Guillaume Canet : passages TV et dernières sorties DVD/Blu-ray

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de toutes les actualités de Guillaume Canet.

Créer mon compte

Aujourd'hui
 

Au nom de la terre

Télévision : mercredi 28 février à 01:23-03:03 sur France 2

film : drame

A 25 ans, Pierre reprend la ferme familiale avec enthousiasme. Il s'est formé à l'agriculture au Wyoming et a des rêves plein la tête. Il investit, agrandit la ferme. Les agriculteurs de la région le jalousent et pensent qu'il a la folie des grandeurs. Mais bientôt les dettes s'accumulent et Pierre est incapable de remettre son exploitation sur pied malgré un travail acharné. Son fils voudrait diriger la ferme un jour, mais Pierre sait que il aura bien du mal à redresser la barre. Débute alors une longue descente aux enfers pour ce père de deux enfants, en dépit du soutien de sa femme Claire et de sa famille... - Critique : Quand Pierre, 25 ans, rentre du Wyoming pour retrouver sa future épouse dans la campagne française, il est beau comme un cow-boy. En signant le prêt qu’il a dû contracter pour reprendre l’exploitation familiale, il sait qu’il s’engage pour une vie entière de labeur, mais le jeune homme a la foi, et nous sommes dans ces années 1970 où un paysan pouvait encore rêver. Vingt ans plus tard, même s’il n’a cessé de se tuer à la tâche, l’étau s’est resserré et le surendettement le pousse à investir encore… C’est l’histoire d’un homme qui sombre et que rien, même pas l’amour des siens, ne pourra sauver : une véritable saga familiale qui illustre le drame du monde agricole de ces quarante dernières années. Cette remarquable authenticité vient, bien sûr, du fait qu’Édouard Bergeon raconte l’histoire de son propre père, mort en 1999. Mais, pour son premier film de fiction, ce réalisateur de nombreux documentaires et reportages sur le sujet sait exploiter toutes les ressources du cinéma. Comme dans les westerns, l’image en Scope célèbre la splendeur des champs et de la nature nourricière. Les hommes, suivis par d’amples travellings, circulent à cheval, à moto, à vélo ou sur des tracteurs qu’Édouard Bergeon filme comme des Cadillac. Guillaume Canet impressionne, acharné puis douloureux, tout entier engagé dans cette ode à la résistance des paysans.

Année : 2019

Avec : Anthony Bajon, Christophe Rossignon, Emmanuel Courcol, Guillaume Canet, Marie-Christine Orry, Melanie Raffin, Michel Lerousseau, Rufus, Samir Guesmi, Solal Forte, Veerle Baetens, Yona Kervern

Aujourd'hui
 

Au nom de la terre

Télévision : mercredi 28 février à 00:56-02:36 sur France 2

film : drame

A 25 ans, Pierre reprend la ferme familiale avec enthousiasme. Il s'est formé à l'agriculture au Wyoming et a des rêves plein la tête. Il investit, agrandit la ferme. Les agriculteurs de la région le jalousent et pensent qu'il a la folie des grandeurs. Mais bientôt les dettes s'accumulent et Pierre est incapable de remettre son exploitation sur pied malgré un travail acharné. Son fils voudrait diriger la ferme un jour, mais Pierre sait que il aura bien du mal à redresser la barre. Débute alors une longue descente aux enfers pour ce père de deux enfants, en dépit du soutien de sa femme Claire et de sa famille... - Critique : Quand Pierre, 25 ans, rentre du Wyoming pour retrouver sa future épouse dans la campagne française, il est beau comme un cow-boy. En signant le prêt qu’il a dû contracter pour reprendre l’exploitation familiale, il sait qu’il s’engage pour une vie entière de labeur, mais le jeune homme a la foi, et nous sommes dans ces années 1970 où un paysan pouvait encore rêver. Vingt ans plus tard, même s’il n’a cessé de se tuer à la tâche, l’étau s’est resserré et le surendettement le pousse à investir encore… C’est l’histoire d’un homme qui sombre et que rien, même pas l’amour des siens, ne pourra sauver : une véritable saga familiale qui illustre le drame du monde agricole de ces quarante dernières années. Cette remarquable authenticité vient, bien sûr, du fait qu’Édouard Bergeon raconte l’histoire de son propre père, mort en 1999. Mais, pour son premier film de fiction, ce réalisateur de nombreux documentaires et reportages sur le sujet sait exploiter toutes les ressources du cinéma. Comme dans les westerns, l’image en Scope célèbre la splendeur des champs et de la nature nourricière. Les hommes, suivis par d’amples travellings, circulent à cheval, à moto, à vélo ou sur des tracteurs qu’Édouard Bergeon filme comme des Cadillac. Guillaume Canet impressionne, acharné puis douloureux, tout entier engagé dans cette ode à la résistance des paysans.

Année : 2019

Avec : Anthony Bajon, Christophe Rossignon, Emmanuel Courcol, Guillaume Canet, Marie-Christine Orry, Melanie Raffin, Michel Lerousseau, Rufus, Samir Guesmi, Solal Forte, Veerle Baetens, Yona Kervern

Hier
 

L'ascension

Télévision : 27 février à 23:10-01:10 sur NRJ 12

film : comédie dramatique

Nadia met Samy, son petit ami, au défi de faire quelque chose d'extraordinaire pour elle. Le jeune homme lui promet de gravir l'Everest. Il regrette aussitôt sa suggestion, mais entend bien tenir parole. Il quitte alors ses amis, sa famille et sa cité de la Seine-Saint-Denis, direction l'Himalaya. Malgré les réticences de Jeff, le premier de cordée, le jeune homme, qui n'a jamais fait d'alpinisme, commence l'ascension du Toit du monde. Il découvre le travail harassant des porteurs et décide d'aller jusqu'au bout. Nadia apprend abasourdie, ce qu'il est en train d'accomplir. Et soutient Samy, comme le reste de la cité qui suit ses exploits... - Critique : L’Ascension s’inspire librement de l’exploit de Nadir Dendoune, jeune Franco-Algérien qui a gravi l’Everest sans aucune expé­rience de la montagne, en 2008. Dégoûté par les pannes à répétition de l’ascenseur social, il voulait prouver qu’une volonté de fer permet de se hisser plus haut. Dans le premier film de Ludovic Bernard (longtemps assistant-réalisateur de Luc Besson ou de Guillaume Canet), c’est par amour que le jeune Samy décide de gravir le toit du monde, abandonnant quelques mois ses potes et sa cité de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. L’histoire est édifiante, mais racontée avec une absence de calcul qui déjoue toutes les préventions. Reposant sur les épaules et l’abattage du jeune humoriste d’origine sénégalaise Ahmed Sylla, le film aurait pu n’être qu’une fable un peu trop volontariste sur l’intégration et le dépassement de soi. Mais le réalisateur s’est affranchi des revendications sociales pour s’intéresser d’assez près à l’aventure humaine et sportive en tant que telle. En célébrant au passage la photogénie de l’Himalaya.

Année : 2017

Avec : Ahmed Sylla, Alice Belaïdi, Denis Mpunga, Fadila Belkebla, Johannes Oliver, Kevin Razy, Maïmouna Gueye, Moussa Maaskri, Nicolas Wanczycki, Rabah Nait, Romane Portail, Waly Dia

Récemment en février
 

Au nom de la terre

Télévision : 18 février à 21:10-22:50 sur France 2

film : drame

A 25 ans, Pierre reprend la ferme familiale avec enthousiasme. Il s'est formé à l'agriculture au Wyoming et a des rêves plein la tête. Il investit, agrandit la ferme. Les agriculteurs de la région le jalousent et pensent qu'il a la folie des grandeurs. Mais bientôt les dettes s'accumulent et Pierre est incapable de remettre son exploitation sur pied malgré un travail acharné. Son fils voudrait diriger la ferme un jour, mais Pierre sait que il aura bien du mal à redresser la barre. Débute alors une longue descente aux enfers pour ce père de deux enfants, en dépit du soutien de sa femme Claire et de sa famille... - Critique : Quand Pierre, 25 ans, rentre du Wyoming pour retrouver sa future épouse dans la campagne française, il est beau comme un cow-boy. En signant le prêt qu’il a dû contracter pour reprendre l’exploitation familiale, il sait qu’il s’engage pour une vie entière de labeur, mais le jeune homme a la foi, et nous sommes dans ces années 1970 où un paysan pouvait encore rêver. Vingt ans plus tard, même s’il n’a cessé de se tuer à la tâche, l’étau s’est resserré et le surendettement le pousse à investir encore… C’est l’histoire d’un homme qui sombre et que rien, même pas l’amour des siens, ne pourra sauver : une véritable saga familiale qui illustre le drame du monde agricole de ces quarante dernières années. Cette remarquable authenticité vient, bien sûr, du fait qu’Édouard Bergeon, 36 ans, raconte l’histoire de son propre père, mort en 1999. Mais, pour son premier film de fiction, ce réalisateur de nombreux documentaires et reportages sur le sujet sait exploiter toutes les ressources du cinéma. Comme dans les westerns, l’image en Scope célèbre la splendeur des champs et de la nature nourricière. Les hommes, suivis par d’amples travellings, circulent à cheval, à moto, à vélo ou sur des tracteurs qu’Édouard Bergeon filme comme des Cadillac. Face à Veerle Baetens (Alabama Monroe) et à l’épatant Anthony Bajon, Guillaume Canet impressionne, acharné puis douloureux, tout entier engagé dans cette ode à la résistance des gens de la terre.

Année : 2019

Avec : Anthony Bajon, Christophe Rossignon, Emmanuel Courcol, Guillaume Canet, Marie-Christine Orry, Melanie Raffin, Michel Lerousseau, Rufus, Samir Guesmi, Solal Forte, Veerle Baetens, Yona Kervern

Récemment en février
 

Au nom de la terre

Télévision : 18 février à 21:08-22:49 sur France 2

film : drame

A 25 ans, Pierre reprend la ferme familiale avec enthousiasme. Il s'est formé à l'agriculture au Wyoming et a des rêves plein la tête. Il investit, agrandit la ferme. Les agriculteurs de la région le jalousent et pensent qu'il a la folie des grandeurs. Mais bientôt les dettes s'accumulent et Pierre est incapable de remettre son exploitation sur pied malgré un travail acharné. Son fils voudrait diriger la ferme un jour, mais Pierre sait que il aura bien du mal à redresser la barre. Débute alors une longue descente aux enfers pour ce père de deux enfants, en dépit du soutien de sa femme Claire et de sa famille... - Critique : Quand Pierre, 25 ans, rentre du Wyoming pour retrouver sa future épouse dans la campagne française, il est beau comme un cow-boy. En signant le prêt qu’il a dû contracter pour reprendre l’exploitation familiale, il sait qu’il s’engage pour une vie entière de labeur, mais le jeune homme a la foi, et nous sommes dans ces années 1970 où un paysan pouvait encore rêver. Vingt ans plus tard, même s’il n’a cessé de se tuer à la tâche, l’étau s’est resserré et le surendettement le pousse à investir encore… C’est l’histoire d’un homme qui sombre et que rien, même pas l’amour des siens, ne pourra sauver : une véritable saga familiale qui illustre le drame du monde agricole de ces quarante dernières années. Cette remarquable authenticité vient, bien sûr, du fait qu’Édouard Bergeon raconte l’histoire de son propre père, mort en 1999. Mais, pour son premier film de fiction, ce réalisateur de nombreux documentaires et reportages sur le sujet sait exploiter toutes les ressources du cinéma. Comme dans les westerns, l’image en Scope célèbre la splendeur des champs et de la nature nourricière. Les hommes, suivis par d’amples travellings, circulent à cheval, à moto, à vélo ou sur des tracteurs qu’Édouard Bergeon filme comme des Cadillac. Guillaume Canet impressionne, acharné puis douloureux, tout entier engagé dans cette ode à la résistance des paysans.

Année : 2019

Avec : Anthony Bajon, Christophe Rossignon, Emmanuel Courcol, Guillaume Canet, Marie-Christine Orry, Melanie Raffin, Michel Lerousseau, Rufus, Samir Guesmi, Solal Forte, Veerle Baetens, Yona Kervern

Récemment en février
 

Nous paysans

Télévision : 14 février à 15:49-17:25 sur France 5

documentaire société

En à peine un siècle, les paysans français ont vu leur monde profondément bouleversé. Alors qu'ils constituaient autrefois la grande majorité du pays, ils ne sont plus aujourd'hui qu'une infime minorité et se retrouvent confrontés à un défi immense : continuer à nourrir la France. De la figure du simple métayer décrite par Emile Guillaumin au début du XXe siècle au lourd tribut payé par les paysans durant la Grande Guerre, des prémices de la mécanisation dans l'entre-deux-guerres à la figure ambivalente du paysan sous l'Occupation, de la course effrénée à l'industrialisation dans la France de l'après-guerre à la prise de conscience qu'il faut désormais repenser le modèle agricole, le film revient sur la longue marche des paysans français, racontée par Guillaume Canet.

Récemment en février
 

Nous paysans

Télévision : 14 février à 15:48-17:24 sur France 5

documentaire société

En à peine un siècle, les paysans français ont vu leur monde profondément bouleversé. Alors qu'ils constituaient autrefois la grande majorité du pays, ils ne sont plus aujourd'hui qu'une infime minorité et se retrouvent confrontés à un défi immense : continuer à nourrir la France. De la figure du simple métayer décrite par Emile Guillaumin au début du XXe siècle au lourd tribut payé par les paysans durant la Grande Guerre, des prémices de la mécanisation dans l'entre-deux-guerres à la figure ambivalente du paysan sous l'Occupation, de la course effrénée à l'industrialisation dans la France de l'après-guerre à la prise de conscience qu'il faut désormais repenser le modèle agricole, le film revient sur la longue marche des paysans français, racontée par Guillaume Canet.

Récemment en février
 

L'ascension

Télévision : 13 février à 21:10-23:15 sur NRJ 12

film : comédie dramatique

Nadia met Samy, son petit ami, au défi de faire quelque chose d'extraordinaire pour elle. Le jeune homme lui promet de gravir l'Everest. Il regrette aussitôt sa suggestion, mais entend bien tenir parole. Il quitte alors ses amis, sa famille et sa cité de la Seine-Saint-Denis, direction l'Himalaya. Malgré les réticences de Jeff, le premier de cordée, le jeune homme, qui n'a jamais fait d'alpinisme, commence l'ascension du Toit du monde. Il découvre le travail harassant des porteurs et décide d'aller jusqu'au bout. Nadia apprend abasourdie, ce qu'il est en train d'accomplir. Et soutient Samy, comme le reste de la cité qui suit ses exploits... - Critique : L’Ascension s’inspire librement de l’exploit de Nadir Dendoune, jeune Franco-Algérien qui a gravi l’Everest sans aucune expé­rience de la montagne, en 2008. Dégoûté par les pannes à répétition de l’ascenseur social, il voulait prouver qu’une volonté de fer permet de se hisser plus haut. Dans le premier film de Ludovic Bernard (longtemps assistant-réalisateur de Luc Besson ou de Guillaume Canet), c’est par amour que le jeune Samy décide de gravir le toit du monde, abandonnant quelques mois ses potes et sa cité de La Courneuve, en Seine-Saint-Denis. L’histoire est édifiante, mais racontée avec une absence de calcul qui déjoue toutes les préventions. Reposant sur les épaules et l’abattage du jeune humoriste d’origine sénégalaise Ahmed Sylla, le film aurait pu n’être qu’une fable un peu trop volontariste sur l’intégration et le dépassement de soi. Mais le réalisateur s’est affranchi des revendications sociales pour s’intéresser d’assez près à l’aventure humaine et sportive en tant que telle. En célébrant au passage la photogénie de l’Himalaya.

Année : 2017

Avec : Ahmed Sylla, Alice Belaïdi, Denis Mpunga, Fadila Belkebla, Johannes Oliver, Kevin Razy, Maïmouna Gueye, Moussa Maaskri, Nicolas Wanczycki, Rabah Nait, Romane Portail, Waly Dia

Récemment en janvier
 

Acide - Blu-ray

DVD/Blu-ray : 24 janvier

Editeur : Pathé

Année : 2023

De : Just Philippot

Avec : Guillaume Canet, Laetitia Dosch, Patience Munchenbach, Marie Jung, Martin Verset, Suliane Brahim, Clément Bresson, Pascal Parmentier

Récemment en janvier
 

Acide - DVD

DVD/Blu-ray : 24 janvier

Editeur : Pathé

Année : 2023

De : Just Philippot

Avec : Guillaume Canet, Laetitia Dosch, Patience Munchenbach, Marie Jung, Martin Verset, Suliane Brahim, Clément Bresson, Pascal Parmentier

Récemment en novembre
 

Un ticket pour l'espace

Prime Video : 27 novembre 2023

Face à l'incompréhension de la population française quant au montant des crédits alloués à la recherche spatiale, le gouvernement lance une vaste opération de communication. En partenariat avec le Centre spatial français, un grand jeu est organisé."Le ticket pour l'espace", un jeu à gratter, va permettre à deux civils de séjourner dans la station orbitale européenne, en compagnie d'un équipage professionnel. L'opération est un immense succès. Tout se passe bien, jusqu'à ce que l'un des deux gagnants prenne la station en otage...

De : Eric Lartigau

Avec : Kad Merad, Olivier Baroux, Marina Foïs, Guillaume Canet, André Dussollier, Anne Marivin, Frédérique Bel

Récemment en novembre
 

La Clef

Prime Video : 15 novembre 2023

Depuis peu Eric Vincent, trentenaire sans histoire, a un fort sentiment de malaise. Est-ce la peur d'avoir un enfant ou celle de voir brutalement resurgir le fantôme d'un père qu'il n'a jamais connu ?Un matin, un inconnu l'appelle pour lui proposer de récupérer les cendres de son père. D'abord réticent, il finit par accepter et se retrouve plongé au coeur d'une machination infernale.

De : Guillaume Nicloux

Avec : Marie Gillain, Vanessa Paradis, Guillaume Canet, Josiane Balasko, Thierry Lhermitte, Jean Rochefort, Yves Verhoeven

Récemment en novembre
 

Les Infidèles

Netflix : 5 novembre 2023

L’infidélité masculine et ses nombreuses variations, vues par 7 réalisateurs.

De : Emmanuelle Bercot, Gilles Lellouche, Jean Dujardin, Michel Hazanavicius, Fred Cavayé, Eric Lartigau, Alexandre Courtes

Avec : Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Géraldine Nakache, Alexandra Lamy, Priscilla de Laforcade, Florine Delobel, Guillaume Canet

Récemment en octobre
 

L'Amour est une fête

Prime Video : 31 octobre 2023

Paris, 1982. Patrons d’un peep show, Le Mirodrome, criblés de dettes, Franck et Serge ont l’idée de produire des petits films pornographiques avec leurs danseuses pour relancer leur établissement. Le succès est au rendez-vous et ne tarde pas à attirer l’attention de leurs concurrents. Un soir, des hommes cagoulés détruisent le Mirodrome. Ruinés, Franck et Serge sont contraints de faire affaire avec leurs rivaux. Mais ce que ces derniers ignorent, c’est que nos deux «entrepreneurs» sont des enquêteurs chargés de procéder à un coup de filet dans le business du « X » parisien. C’est le début d’une aventure dans le cinéma pornographique du début des années quatre-vingt qui va les entraîner loin. Très loin...

De : Cédric Anger

Avec : Guillaume Canet, Gilles Lellouche, Michel Fau, Camille Razat, Xavier Beauvois, Elisa Bachir Bey, Inge van Bruystegem

Récemment en septembre
 

La Belle Époque

Netflix : 9 septembre 2023

Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau: mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre la semaine la plus marquante de sa vie: celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour...

De : Nicolas Bedos

Avec : Daniel Auteuil, Guillaume Canet, Doria Tillier, Fanny Ardant, Pierre Arditi, Denis Podalydès, Michaël Cohen