de la déconvenue : Les Fantômes d'Ismaël est, bizarrement, présenté hors compétition, alors qu'il s'annonce déjà comme l'un des meilleurs films de l'édition 2017...

Année : 2017

Avec : Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Louis Garrel, Hippolyte Girardot, Alba Rohrwacher, László Szabó, Samir Guesmi, Arnaud Desplechin, Léa Mysius, Arnaud Desplechin, Julie Peyr, Grégoire Hetzel, Toma Baqueni, Irina Lubtchansky

samedi 12 mai 2018

film : drame

Après vingt ans d’absence, une femme réapparaît dans la vie de ses proches, et d'abord celle de son mari inconsolé. Dans la lignée de Rois et reine, un nouveau temps fort de l'œuvre romanesque de Desplechin : aigu, intense et d’un humour ravageur. Critique : | Genre : une femme réapparaît. Carlotta s’est volatilisée il y a vingt ans. Soudain, elle débarque (d’Inde, dit-elle). Elle s’immisce au sein du couple qu’Ismaël, son ancien amoureux, forme désormais avec Sylvia… Les fantômes, chez Desplechin, sont toujours les témoins redoutables d’un état antérieur du monde. Ils ont connu les vivants dans leur version la plus pure. Ils revendiquent une place qu’ils ont pourtant abandonnée. Inchangés, ils apportent un tourbillon de regrets, de remords. Les échanges qui s’ensuivent, où s’énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, bien sûr — et certains monologues face caméra aussi. Bergman, Truffaut, Hitchcock (Carlotta est le prénom de la femme au portrait dans Vertigo/Sueurs froides) : les maîtres de Desplechin réapparaissent, une fois encore, en filigrane, éternels revenants eux aussi. Mais, au fil des années et des films, même les ténèbres ont pris des nuances burlesques. La mort, l’amour, la filiation : toutes les pièces clés du puzzle retrouvent leur place comme par miracle, le chagrin, la folie et la terreur soudain dissipés… A moins que ce ne soit qu’une accalmie, une simple éclipse de fantômes.

Année : 2017

Avec : Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Louis Garrel, Hippolyte Girardot, Alba Rohrwacher, László Szabó, Samir Guesmi, Arnaud Desplechin, Léa Mysius, Arnaud Desplechin, Julie Peyr, Grégoire Hetzel, Toma Baqueni, Irina Lubtchansky

film : drame

Après vingt ans d’absence, une femme réapparaît dans la vie de ses proches, et d'abord celle de son mari inconsolé. Dans la lignée de Rois et reine, un nouveau temps fort de l'œuvre romanesque de Desplechin : aigu, intense et d’un humour ravageur. Critique : | Genre : une femme réapparaît. Carlotta s’est volatilisée il y a vingt ans. Soudain, elle débarque (d’Inde, dit-elle). Elle s’immisce au sein du couple qu’Ismaël, son ancien amoureux, forme désormais avec Sylvia… Les fantômes, chez Desplechin, sont toujours les témoins redoutables d’un état antérieur du monde. Ils ont connu les vivants dans leur version la plus pure. Ils revendiquent une place qu’ils ont pourtant abandonnée. Inchangés, ils apportent un tourbillon de regrets, de remords. Les échanges qui s’ensuivent, où s’énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, bien sûr — et certains monologues face caméra aussi. Bergman, Truffaut, Hitchcock (Carlotta est le prénom de la femme au portrait dans Vertigo/Sueurs froides) : les maîtres de Desplechin réapparaissent, une fois encore, en filigrane, éternels revenants eux aussi. Mais, au fil des années et des films, même les ténèbres ont pris des nuances burlesques. La mort, l’amour, la filiation : toutes les pièces clés du puzzle retrouvent leur place comme par miracle, le chagrin, la folie et la terreur soudain dissipés… A moins que ce ne soit qu’une accalmie, une simple éclipse de fantômes.

Année : 2017

Avec : Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Louis Garrel, Hippolyte Girardot, Alba Rohrwacher, László Szabó, Samir Guesmi, Arnaud Desplechin, Léa Mysius, Arnaud Desplechin, Julie Peyr, Grégoire Hetzel, Toma Baqueni, Irina Lubtchansky

lundi 14 mai 2018

film d'espionnage

Duval sort de deux ans d'inactivité. Après une grosse dépression, l'homme s'est retrouvé au chômage, sans parvenir à sortir la tête de l'eau. Aussi, quand il est contacté par un mystérieux homme d'affaires, accepte-t-il immédiatement sa proposition : retranscrire, contre une belle rémunération, des écoutes téléphoniques. Mais Duval, qui ne s'était pas posé beaucoup de questions sur la finalité de sa mission, comprend bientôt que celle-ci le place au cœur d'un inquiétant complot politique... Critique : Un chômeur se voit confier un emploi mystérieux, qui va le mettre en péril… Avec une rare économie de moyens, le réalisateur installe un climat extrêmement pesant et signe autant un film politique qu’une fable sur la soumission.

Année : 2016

Avec : Thomas Kruithof, François Cluzet, Denis Podalydès, Sami Bouajila, Simon Abkarian, Alba Rohrwacher, Philippe Résimont, Daniel Hanssens, Bruno Georis, Grégoire Auger, Thomas Kruithof, Yann Gozlan, Alex Lamarque

vendredi 18 mai 2018

film : drame

Après vingt ans d’absence, une femme réapparaît dans la vie de ses proches, et d'abord celle de son mari inconsolé. Dans la lignée de Rois et reine, un nouveau temps fort de l'œuvre romanesque de Desplechin : aigu, intense et d’un humour ravageur. Critique : | Genre : une femme réapparaît. Carlotta s’est volatilisée il y a vingt ans. Soudain, elle débarque (d’Inde, dit-elle). Elle s’immisce au sein du couple qu’Ismaël, son ancien amoureux, forme désormais avec Sylvia… Les fantômes, chez Desplechin, sont toujours les témoins redoutables d’un état antérieur du monde. Ils ont connu les vivants dans leur version la plus pure. Ils revendiquent une place qu’ils ont pourtant abandonnée. Inchangés, ils apportent un tourbillon de regrets, de remords. Les échanges qui s’ensuivent, où s’énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, bien sûr — et certains monologues face caméra aussi. Bergman, Truffaut, Hitchcock (Carlotta est le prénom de la femme au portrait dans Vertigo/Sueurs froides) : les maîtres de Desplechin réapparaissent, une fois encore, en filigrane, éternels revenants eux aussi. Mais, au fil des années et des films, même les ténèbres ont pris des nuances burlesques. La mort, l’amour, la filiation : toutes les pièces clés du puzzle retrouvent leur place comme par miracle, le chagrin, la folie et la terreur soudain dissipés… A moins que ce ne soit qu’une accalmie, une simple éclipse de fantômes.

Année : 2017

Avec : Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Louis Garrel, Hippolyte Girardot, Alba Rohrwacher, László Szabó, Samir Guesmi, Arnaud Desplechin, Léa Mysius, Arnaud Desplechin, Julie Peyr, Grégoire Hetzel, Toma Baqueni, Irina Lubtchansky

film : drame

Après vingt ans d’absence, une femme réapparaît dans la vie de ses proches, et d'abord celle de son mari inconsolé. Dans la lignée de Rois et reine, un nouveau temps fort de l'œuvre romanesque de Desplechin : aigu, intense et d’un humour ravageur. Critique : | Genre : une femme réapparaît. Carlotta s’est volatilisée il y a vingt ans. Soudain, elle débarque (d’Inde, dit-elle). Elle s’immisce au sein du couple qu’Ismaël, son ancien amoureux, forme désormais avec Sylvia… Les fantômes, chez Desplechin, sont toujours les témoins redoutables d’un état antérieur du monde. Ils ont connu les vivants dans leur version la plus pure. Ils revendiquent une place qu’ils ont pourtant abandonnée. Inchangés, ils apportent un tourbillon de regrets, de remords. Les échanges qui s’ensuivent, où s’énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, bien sûr — et certains monologues face caméra aussi. Bergman, Truffaut, Hitchcock (Carlotta est le prénom de la femme au portrait dans Vertigo/Sueurs froides) : les maîtres de Desplechin réapparaissent, une fois encore, en filigrane, éternels revenants eux aussi. Mais, au fil des années et des films, même les ténèbres ont pris des nuances burlesques. La mort, l’amour, la filiation : toutes les pièces clés du puzzle retrouvent leur place comme par miracle, le chagrin, la folie et la terreur soudain dissipés… A moins que ce ne soit qu’une accalmie, une simple éclipse de fantômes.

Année : 2017

Avec : Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Louis Garrel, Hippolyte Girardot, Alba Rohrwacher, László Szabó, Samir Guesmi, Arnaud Desplechin, Léa Mysius, Arnaud Desplechin, Julie Peyr, Grégoire Hetzel, Toma Baqueni, Irina Lubtchansky

film : drame

Après vingt ans d’absence, une femme réapparaît dans la vie de ses proches, et d'abord celle de son mari inconsolé. Dans la lignée de Rois et reine, un nouveau temps fort de l'œuvre romanesque de Desplechin : aigu, intense et d’un humour ravageur. Critique : | Genre : une femme réapparaît. Carlotta s’est volatilisée il y a vingt ans. Soudain, elle débarque (d’Inde, dit-elle). Elle s’immisce au sein du couple qu’Ismaël, son ancien amoureux, forme désormais avec Sylvia… Les fantômes, chez Desplechin, sont toujours les témoins redoutables d’un état antérieur du monde. Ils ont connu les vivants dans leur version la plus pure. Ils revendiquent une place qu’ils ont pourtant abandonnée. Inchangés, ils apportent un tourbillon de regrets, de remords. Les échanges qui s’ensuivent, où s’énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, bien sûr — et certains monologues face caméra aussi. Bergman, Truffaut, Hitchcock (Carlotta est le prénom de la femme au portrait dans Vertigo/Sueurs froides) : les maîtres de Desplechin réapparaissent, une fois encore, en filigrane, éternels revenants eux aussi. Mais, au fil des années et des films, même les ténèbres ont pris des nuances burlesques. La mort, l’amour, la filiation : toutes les pièces clés du puzzle retrouvent leur place comme par miracle, le chagrin, la folie et la terreur soudain dissipés… A moins que ce ne soit qu’une accalmie, une simple éclipse de fantômes.

Année : 2017

Avec : Arnaud Desplechin, Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Louis Garrel, Alba Rohrwacher, László Szabó, Hippolyte Girardot, Jacques Nolot, Grégoire Hetzel, Arnaud Desplechin, Léa Mysius, Julie Peyr, Toma Baqueni, Irina Lubtchansky

jeudi 14 juin 2018

film : drame

Après vingt ans d’absence, une femme réapparaît dans la vie de ses proches, et d'abord celle de son mari inconsolé. Dans la lignée de Rois et reine, un nouveau temps fort de l'œuvre romanesque de Desplechin : aigu, intense et d’un humour ravageur. Critique : | Genre : une femme réapparaît. Carlotta s’est volatilisée il y a vingt ans. Soudain, elle débarque (d’Inde, dit-elle). Elle s’immisce au sein du couple qu’Ismaël, son ancien amoureux, forme désormais avec Sylvia… Les fantômes, chez Desplechin, sont toujours les témoins redoutables d’un état antérieur du monde. Ils ont connu les vivants dans leur version la plus pure. Ils revendiquent une place qu’ils ont pourtant abandonnée. Inchangés, ils apportent un tourbillon de regrets, de remords. Les échanges qui s’ensuivent, où s’énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, bien sûr — et certains monologues face caméra aussi. Bergman, Truffaut, Hitchcock (Carlotta est le prénom de la femme au portrait dans Vertigo/Sueurs froides) : les maîtres de Desplechin réapparaissent, une fois encore, en filigrane, éternels revenants eux aussi. Mais, au fil des années et des films, même les ténèbres ont pris des nuances burlesques. La mort, l’amour, la filiation : toutes les pièces clés du puzzle retrouvent leur place comme par miracle, le chagrin, la folie et la terreur soudain dissipés… A moins que ce ne soit qu’une accalmie, une simple éclipse de fantômes.

Année : 2017

Avec : Arnaud Desplechin, Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Louis Garrel, Alba Rohrwacher, László Szabó, Hippolyte Girardot, Jacques Nolot, Grégoire Hetzel, Arnaud Desplechin, Léa Mysius, Julie Peyr, Toma Baqueni, Irina Lubtchansky

mercredi 27 juin 2018
mercredi 4 juillet 2018

film : drame

Après vingt ans d’absence, une femme réapparaît dans la vie de ses proches, et d'abord celle de son mari inconsolé. Dans la lignée de Rois et reine, un nouveau temps fort de l'œuvre romanesque de Desplechin : aigu, intense et d’un humour ravageur. Critique : | Genre : une femme réapparaît. Carlotta s’est volatilisée il y a vingt ans. Soudain, elle débarque (d’Inde, dit-elle). Elle s’immisce au sein du couple qu’Ismaël, son ancien amoureux, forme désormais avec Sylvia… Les fantômes, chez Desplechin, sont toujours les témoins redoutables d’un état antérieur du monde. Ils ont connu les vivants dans leur version la plus pure. Ils revendiquent une place qu’ils ont pourtant abandonnée. Inchangés, ils apportent un tourbillon de regrets, de remords. Les échanges qui s’ensuivent, où s’énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, bien sûr — et certains monologues face caméra aussi. Bergman, Truffaut, Hitchcock (Carlotta est le prénom de la femme au portrait dans Vertigo/Sueurs froides) : les maîtres de Desplechin réapparaissent, une fois encore, en filigrane, éternels revenants eux aussi. Mais, au fil des années et des films, même les ténèbres ont pris des nuances burlesques. La mort, l’amour, la filiation : toutes les pièces clés du puzzle retrouvent leur place comme par miracle, le chagrin, la folie et la terreur soudain dissipés… A moins que ce ne soit qu’une accalmie, une simple éclipse de fantômes.

Année : 2017

Avec : Arnaud Desplechin, Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Louis Garrel, Alba Rohrwacher, László Szabó, Hippolyte Girardot, Jacques Nolot, Grégoire Hetzel, Arnaud Desplechin, Léa Mysius, Julie Peyr, Toma Baqueni, Irina Lubtchansky

film : drame

Après vingt ans d’absence, une femme réapparaît dans la vie de ses proches, et d'abord celle de son mari inconsolé. Dans la lignée de Rois et reine, un nouveau temps fort de l'œuvre romanesque de Desplechin : aigu, intense et d’un humour ravageur. Critique : | Genre : une femme réapparaît. Carlotta s’est volatilisée il y a vingt ans. Soudain, elle débarque (d’Inde, dit-elle). Elle s’immisce au sein du couple qu’Ismaël, son ancien amoureux, forme désormais avec Sylvia… Les fantômes, chez Desplechin, sont toujours les témoins redoutables d’un état antérieur du monde. Ils ont connu les vivants dans leur version la plus pure. Ils revendiquent une place qu’ils ont pourtant abandonnée. Inchangés, ils apportent un tourbillon de regrets, de remords. Les échanges qui s’ensuivent, où s’énonce la vérité des existences, rappellent Ingmar Bergman, bien sûr — et certains monologues face caméra aussi. Bergman, Truffaut, Hitchcock (Carlotta est le prénom de la femme au portrait dans Vertigo/Sueurs froides) : les maîtres de Desplechin réapparaissent, une fois encore, en filigrane, éternels revenants eux aussi. Mais, au fil des années et des films, même les ténèbres ont pris des nuances burlesques. La mort, l’amour, la filiation : toutes les pièces clés du puzzle retrouvent leur place comme par miracle, le chagrin, la folie et la terreur soudain dissipés… A moins que ce ne soit qu’une accalmie, une simple éclipse de fantômes.

Année : 2017

Avec : Arnaud Desplechin, Mathieu Amalric, Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Louis Garrel, Alba Rohrwacher, László Szabó, Hippolyte Girardot, Jacques Nolot, Grégoire Hetzel, Arnaud Desplechin, Léa Mysius, Julie Peyr, Toma Baqueni, Irina Lubtchansky

mercredi 7 novembre 2018
mercredi 26 décembre 2018
mercredi 2 janvier 2019
jeudi 10 janvier 2019

Série dramatique

A Rome, de nos jours. Lors d'une descente dans la planque d'un chef mafieux, des policiers font une découverte : une statuette de la Vierge pleure des larmes de sang. Aidé par une équipe de scientifiques, le général Votta enquête dans le plus grand secret sur ce phénomène. Il en informe le Premier ministre Fabrizio Pietromarchi qui, à la veille d'un référendum sur la sortie de l'Europe de son pays, traverse une crise publique et privée. Pendant ce temps, un prêtre, le père Marcello, erre dans la ville, en proie à des addictions destructrices…

Année : 2018

De : Niccoló Ammaniti

Avec : Guido Caprino, Alba Rohrwacher, Tommaso Ragno, Sergio Albelli, Lorenza Indovina, Elena Lietti, Edoardo Natoli, Kerem Can, Javier Cámara, Guido di Lorenzo

Série dramatique

Tandis que l'enquête s'oriente vers une piste calabraise, la statuette miraculeuse continue de semer le trouble. Sandra, une biologiste, est tiraillée entre son esprit scientifique et la tentation de croire au surnaturel. Chez les Pietromarchi, la présence d'une gouvernante dévote accentue les tensions familiales. Le Premier ministre, qui a connu le père Marcello par le passé, le contacte pour lui montrer le miracle...

Année : 2018

De : Niccoló Ammaniti

Avec : Guido Caprino, Elena Lietti, Lorenza Indovina, Javier Cámara, Alba Rohrwacher, Tommaso Ragno, Sergio Albelli, Guido di Lorenzo, Paola Lavini, Edoardo Natoli, Alessio Praticò, Sergio Valastro

Série dramatique

Le suicide du mafieux Molocco réduit à néant la seule piste du général Votta. Il décide de partir lui-même sur les traces de la statuette. Sandra, dont la mère vient de mourir, devient obsédée par l'élucidation. Bouleversé par la vision de la madone, le père Marcello plonge dans une souffrance mystique tout en essayant de se débarrasser de Clelia, un amour de jeunesse, qui cherche à démasquer son imposture. Alors que le Premier ministre fait des rêves angoissants, Sole, son épouse délaissée, entre en rivalité avec Olga, la gouvernante...

Année : 2018

De : Niccoló Ammaniti

Avec : Guido Caprino, Elena Lietti, Javier Cámara, Guido di Lorenzo, Alba Rohrwacher, Tommaso Ragno, Sergio Albelli, Lorenza Indovina, Paola Lavini, Edoardo Natoli, Alessio Praticò, Sergio Valastro

jeudi 17 janvier 2019

Série dramatique

La madone continue de pleurer. Les analyses ayant révélé que son sang était celui d'un homme d'une trentaine d'années, Sandra convainc le général Votta d'essayer de découvrir son identité. Clelia se met en tête de sauver Marcello, désormais exclu de la prêtrise, tandis que Sole, au bord de la crise de nerfs, est filmée dans un supermarché en train d'asséner une gifle à son fils. La vidéo devient virale, achevant de fragiliser le Premier ministre, qui donne de nouvelles instructions à Votta...

Année : 2018

De : Niccoló Ammaniti

Avec : Guido Caprino, Elena Lietti, Alba Rohrwacher, Tommaso Ragno, Sergio Albelli, Lorenza Indovina, Javier Cámara, Guido di Lorenzo, Paola Lavini, Edoardo Natoli, Alessio Praticò, Sergio Valastro

Série dramatique

Après une violente dispute avec Fabrizio, Sole, à bout, congédie Olga et s'attire la colère de sa fille. Alors que le clan politique du Premier ministre le met en garde sur l'ampleur de la crise à venir, Votta obéit à ses instructions et congèle la statuette. Il poursuit son enquête, pendant que Sandra découvre l'identité d'un homme dont l'ADN correspond au sang miraculeux. De son côté, le père Marcello encourage Fabrizio à révéler le miracle aux Italiens...

Année : 2018

De : Niccoló Ammaniti

Avec : Guido Caprino, Javier Cámara, Guido di Lorenzo, Lorenza Indovina, Paola Lavini, Elena Lietti, Sergio Albelli, Edoardo Natoli, Alessio Praticò, Tommaso Ragno, Alba Rohrwacher, Sergio Valastro

Série dramatique

L'homme identifié par Sandra est un Belge qui exploite des immigrés sans papiers. La biologiste décide d'aller à sa rencontre, au risque de se mettre en danger. A Rome, Sole accepte de donner une interview télévisée pour calmer les esprits. Alors que Marcello est envoyé par sa hiérarchie dans un centre d'isolement pour prêtres délinquants, un drame se prépare...

Année : 2018

De : Niccoló Ammaniti

Avec : Guido Caprino, Elena Lietti, Javier Cámara, Alba Rohrwacher, Tommaso Ragno, Lorenza Indovina, Sergio Albelli, Guido di Lorenzo, Paola Lavini, Edoardo Natoli, Alessio Praticò, Sergio Valastro

jeudi 24 janvier 2019

Série dramatique

Sauvé in extremis de la noyade, le petit Carlo se retrouve à l'hôpital entre la vie et la mort. Sandra revient de son éprouvante expédition en Belgique avec un échantillon d'ADN en poche, tandis que Clelia parvient à localiser Marcello dans sa retraite forcée. Aux abois, Fabrizio ressort la madone du congélateur et l'implore d'épargner son fils...

Année : 2018

De : Niccoló Ammaniti

Avec : Guido Caprino, Javier Cámara, Guido di Lorenzo, Lorenza Indovina, Paola Lavini, Elena Lietti, Edoardo Natoli, Alessio Praticò, Tommaso Ragno, Alba Rohrwacher, Sergio Valastro

Série dramatique

Les circonstances de la rencontre entre la Vierge miraculeuse et le mafieux Molocco sont éclaircies. Après un dernier sursaut dramatique, Sole annonce à Fabrizio qu'elle le quitte pour de bon. Sauvé par Clelia, Marcello revient à Rome avec la ferme intention de révéler au monde le miracle, tandis que Sandra décide de poursuivre jusqu'au bout son rêve scientifique...

Année : 2018

De : Niccoló Ammaniti

Avec : Guido Caprino, Monica Belluci, Lorenza Indovina, Tommaso Ragno, Alba Rohrwacher, Sergio Valastro, Guido di Lorenzo, Javier Cámara, Paola Lavini, Elena Lietti, Edoardo Natoli, Alessio Praticò

mercredi 30 janvier 2019
mercredi 13 février 2019

Thriller

Louise, 18 ans, arrive à Bombay avec ses parents. La famille s'est réunie autour du père, qui vient d'obtenir un poste en Inde et doit habiter provisoirement à l'hôtel, le temps de finaliser son installation dans le pays. Mais une nuit, tout bascule. Louise, qui n'a pas voulu accompagner ses parents à une soirée, est restée seule à l'hôtel. C'est alors qu'elle entend des bruits sourds en provenance des couloirs. La jeune femme comprend vite que des terroristes ont pénétré dans l'hôtel. Elle appelle aussitôt ses parents avec son téléphone portable, son seul lien avec l'extérieur...

Année : 2015

De : Nicolas Saada

Avec : Stacy Martin, Louis-Do de Lencquesaing, Gina McKee, Alba Rohrwacher, Fred Epaud, Praveena Vivekananthan

mardi 19 février 2019
mardi 19 mars 2019
mardi 18 juin 2019

Drame

Dans un petit hameau italien isolé, coupé du monde, le jeune Lazzaro participe aux tâches quotidiennes, afin de nourrir les paysans du village. Ces derniers se font exploités par la marquise. Les familles vivent les unes sur les autres, dans des baraques où ils sont parfois huit, parfois vingt-six à cohabiter. Avec son visage d'ange et sa touchante naïveté, Lazarro se met toujours au service des autres et accepte toutes leurs demandes, en ne pensant jamais à sa propre personne. Il se lie d'amitié avec le fils de la marquise, Tancredi, qui veut fuir cet endroit sans avenir et s'éloigner de l'autorité monarchique dont fait preuve sa mère...

Année : 2018

De : Alice Rohrwacher

Avec : Adriano Tardiolo, Agnese Graziani, Luca Chikovani, Alba Rohrwacher, Sergi Lopez, Natalino Balasso, Tommaso Ragno, Nicoletta Braschi, Maddalena Baiocco, Giulia Caccavello

vendredi 5 juillet 2019

Drame

Dans un petit hameau italien isolé, coupé du monde, le jeune Lazzaro participe aux tâches quotidiennes, afin de nourrir les paysans du village. Ces derniers se font exploités par la marquise. Les familles vivent les unes sur les autres, dans des baraques où ils sont parfois huit, parfois vingt-six à cohabiter. Avec son visage d'ange et sa touchante naïveté, Lazarro se met toujours au service des autres et accepte toutes leurs demandes, en ne pensant jamais à sa propre personne. Il se lie d'amitié avec le fils de la marquise, Tancredi, qui veut fuir cet endroit sans avenir et s'éloigner de l'autorité monarchique dont fait preuve sa mère...

Année : 2018

De : Alice Rohrwacher

Avec : Adriano Tardiolo, Agnese Graziani, Luca Chikovani, Alba Rohrwacher, Sergi Lopez, Natalino Balasso, Tommaso Ragno, Nicoletta Braschi, Maddalena Baiocco, Giulia Caccavello

jeudi 18 juillet 2019

Drame

Dans un petit hameau italien isolé, coupé du monde, le jeune Lazzaro participe aux tâches quotidiennes, afin de nourrir les paysans du village. Ces derniers se font exploités par la marquise. Les familles vivent les unes sur les autres, dans des baraques où ils sont parfois huit, parfois vingt-six à cohabiter. Avec son visage d'ange et sa touchante naïveté, Lazarro se met toujours au service des autres et accepte toutes leurs demandes, en ne pensant jamais à sa propre personne. Il se lie d'amitié avec le fils de la marquise, Tancredi, qui veut fuir cet endroit sans avenir et s'éloigner de l'autorité monarchique dont fait preuve sa mère...

Année : 2018

De : Alice Rohrwacher

Avec : Adriano Tardiolo, Agnese Graziani, Luca Chikovani, Alba Rohrwacher, Sergi Lopez, Natalino Balasso, Tommaso Ragno, Nicoletta Braschi, Maddalena Baiocco, Giulia Caccavello

mardi 20 août 2019