David Leitch : dernières sorties Prime Video

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de toutes les actualités de David Leitch.

Créer mon compte

Récemment en février
 

Fast & Furious X

Télévision : 16 février à 13:28-15:43 sur Canal +

film d'action

Les années ont passé. Dom Toretto et les siens vivent une existence paisible. Ce calme est mis à mal par l'apparition de Dante, qui s'avère être le fils d'Hernan Reyes, un baron de la drogue brésilienne. Lorsque Dom a précipité Hernan d'un pont, son fils a observé la scène et veut désormais se venger de lui et des siens. Douze années se sont écoulées depuis cet évènement tragique pour Dante. Il a accumulé tellement de haine qu'il compte détruire tous ceux qui se trouveront sur sa route pour atteindre Dom et sa famille. Pour parvenir à ses fins, il a ciblé la personne la plus importante de la vie de Toretto, son jeune fils... - Critique : Aux dernières nouvelles, la conclusion de Fast & Furious, franchise démarrée voilà bientôt un quart de siècle, devrait finalement prendre la forme d’une trilogie, dont Fast & Furious X constitue le premier volet. Avec un budget titanesque de 340 millions de dollars, ce qui en fait l’un des longs métrages les plus chers de l’histoire du cinéma. Tout commence par un flashback, avec des images de la scène d’action la plus mémorable de la saga, qui en consacrait la dimension cartoonesque : une chambre forte tractée à vive allure par deux voitures, dans Fast & Furious 5 (Justin Lin, 2011). Ce point culminant était, alors, l’aboutissement d’un vrai scénario – qui valait ce qu’il valait. Cet opus 10 donne plutôt la sensation d’une fête foraine, où les attractions successives (courses-poursuites, fusillades, bagarres), à peine reliées entre elles, défieraient les lois de la gravité en pure perte. Ici, le morceau de bravoure arrive rapidement, sans préliminaires scénaristiques : une bombe sphérique d’une tonne, mi-boule de démolition, mi-bille de flipper, dévale les collines romaines vers la place Saint-Pierre, tandis que les véhicules des héros tâchent d’en modifier la trajectoire. Ce n’est sans doute pas un hasard si les Fast & Furious les plus aboutis possèdent une signature : le faiseur à l’ancienne Rob Cohen (épisode 1), l’auteur d’horreur James Wan (épisode 7), l’ancien cascadeur David Leitch (pour le spin-off Hobbs & Shaw). Que le volant ait été, cette fois, confié à l’impersonnel Louis Leterrier, à la filmographie médiocre depuis Le Transporteur (2002), n’augurait rien de bon. De cette époque sous le patronage de Luc Besson, le réalisateur a gardé un goût pour les plans-séquences tape-à-l’œil, plein de trucages numériques, durant les séquences d’action. Un autre signe trahit la perte de vitesse de la série. Les nouveaux personnages, qui ont permis un temps sa régénération (Dwayne Johnson, Jason Statham), se révèlent de moins en moins puissants. Ils sont, de plus, joués par des comédiens faiblards : l’ex-catcheur John Cena, l’ex-mannequin Alan Ritchson. Même Jason Momoa, qui faisait forte impression en brute mutique dans Game of Thrones, se ridiculise dans un numéro clownesque de simili-Joker (version Heath Ledger). « Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film », disait Hitchcock. L’adage fonctionne aussi avec des « moins ».

Année : 2023

De : Louis Leterrier

Avec : Brie Larson, Cena John, Charlize Theron, Chris 'Ludacris, Jason Momoa, Jason Statham, Jordana Brewster, Michelle Rodriguez, Nathalie Emmanuel, Sung Kang, Tyrese Gibson, Vin Diesel

Récemment en février
 

Fast & Furious X

Télévision : 16 février à 13:27-15:44 sur Canal +

film d'action

Les années ont passé. Dom Toretto et les siens vivent une existence paisible. Ce calme est mis à mal par l'apparition de Dante, qui s'avère être le fils d'Hernan Reyes, un baron de la drogue brésilienne. Lorsque Dom a précipité Hernan d'un pont, son fils a observé la scène et veut désormais se venger de lui et des siens. Douze années se sont écoulées depuis cet évènement tragique pour Dante. Il a accumulé tellement de haine qu'il compte détruire tous ceux qui se trouveront sur sa route pour atteindre Dom et sa famille. Pour parvenir à ses fins, il a ciblé la personne la plus importante de la vie de Toretto, son jeune fils... - Critique : Aux dernières nouvelles, la conclusion de Fast & Furious, franchise démarrée voilà bientôt un quart de siècle, devrait finalement prendre la forme d’une trilogie, dont Fast & Furious X constitue le premier volet. Avec un budget titanesque de 340 millions de dollars, ce qui en fait l’un des longs métrages les plus chers de l’histoire du cinéma. Tout commence par un flashback, avec des images de la scène d’action la plus mémorable de la saga, qui en consacrait la dimension cartoonesque : une chambre forte tractée à vive allure par deux voitures, dans Fast & Furious 5 (Justin Lin, 2011). Ce point culminant était, alors, l’aboutissement d’un vrai scénario – qui valait ce qu’il valait. Cet opus 10 donne plutôt la sensation d’une fête foraine, où les attractions successives (courses-poursuites, fusillades, bagarres), à peine reliées entre elles, défieraient les lois de la gravité en pure perte. Ici, le morceau de bravoure arrive rapidement, sans préliminaires scénaristiques : une bombe sphérique d’une tonne, mi-boule de démolition, mi-bille de flipper, dévale les collines romaines vers la place Saint-Pierre, tandis que les véhicules des héros tâchent d’en modifier la trajectoire. Ce n’est sans doute pas un hasard si les Fast & Furious les plus aboutis possèdent une signature : le faiseur à l’ancienne Rob Cohen (épisode 1), l’auteur d’horreur James Wan (épisode 7), l’ancien cascadeur David Leitch (pour le spin-off Hobbs & Shaw). Que le volant ait été, cette fois, confié à l’impersonnel Louis Leterrier, à la filmographie médiocre depuis Le Transporteur (2002), n’augurait rien de bon. De cette époque sous le patronage de Luc Besson, le réalisateur a gardé un goût pour les plans-séquences tape-à-l’œil, plein de trucages numériques, durant les séquences d’action. Un autre signe trahit la perte de vitesse de la série. Les nouveaux personnages, qui ont permis un temps sa régénération (Dwayne Johnson, Jason Statham), se révèlent de moins en moins puissants. Ils sont, de plus, joués par des comédiens faiblards : l’ex-catcheur John Cena, l’ex-mannequin Alan Ritchson. Même Jason Momoa, qui faisait forte impression en brute mutique dans Game of Thrones, se ridiculise dans un numéro clownesque de simili-Joker (version Heath Ledger). « Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film », disait Hitchcock. L’adage fonctionne aussi avec des « moins ».

Année : 2023

De : Louis Leterrier

Avec : Brie Larson, Cena John, Charlize Theron, Chris 'Ludacris, Jason Momoa, Jason Statham, Jordana Brewster, Michelle Rodriguez, Nathalie Emmanuel, Sung Kang, Tyrese Gibson, Vin Diesel

Récemment en février
 

Bullet Train

Prime Video : 10 février

Coccinelle est un assassin malchanceux et particulièrement déterminé à accomplir sa nouvelle mission paisiblement après que trop d'entre elles aient déraillé. Mais le destin en a décidé autrement et l'embarque dans le train le plus rapide au monde aux côtés d'adversaires redoutables qui ont tous un point commun, mais dont les intérêts divergent radicalement… Il doit alors tenter par tous les moyens de descendre du train.

De : David Leitch

Avec : Brad Pitt, Joey King, Aaron Taylor-Johnson, Brian Tyree Henry, Andrew Koji, Hiroyuki Sanada, Michael Shannon

Récemment en février
 

Fast & Furious X

Télévision : 7 février à 15:08-17:24 sur Canal +

film d'action

Les années ont passé. Dom Toretto et les siens vivent une existence paisible. Ce calme est mis à mal par l'apparition de Dante, qui s'avère être le fils d'Hernan Reyes, un baron de la drogue brésilienne. Lorsque Dom a précipité Hernan d'un pont, son fils a observé la scène et veut désormais se venger de lui et des siens. Douze années se sont écoulées depuis cet évènement tragique pour Dante. Il a accumulé tellement de haine qu'il compte détruire tous ceux qui se trouveront sur sa route pour atteindre Dom et sa famille. Pour parvenir à ses fins, il a ciblé la personne la plus importante de la vie de Toretto, son jeune fils... - Critique : Aux dernières nouvelles, la conclusion de Fast & Furious, franchise démarrée voilà bientôt un quart de siècle, devrait finalement prendre la forme d’une trilogie, dont Fast & Furious X constitue le premier volet. Avec un budget titanesque de 340 millions de dollars, ce qui en fait l’un des longs métrages les plus chers de l’histoire du cinéma. Tout commence par un flashback, avec des images de la scène d’action la plus mémorable de la saga, qui en consacrait la dimension cartoonesque : une chambre forte tractée à vive allure par deux voitures, dans Fast & Furious 5 (Justin Lin, 2011). Ce point culminant était, alors, l’aboutissement d’un vrai scénario – qui valait ce qu’il valait. Cet opus 10 donne plutôt la sensation d’une fête foraine, où les attractions successives (courses-poursuites, fusillades, bagarres), à peine reliées entre elles, défieraient les lois de la gravité en pure perte. Ici, le morceau de bravoure arrive rapidement, sans préliminaires scénaristiques : une bombe sphérique d’une tonne, mi-boule de démolition, mi-bille de flipper, dévale les collines romaines vers la place Saint-Pierre, tandis que les véhicules des héros tâchent d’en modifier la trajectoire. Ce n’est sans doute pas un hasard si les Fast & Furious les plus aboutis possèdent une signature : le faiseur à l’ancienne Rob Cohen (épisode 1), l’auteur d’horreur James Wan (épisode 7), l’ancien cascadeur David Leitch (pour le spin-off Hobbs & Shaw). Que le volant ait été, cette fois, confié à l’impersonnel Louis Leterrier, à la filmographie médiocre depuis Le Transporteur (2002), n’augurait rien de bon. De cette époque sous le patronage de Luc Besson, le réalisateur a gardé un goût pour les plans-séquences tape-à-l’œil, plein de trucages numériques, durant les séquences d’action. Un autre signe trahit la perte de vitesse de la série. Les nouveaux personnages, qui ont permis un temps sa régénération (Dwayne Johnson, Jason Statham), se révèlent de moins en moins puissants. Ils sont, de plus, joués par des comédiens faiblards : l’ex-catcheur John Cena, l’ex-mannequin Alan Ritchson. Même Jason Momoa, qui faisait forte impression en brute mutique dans Game of Thrones, se ridiculise dans un numéro clownesque de simili-Joker (version Heath Ledger). « Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film », disait Hitchcock. L’adage fonctionne aussi avec des « moins ».

Année : 2023

De : Louis Leterrier

Avec : Brie Larson, Cena John, Charlize Theron, Chris 'Ludacris, Jason Momoa, Jason Statham, Jordana Brewster, Michelle Rodriguez, Nathalie Emmanuel, Sung Kang, Tyrese Gibson, Vin Diesel