Denis Podalydes : dernières sorties DVD/Blu-ray et passages TV

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de toutes les actualités de Denis Podalydes.

Créer mon compte

Samedi dernier
 

Je verrai toujours vos visages

Télévision : 24 février à 00:01-01:56 sur Canal +

film : drame

Grégoire, Nawelle, Sabine et Chloé ont été victimes de braquages, de vols à l'arraché ou encore de viols incestueux. Ils acceptent de rejoindre une association qui utilise la justice restaurative. C'est ainsi qu'ils se retrouvent face aux auteurs des infractions pour tenter d'instaurer un dialogue. Pour cela, ils sont entourés par des professionnels et des bénévoles qui mettent en place un cadre sécurisé. Les victimes expliquent ce qu'elles ont vécu, tout en essayant de comprendre les mobiles de leurs agresseurs. - Critique : Une envie de dire ce qu’on a sur le cœur s’épanouit dans ce film bien dans l’air du temps. Il n’y est pas question de #MeToo mais de la justice restaurative. Un dispositif qui permet d’ouvrir un dialogue entre victimes et coupables, par-delà le jugement rendu, la peine prononcée. Cette nouvelle façon d’accompagner des situations terriblement nouées, comme le montrait déjà Les Repentis (2021) dans le contexte du terrorisme basque, est ici abordée à travers une fiction qui a la rigueur d’un documentaire. Interprétée par Adèle Exarchopoulos, une jeune femme violée par son frère pendant son enfance demande de l’aide avant de revoir celui-ci, quand elle apprend qu’il est sorti de prison et s’est réinstallé dans la ville où elle vit. Parallèlement, une rencontre est organisée entre quelques détenus condamnés pour vols avec violence et quelques personnes ayant été visées par d’autres agresseurs, dans le même genre de situations. Derrière la caméra, Jeanne Herry s’affirme, après Pupille (2018), comme une cinéaste qui a du cœur. Et qui aime les comédiens. Attentionnée, concentrée sur les visages, elle réunit une distribution de premier ordre pour un film dépouillé, à la fois d’une belle qualité de regard et d’écoute. Il faut au spectateur la même attention pour comprendre les rouages de cette justice restaurative dont les principes sont portés par une juriste (Élodie Bouchez) et le responsable d’une association d’aide aux victimes (Denis Podalydès), entourés de volontaires. Entre le trop d’informations « techniques » et le trop peu, l’équilibre n’est pas toujours trouvé. Mais, au-delà du protocole, le film creuse un beau sujet : comment chacun peut retrouver le fil de sa propre histoire. Les victimes ont en elles une page qui n’a pas été tournée parce qu’elle pèse des tonnes. Au fil d’un échange rendu possible, la page s’allège, le récit renaît… Une cure en accéléré, mais aussi en toute délicatesse. Et dont il y a, pour le spectateur, beaucoup à tirer.

Année : 2023

Avec : Adèle Exarchopoulos, Birane Ba, Brahim Suliane, Dali Benssalah, Denis Podalydès, Elodie Bouchez, Fred Testot, Gilles Lellouche, Jean-Pierre Darroussin, Leila Bekhti, Miou-Miou, Raphaël Quenard

Récemment en février
 

Je verrai toujours vos visages

Télévision : 15 février à 14:27-16:20 sur Canal +

film : drame

Grégoire, Nawelle, Sabine et Chloé ont été victimes de braquages, de vols à l'arraché ou encore de viols incestueux. Ils acceptent de rejoindre une association qui utilise la justice restaurative. C'est ainsi qu'ils se retrouvent face aux auteurs des infractions pour tenter d'instaurer un dialogue. Pour cela, ils sont entourés par des professionnels et des bénévoles qui mettent en place un cadre sécurisé. Les victimes expliquent ce qu'elles ont vécu, tout en essayant de comprendre les mobiles de leurs agresseurs. - Critique : Une envie de dire ce qu’on a sur le cœur s’épanouit dans ce film bien dans l’air du temps. Il n’y est pas question de #MeToo mais de la justice restaurative. Un dispositif qui permet d’ouvrir un dialogue entre victimes et coupables, par-delà le jugement rendu, la peine prononcée. Cette nouvelle façon d’accompagner des situations terriblement nouées, comme le montrait déjà Les Repentis (2021) dans le contexte du terrorisme basque, est ici abordée à travers une fiction qui a la rigueur d’un documentaire. Interprétée par Adèle Exarchopoulos, une jeune femme violée par son frère pendant son enfance demande de l’aide avant de revoir celui-ci, quand elle apprend qu’il est sorti de prison et s’est réinstallé dans la ville où elle vit. Parallèlement, une rencontre est organisée entre quelques détenus condamnés pour vols avec violence et quelques personnes ayant été visées par d’autres agresseurs, dans le même genre de situations. Derrière la caméra, Jeanne Herry s’affirme, après Pupille (2018), comme une cinéaste qui a du cœur. Et qui aime les comédiens. Attentionnée, concentrée sur les visages, elle réunit une distribution de premier ordre pour un film dépouillé, à la fois d’une belle qualité de regard et d’écoute. Il faut au spectateur la même attention pour comprendre les rouages de cette justice restaurative dont les principes sont portés par une juriste (Élodie Bouchez) et le responsable d’une association d’aide aux victimes (Denis Podalydès), entourés de volontaires. Entre le trop d’informations « techniques » et le trop peu, l’équilibre n’est pas toujours trouvé. Mais, au-delà du protocole, le film creuse un beau sujet : comment chacun peut retrouver le fil de sa propre histoire. Les victimes ont en elles une page qui n’a pas été tournée parce qu’elle pèse des tonnes. Au fil d’un échange rendu possible, la page s’allège, le récit renaît… Une cure en accéléré, mais aussi en toute délicatesse. Et dont il y a, pour le spectateur, beaucoup à tirer.

Année : 2023

Avec : Adèle Exarchopoulos, Birane Ba, Brahim Suliane, Dali Benssalah, Denis Podalydès, Elodie Bouchez, Fred Testot, Gilles Lellouche, Jean-Pierre Darroussin, Leila Bekhti, Miou-Miou, Raphaël Quenard

Récemment en février
 

Tromperie

Télévision : 14 février à 20:55-22:40 sur Arte

film : drame

A la fin des années 80, après avoir publié de nombreux romans et connu le succès en tant qu'écrivain, Philip vit à Londres, loin des Etats-Unis d'où il est originaire. Il profite de l'espace qu'il s'est aménagé pour travailler pour y recevoir sa maîtresse au calme, et surtout loin des yeux de sa femme. Les fougueux amants s'y prélassent, s'enivrent des joies de la chair, et passent d'interminables heures à converser de divers sujets, politiques, culturels, et sentimentaux. L'auteur n'hésite pas à dévoiler ses nombreuses aventures réelles ou imaginaires à cette dernière, menant la plupart du temps à des conflits et des disputes... - Critique : Quelques saisons de rendez-vous amoureux entre l’écrivain américain Philip Roth (mort en 2018) et sa maîtresse anglaise, à Londres, l’après-midi, à la fin des années 1980. Sauf que Denis Podalydès et Léa Seydoux jouent cette histoire anglo-saxonne en français : Arnaud Desplechin assume élégamment la stylisation et la théâtralité qui en découlent. En surface, cette adaptation ressemble à un portrait du romancier en séducteur sursitaire, exilé temporairement en Europe, en compagnie de ses obsessions — la judéité, le désir, les mots, la mort. Plus profondément, on y admire une constellation de femmes lumineuses comme autant d’étoiles plus ou moins proches de l’artiste. Car au fil des onze chapitres, ce sont elles qui parlent, chacune dans un espace-temps bien à elle, et lui qui les écoute. Les accès de mélancolie de la Londonienne, mal dans son mariage, sont imprévisibles. Les nouvelles téléphoniques d’une bien-aimée d’autrefois bouleversent, elle qui lutte contre le cancer avec calme depuis un hôpital new-yorkais — Emmanuelle Devos, égérie historique de Desplechin, est grandiose. Il y a aussi l’épouse blessée de l’écrivain (Anouk Grinberg), le plaçant en face de ses contradictions. Et cette ancienne étudiante surdouée, mais que des amours tortueuses on fait dégringoler sans retour dans les soins psychiatriques — intense Rebecca Marder. Féminisme ou misogynie de Philip Roth ? Le film plaide la complexité et l’humour dans une séquence de procès imaginaire qui campe #MeToo trois décennies avant l’heure. Plus généralement, cette complexité, marque d’Arnaud Desplechin depuis ses débuts, nimbe chaque parole, chaque émotion d’une ombre contraire, donnant une puissance rare à la plupart des scènes.

Année : 2021

Avec : André Oumansky, Anouk Grinberg, Denis Podalydès, Emmanuelle Devos, Frédérique Giffard, Gennadiy Fomin, Ian Turiak, Léa Seydoux, Madalina Constantin, Miglen Mirtchev, Rebecca Marder, Saadia Bentaïeb

Récemment en février
 

Bernadette - DVD

DVD/Blu-ray : 7 février

Editeur : Warner Bros. Entertainment France

Année : 2023

De : Léa Domenach

Avec : Catherine Deneuve, Denis Podalydès, Michel Vuillermoz, Sara Giraudeau, Laurent Stocker, François Vincentelli, Lionel Abelanski, Artus

Récemment en novembre
 

Le Retour - Blu-ray

DVD/Blu-ray : 15 novembre 2023

Editeur : Le Pacte

Année : 2023

De : Catherine Corsini

Avec : Aïssatou Diallo Sagna, Suzy Bemba, Esther Gohourou, Lomane De Dietrich, Cédric Appietto, Harold Orsoni, Marie-Ange Geronimi, Virginie Ledoyen, Denis Podalydès

Récemment en novembre
 
Récemment en octobre
 

Bernadette

Cinéma : 4 octobre 2023

Année : 2023

De : Léa Domenach

Avec : Catherine Deneuve, Denis Podalydès, Michel Vuillermoz, Sara Giraudeau

Récemment en septembre
 
Récemment en septembre
 

La Belle Époque

Netflix : 9 septembre 2023

Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau: mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre la semaine la plus marquante de sa vie: celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour...

De : Nicolas Bedos

Avec : Daniel Auteuil, Guillaume Canet, Doria Tillier, Fanny Ardant, Pierre Arditi, Denis Podalydès, Michaël Cohen

Récemment en septembre
 

Mr & Mme Adelman

Netflix : 9 septembre 2023

C’est l’enterrement d’un célèbre écrivain. Les hommages pleuvent mais certains s'interrogent sur les étranges circonstances de sa mort. Un jeune biographe demande à la veuve de raconter toute leur histoire. Ne fut-elle pas sa muse, sa première lectrice et sa compagne depuis les années 70? Commence alors un récit retraçant cinquante ans de vie commune, d'amour, de jalousie, de tromperies…

De : Nicolas Bedos

Avec : Nicolas Bedos, Doria Tillier, Denis Podalydès, Pierre Arditi, Zabou Breitman, Julien Boisselier, Antoine Gouy

Récemment en septembre
 

Je verrai toujours vos visages - Blu-ray

DVD/Blu-ray : 6 septembre 2023

Editeur : Studiocanal

Année : 2023

De : Jeanne Herry

Avec : Adèle Exarchopoulos, Dali Benssalah, Leïla Bekhti, Élodie Bouchez, Suliane Brahim, Gilles Lellouche, Miou-Miou, Jean-Pierre Darroussin, Fred Testot, Denis Podalydès, Birane Ba

Récemment en septembre
 

Je verrai toujours vos visages - DVD

DVD/Blu-ray : 6 septembre 2023

Editeur : Studiocanal

Année : 2023

De : Jeanne Herry

Avec : Adèle Exarchopoulos, Dali Benssalah, Leïla Bekhti, Élodie Bouchez, Suliane Brahim, Gilles Lellouche, Miou-Miou, Jean-Pierre Darroussin, Fred Testot, Denis Podalydès, Birane Ba