Ariana Greenblatt : dernières sorties DVD/Blu-ray et passages TV

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de toutes les actualités de Ariana Greenblatt.

Créer mon compte

Hier
 

Baby Boss : Retour au berceau

Netflix : 29 février

Accusé d'un crime d'entreprise, un adulte, Ted Templeton redevient le Boss Baby pour vivre sous couverture avec son frère, Tim, se faisant passer pour l'un de ses enfants.

Avec : Ariana Greenblatt

Avant-hier
 

Awake

Netflix : 28 février

Après qu'une catastrophe planétaire prive l'humanité de ses appareils électroniques et de son sommeil, le monde plonge soudain dans le chaos. Jill, une ex-soldate au passé trouble, semble être la seule à détenir la clef permettant de trouver un remède universel : sa fille. Mais Jill peut-elle la protéger et sauver l'humanité avant de perdre la raison à son tour ?

De : Mark Raso

Avec : Gina Rodriguez, Ariana Greenblatt, Lucius Hoyos, Shamier Anderson, Jennifer Jason Leigh, Finn Jones, Frances Fisher

Avant-hier
 

Barbie

Télévision : 28 février à 09:51-11:42 sur Canal +

film : comédie

Tout se passe bien dans le meilleur des mondes pour Barbie et ses amis à Barbie Land. Jusqu'au jour où la célèbre poupée commence à se poser des questions existentielles. Après mûre réflexion, elle décide de se rendre dans le monde réel pour découvrir ce qui peut se cacher dans cet endroit. Dans sa mission, elle peut compter sur l'aide de Ken, qui s'est incrusté dans son voyage. Ils débarquent sur Terre avec des certitudes mais déchantent très vite lorsqu'ils se retrouvent face aux habitants du monde réel. Ils s'engagent alors dans un périple plein de surprises en espérant obtenir les réponses qu'ils attendent... - Critique : Vous allez adorer jouer avec Barbie Féministe. Livrée avec son autodérision rose bonbon et son discours inclusif, c’est le tout nouveau produit de la firme Mattel, le géant industriel qui débite de la poupée sexy en série depuis plus d’un demi-siècle, et dont le nom s’étale partout, dans une étrange aventure à mi-chemin entre satire pop futée et placement de produit géant. Sorti aujourd’hui dans tous les supermarchés, pardon, les cinémas, au terme d’une campagne de publicité moins discrète que la Blitzkrieg sur les Ardennes (bandes annonces, produits dérivés, innombrables extraits…), cette production à 100 millions de dollars a mis toutes les chances de son côté pour ratisser le maximum de spectateurs, de la fillette émerveillée à l’adulte ronchon (voire anticapitaliste). En effet, l’icône mondiale des rayons jouets, ici interprétée avec malice par une Margot Robbie tout en suavité plastifiée – du moins au début, étant donné qu’elle est Barbie Stéréotypée (sic) – est l’héroïne d’une opération de « rebranding » sans précédent. Où il s’agit de dynamiter l’image ringarde, mi-bimbo, mi-popote, de la fameuse poupée, en la transformant en pimpante amazone de l’émancipation féminine. Ce tour de force – concilier l’inconciliable, offensive marketing et moqueries permanentes – a été confié à Greta Gerwig (Lady Bird, Les Filles du Dr March) réalisatrice notoirement féministe et estampillée « art et essai ». La voilà qui nous présente « Barbieland », un monde parallèle au nôtre, sorte d’utopie plastique et pastelle très drôle et visuellement très inventive qui rappelle furieusement l’humour farfelu du studio Pixar période Toy Story 3. Les Barbie (oui, elles ont toutes le même nom, comme dans votre magasin le plus proche) règnent sur un rutilant paradis d’accessoires en toc… Mais aussi sur une bande de Ken bronzés, benêts et soumis. L’un d’entre eux – Ryan Gosling, qui s’amuse comme un fou sous sa tignasse décolorée et ses bandeaux fluo – suit notre Barbie vedette lorsqu’elle s’échappe dans le monde réel, où il découvre, ô divine surprise, les délices du patriarcat. Sa rencontre avec les « vrais mâles », comme celle de Barbie avec les « vraies » femmes (America Ferrera, entre autres), celles qui en bavent, se battent et osent vieillir, est le prétexte d’une nouvelle guerre des sexes (alors même, faut-il le rappeler, que Ken et Barbie n’en ont pas) et de nouvelles émotions. Conclusion de ce divertissement malin, volontairement démonstratif, et allègrement bien ficelé : la poupée blonde de votre enfance n’est pas la cruche que vous croyez, bien au contraire. Pour pouvoir la brandir haut et fort dans les manifs, n’oubliez pas de courir l’acheter. Barbie Roublarde est en promo tout l’été.

Année : 2023

Avec : America Ferrera, Ariana Greenblatt, Dua Lipa, Emma Mackey, Issa Rae, Jennifer White, Kate McKinnon, Kingsley Ben-Adir, Lisa Adelle Welham, Margot Robbie, Michael Cera, Ryan Gosling, Simu Liu, Will Ferrell

Avant-hier
 

Barbie

Télévision : 28 février à 09:46-11:36 sur Canal +

film : comédie

Tout se passe bien dans le meilleur des mondes pour Barbie et ses amis à Barbie Land. Jusqu'au jour où la célèbre poupée commence à se poser des questions existentielles. Après mûre réflexion, elle décide de se rendre dans le monde réel pour découvrir ce qui peut se cacher dans cet endroit. Dans sa mission, elle peut compter sur l'aide de Ken, qui s'est incrusté dans son voyage. Ils débarquent sur Terre avec des certitudes mais déchantent très vite lorsqu'ils se retrouvent face aux habitants du monde réel. Ils s'engagent alors dans un périple plein de surprises en espérant obtenir les réponses qu'ils attendent... - Critique : Vous allez adorer jouer avec Barbie Féministe. Livrée avec son autodérision rose bonbon et son discours inclusif, c’est le tout nouveau produit de la firme Mattel, le géant industriel qui débite de la poupée sexy en série depuis plus d’un demi-siècle, et dont le nom s’étale partout, dans une étrange aventure à mi-chemin entre satire pop futée et placement de produit géant. Sorti aujourd’hui dans tous les supermarchés, pardon, les cinémas, au terme d’une campagne de publicité moins discrète que la Blitzkrieg sur les Ardennes (bandes annonces, produits dérivés, innombrables extraits…), cette production à 100 millions de dollars a mis toutes les chances de son côté pour ratisser le maximum de spectateurs, de la fillette émerveillée à l’adulte ronchon (voire anticapitaliste). En effet, l’icône mondiale des rayons jouets, ici interprétée avec malice par une Margot Robbie tout en suavité plastifiée – du moins au début, étant donné qu’elle est Barbie Stéréotypée (sic) – est l’héroïne d’une opération de « rebranding » sans précédent. Où il s’agit de dynamiter l’image ringarde, mi-bimbo, mi-popote, de la fameuse poupée, en la transformant en pimpante amazone de l’émancipation féminine. Ce tour de force – concilier l’inconciliable, offensive marketing et moqueries permanentes – a été confié à Greta Gerwig (Lady Bird, Les Filles du Dr March) réalisatrice notoirement féministe et estampillée « art et essai ». La voilà qui nous présente « Barbieland », un monde parallèle au nôtre, sorte d’utopie plastique et pastelle très drôle et visuellement très inventive qui rappelle furieusement l’humour farfelu du studio Pixar période Toy Story 3. Les Barbie (oui, elles ont toutes le même nom, comme dans votre magasin le plus proche) règnent sur un rutilant paradis d’accessoires en toc… Mais aussi sur une bande de Ken bronzés, benêts et soumis. L’un d’entre eux – Ryan Gosling, qui s’amuse comme un fou sous sa tignasse décolorée et ses bandeaux fluo – suit notre Barbie vedette lorsqu’elle s’échappe dans le monde réel, où il découvre, ô divine surprise, les délices du patriarcat. Sa rencontre avec les « vrais mâles », comme celle de Barbie avec les « vraies » femmes (America Ferrera, entre autres), celles qui en bavent, se battent et osent vieillir, est le prétexte d’une nouvelle guerre des sexes (alors même, faut-il le rappeler, que Ken et Barbie n’en ont pas) et de nouvelles émotions. Conclusion de ce divertissement malin, volontairement démonstratif, et allègrement bien ficelé : la poupée blonde de votre enfance n’est pas la cruche que vous croyez, bien au contraire. Pour pouvoir la brandir haut et fort dans les manifs, n’oubliez pas de courir l’acheter. Barbie Roublarde est en promo tout l’été.

Année : 2023

Avec : America Ferrera, Ariana Greenblatt, Dua Lipa, Emma Mackey, Issa Rae, Jennifer White, Kate McKinnon, Kingsley Ben-Adir, Lisa Adelle Welham, Margot Robbie, Michael Cera, Ryan Gosling, Simu Liu, Will Ferrell

Récemment en février
 

Barbie

Télévision : 21 février à 15:58-17:48 sur Canal +

film : comédie

Tout se passe bien dans le meilleur des mondes pour Barbie et ses amis à Barbie Land. Jusqu'au jour où la célèbre poupée commence à se poser des questions existentielles. Après mûre réflexion, elle décide de se rendre dans le monde réel pour découvrir ce qui peut se cacher dans cet endroit. Dans sa mission, elle peut compter sur l'aide de Ken, qui s'est incrusté dans son voyage. Ils débarquent sur Terre avec des certitudes mais déchantent très vite lorsqu'ils se retrouvent face aux habitants du monde réel. Ils s'engagent alors dans un périple plein de surprises en espérant obtenir les réponses qu'ils attendent... - Critique : Vous allez adorer jouer avec Barbie Féministe. Livrée avec son autodérision rose bonbon et son discours inclusif, c’est le tout nouveau produit de la firme Mattel, le géant industriel qui débite de la poupée sexy en série depuis plus d’un demi-siècle, et dont le nom s’étale partout, dans une étrange aventure à mi-chemin entre satire pop futée et placement de produit géant. Sorti aujourd’hui dans tous les supermarchés, pardon, les cinémas, au terme d’une campagne de publicité moins discrète que la Blitzkrieg sur les Ardennes (bandes annonces, produits dérivés, innombrables extraits…), cette production à 100 millions de dollars a mis toutes les chances de son côté pour ratisser le maximum de spectateurs, de la fillette émerveillée à l’adulte ronchon (voire anticapitaliste). En effet, l’icône mondiale des rayons jouets, ici interprétée avec malice par une Margot Robbie tout en suavité plastifiée – du moins au début, étant donné qu’elle est Barbie Stéréotypée (sic) – est l’héroïne d’une opération de « rebranding » sans précédent. Où il s’agit de dynamiter l’image ringarde, mi-bimbo, mi-popote, de la fameuse poupée, en la transformant en pimpante amazone de l’émancipation féminine. Ce tour de force – concilier l’inconciliable, offensive marketing et moqueries permanentes – a été confié à Greta Gerwig (Lady Bird, Les Filles du Dr March) réalisatrice notoirement féministe et estampillée « art et essai ». La voilà qui nous présente « Barbieland », un monde parallèle au nôtre, sorte d’utopie plastique et pastelle très drôle et visuellement très inventive qui rappelle furieusement l’humour farfelu du studio Pixar période Toy Story 3. Les Barbie (oui, elles ont toutes le même nom, comme dans votre magasin le plus proche) règnent sur un rutilant paradis d’accessoires en toc… Mais aussi sur une bande de Ken bronzés, benêts et soumis. L’un d’entre eux – Ryan Gosling, qui s’amuse comme un fou sous sa tignasse décolorée et ses bandeaux fluo – suit notre Barbie vedette lorsqu’elle s’échappe dans le monde réel, où il découvre, ô divine surprise, les délices du patriarcat. Sa rencontre avec les « vrais mâles », comme celle de Barbie avec les « vraies » femmes (America Ferrera, entre autres), celles qui en bavent, se battent et osent vieillir, est le prétexte d’une nouvelle guerre des sexes (alors même, faut-il le rappeler, que Ken et Barbie n’en ont pas) et de nouvelles émotions. Conclusion de ce divertissement malin, volontairement démonstratif, et allègrement bien ficelé : la poupée blonde de votre enfance n’est pas la cruche que vous croyez, bien au contraire. Pour pouvoir la brandir haut et fort dans les manifs, n’oubliez pas de courir l’acheter. Barbie Roublarde est en promo tout l’été.

Année : 2023

Avec : America Ferrera, Ariana Greenblatt, Dua Lipa, Emma Mackey, Issa Rae, Jennifer White, Kate McKinnon, Kingsley Ben-Adir, Lisa Adelle Welham, Margot Robbie, Michael Cera, Ryan Gosling, Simu Liu, Will Ferrell

Récemment en février
 

Barbie

Télévision : 21 février à 15:53-17:44 sur Canal +

film : comédie

Tout se passe bien dans le meilleur des mondes pour Barbie et ses amis à Barbie Land. Jusqu'au jour où la célèbre poupée commence à se poser des questions existentielles. Après mûre réflexion, elle décide de se rendre dans le monde réel pour découvrir ce qui peut se cacher dans cet endroit. Dans sa mission, elle peut compter sur l'aide de Ken, qui s'est incrusté dans son voyage. Ils débarquent sur Terre avec des certitudes mais déchantent très vite lorsqu'ils se retrouvent face aux habitants du monde réel. Ils s'engagent alors dans un périple plein de surprises en espérant obtenir les réponses qu'ils attendent... - Critique : Vous allez adorer jouer avec Barbie Féministe. Livrée avec son autodérision rose bonbon et son discours inclusif, c’est le tout nouveau produit de la firme Mattel, le géant industriel qui débite de la poupée sexy en série depuis plus d’un demi-siècle, et dont le nom s’étale partout, dans une étrange aventure à mi-chemin entre satire pop futée et placement de produit géant. Sorti aujourd’hui dans tous les supermarchés, pardon, les cinémas, au terme d’une campagne de publicité moins discrète que la Blitzkrieg sur les Ardennes (bandes annonces, produits dérivés, innombrables extraits…), cette production à 100 millions de dollars a mis toutes les chances de son côté pour ratisser le maximum de spectateurs, de la fillette émerveillée à l’adulte ronchon (voire anticapitaliste). En effet, l’icône mondiale des rayons jouets, ici interprétée avec malice par une Margot Robbie tout en suavité plastifiée – du moins au début, étant donné qu’elle est Barbie Stéréotypée (sic) – est l’héroïne d’une opération de « rebranding » sans précédent. Où il s’agit de dynamiter l’image ringarde, mi-bimbo, mi-popote, de la fameuse poupée, en la transformant en pimpante amazone de l’émancipation féminine. Ce tour de force – concilier l’inconciliable, offensive marketing et moqueries permanentes – a été confié à Greta Gerwig (Lady Bird, Les Filles du Dr March) réalisatrice notoirement féministe et estampillée « art et essai ». La voilà qui nous présente « Barbieland », un monde parallèle au nôtre, sorte d’utopie plastique et pastelle très drôle et visuellement très inventive qui rappelle furieusement l’humour farfelu du studio Pixar période Toy Story 3. Les Barbie (oui, elles ont toutes le même nom, comme dans votre magasin le plus proche) règnent sur un rutilant paradis d’accessoires en toc… Mais aussi sur une bande de Ken bronzés, benêts et soumis. L’un d’entre eux – Ryan Gosling, qui s’amuse comme un fou sous sa tignasse décolorée et ses bandeaux fluo – suit notre Barbie vedette lorsqu’elle s’échappe dans le monde réel, où il découvre, ô divine surprise, les délices du patriarcat. Sa rencontre avec les « vrais mâles », comme celle de Barbie avec les « vraies » femmes (America Ferrera, entre autres), celles qui en bavent, se battent et osent vieillir, est le prétexte d’une nouvelle guerre des sexes (alors même, faut-il le rappeler, que Ken et Barbie n’en ont pas) et de nouvelles émotions. Conclusion de ce divertissement malin, volontairement démonstratif, et allègrement bien ficelé : la poupée blonde de votre enfance n’est pas la cruche que vous croyez, bien au contraire. Pour pouvoir la brandir haut et fort dans les manifs, n’oubliez pas de courir l’acheter. Barbie Roublarde est en promo tout l’été.

Année : 2023

Avec : America Ferrera, Ariana Greenblatt, Dua Lipa, Emma Mackey, Issa Rae, Jennifer White, Kate McKinnon, Kingsley Ben-Adir, Lisa Adelle Welham, Margot Robbie, Michael Cera, Ryan Gosling, Simu Liu, Will Ferrell

Récemment en février
 

Barbie

Télévision : 17 février à 09:25-11:16 sur Canal +

film : comédie

Tout se passe bien dans le meilleur des mondes pour Barbie et ses amis à Barbie Land. Jusqu'au jour où la célèbre poupée commence à se poser des questions existentielles. Après mûre réflexion, elle décide de se rendre dans le monde réel pour découvrir ce qui peut se cacher dans cet endroit. Dans sa mission, elle peut compter sur l'aide de Ken, qui s'est incrusté dans son voyage. Ils débarquent sur Terre avec des certitudes mais déchantent très vite lorsqu'ils se retrouvent face aux habitants du monde réel. Ils s'engagent alors dans un périple plein de surprises en espérant obtenir les réponses qu'ils attendent... - Critique : Vous allez adorer jouer avec Barbie Féministe. Livrée avec son autodérision rose bonbon et son discours inclusif, c’est le tout nouveau produit de la firme Mattel, le géant industriel qui débite de la poupée sexy en série depuis plus d’un demi-siècle, et dont le nom s’étale partout, dans une étrange aventure à mi-chemin entre satire pop futée et placement de produit géant. Sorti aujourd’hui dans tous les supermarchés, pardon, les cinémas, au terme d’une campagne de publicité moins discrète que la Blitzkrieg sur les Ardennes (bandes annonces, produits dérivés, innombrables extraits…), cette production à 100 millions de dollars a mis toutes les chances de son côté pour ratisser le maximum de spectateurs, de la fillette émerveillée à l’adulte ronchon (voire anticapitaliste). En effet, l’icône mondiale des rayons jouets, ici interprétée avec malice par une Margot Robbie tout en suavité plastifiée – du moins au début, étant donné qu’elle est Barbie Stéréotypée (sic) – est l’héroïne d’une opération de « rebranding » sans précédent. Où il s’agit de dynamiter l’image ringarde, mi-bimbo, mi-popote, de la fameuse poupée, en la transformant en pimpante amazone de l’émancipation féminine. Ce tour de force – concilier l’inconciliable, offensive marketing et moqueries permanentes – a été confié à Greta Gerwig (Lady Bird, Les Filles du Dr March) réalisatrice notoirement féministe et estampillée « art et essai ». La voilà qui nous présente « Barbieland », un monde parallèle au nôtre, sorte d’utopie plastique et pastelle très drôle et visuellement très inventive qui rappelle furieusement l’humour farfelu du studio Pixar période Toy Story 3. Les Barbie (oui, elles ont toutes le même nom, comme dans votre magasin le plus proche) règnent sur un rutilant paradis d’accessoires en toc… Mais aussi sur une bande de Ken bronzés, benêts et soumis. L’un d’entre eux – Ryan Gosling, qui s’amuse comme un fou sous sa tignasse décolorée et ses bandeaux fluo – suit notre Barbie vedette lorsqu’elle s’échappe dans le monde réel, où il découvre, ô divine surprise, les délices du patriarcat. Sa rencontre avec les « vrais mâles », comme celle de Barbie avec les « vraies » femmes (America Ferrera, entre autres), celles qui en bavent, se battent et osent vieillir, est le prétexte d’une nouvelle guerre des sexes (alors même, faut-il le rappeler, que Ken et Barbie n’en ont pas) et de nouvelles émotions. Conclusion de ce divertissement malin, volontairement démonstratif, et allègrement bien ficelé : la poupée blonde de votre enfance n’est pas la cruche que vous croyez, bien au contraire. Pour pouvoir la brandir haut et fort dans les manifs, n’oubliez pas de courir l’acheter. Barbie Roublarde est en promo tout l’été.

Année : 2023

Avec : America Ferrera, Ariana Greenblatt, Dua Lipa, Emma Mackey, Issa Rae, Jennifer White, Kate McKinnon, Kingsley Ben-Adir, Lisa Adelle Welham, Margot Robbie, Michael Cera, Ryan Gosling, Simu Liu, Will Ferrell

Récemment en février
 

Barbie

Télévision : 16 février à 21:15-23:06 sur Canal +

film : comédie

Tout se passe bien dans le meilleur des mondes pour Barbie et ses amis à Barbie Land. Jusqu'au jour où la célèbre poupée commence à se poser des questions existentielles. Après mûre réflexion, elle décide de se rendre dans le monde réel pour découvrir ce qui peut se cacher dans cet endroit. Dans sa mission, elle peut compter sur l'aide de Ken, qui s'est incrusté dans son voyage. Ils débarquent sur Terre avec des certitudes mais déchantent très vite lorsqu'ils se retrouvent face aux habitants du monde réel. Ils s'engagent alors dans un périple plein de surprises en espérant obtenir les réponses qu'ils attendent... - Critique : Vous allez adorer jouer avec Barbie Féministe. Livrée avec son autodérision rose bonbon et son discours inclusif, c’est le tout nouveau produit de la firme Mattel, le géant industriel qui débite de la poupée sexy en série depuis plus d’un demi-siècle, et dont le nom s’étale partout, dans une étrange aventure à mi-chemin entre satire pop futée et placement de produit géant. Sorti aujourd’hui dans tous les supermarchés, pardon, les cinémas, au terme d’une campagne de publicité moins discrète que la Blitzkrieg sur les Ardennes (bandes annonces, produits dérivés, innombrables extraits…), cette production à 100 millions de dollars a mis toutes les chances de son côté pour ratisser le maximum de spectateurs, de la fillette émerveillée à l’adulte ronchon (voire anticapitaliste). En effet, l’icône mondiale des rayons jouets, ici interprétée avec malice par une Margot Robbie tout en suavité plastifiée – du moins au début, étant donné qu’elle est Barbie Stéréotypée (sic) – est l’héroïne d’une opération de « rebranding » sans précédent. Où il s’agit de dynamiter l’image ringarde, mi-bimbo, mi-popote, de la fameuse poupée, en la transformant en pimpante amazone de l’émancipation féminine. Ce tour de force – concilier l’inconciliable, offensive marketing et moqueries permanentes – a été confié à Greta Gerwig (Lady Bird, Les Filles du Dr March) réalisatrice notoirement féministe et estampillée « art et essai ». La voilà qui nous présente « Barbieland », un monde parallèle au nôtre, sorte d’utopie plastique et pastelle très drôle et visuellement très inventive qui rappelle furieusement l’humour farfelu du studio Pixar période Toy Story 3. Les Barbie (oui, elles ont toutes le même nom, comme dans votre magasin le plus proche) règnent sur un rutilant paradis d’accessoires en toc… Mais aussi sur une bande de Ken bronzés, benêts et soumis. L’un d’entre eux – Ryan Gosling, qui s’amuse comme un fou sous sa tignasse décolorée et ses bandeaux fluo – suit notre Barbie vedette lorsqu’elle s’échappe dans le monde réel, où il découvre, ô divine surprise, les délices du patriarcat. Sa rencontre avec les « vrais mâles », comme celle de Barbie avec les « vraies » femmes (America Ferrera, entre autres), celles qui en bavent, se battent et osent vieillir, est le prétexte d’une nouvelle guerre des sexes (alors même, faut-il le rappeler, que Ken et Barbie n’en ont pas) et de nouvelles émotions. Conclusion de ce divertissement malin, volontairement démonstratif, et allègrement bien ficelé : la poupée blonde de votre enfance n’est pas la cruche que vous croyez, bien au contraire. Pour pouvoir la brandir haut et fort dans les manifs, n’oubliez pas de courir l’acheter. Barbie Roublarde est en promo tout l’été.

Année : 2023

Avec : America Ferrera, Ariana Greenblatt, Dua Lipa, Emma Mackey, Issa Rae, Jennifer White, Kate McKinnon, Kingsley Ben-Adir, Lisa Adelle Welham, Margot Robbie, Michael Cera, Ryan Gosling, Simu Liu, Will Ferrell

Récemment en février
 

Barbie

Télévision : 16 février à 21:13-23:04 sur Canal +

film : comédie

Tout se passe bien dans le meilleur des mondes pour Barbie et ses amis à Barbie Land. Jusqu'au jour où la célèbre poupée commence à se poser des questions existentielles. Après mûre réflexion, elle décide de se rendre dans le monde réel pour découvrir ce qui peut se cacher dans cet endroit. Dans sa mission, elle peut compter sur l'aide de Ken, qui s'est incrusté dans son voyage. Ils débarquent sur Terre avec des certitudes mais déchantent très vite lorsqu'ils se retrouvent face aux habitants du monde réel. Ils s'engagent alors dans un périple plein de surprises en espérant obtenir les réponses qu'ils attendent... - Critique : Vous allez adorer jouer avec Barbie Féministe. Livrée avec son autodérision rose bonbon et son discours inclusif, c’est le tout nouveau produit de la firme Mattel, le géant industriel qui débite de la poupée sexy en série depuis plus d’un demi-siècle, et dont le nom s’étale partout, dans une étrange aventure à mi-chemin entre satire pop futée et placement de produit géant. Sorti aujourd’hui dans tous les supermarchés, pardon, les cinémas, au terme d’une campagne de publicité moins discrète que la Blitzkrieg sur les Ardennes (bandes annonces, produits dérivés, innombrables extraits…), cette production à 100 millions de dollars a mis toutes les chances de son côté pour ratisser le maximum de spectateurs, de la fillette émerveillée à l’adulte ronchon (voire anticapitaliste). En effet, l’icône mondiale des rayons jouets, ici interprétée avec malice par une Margot Robbie tout en suavité plastifiée – du moins au début, étant donné qu’elle est Barbie Stéréotypée (sic) – est l’héroïne d’une opération de « rebranding » sans précédent. Où il s’agit de dynamiter l’image ringarde, mi-bimbo, mi-popote, de la fameuse poupée, en la transformant en pimpante amazone de l’émancipation féminine. Ce tour de force – concilier l’inconciliable, offensive marketing et moqueries permanentes – a été confié à Greta Gerwig (Lady Bird, Les Filles du Dr March) réalisatrice notoirement féministe et estampillée « art et essai ». La voilà qui nous présente « Barbieland », un monde parallèle au nôtre, sorte d’utopie plastique et pastelle très drôle et visuellement très inventive qui rappelle furieusement l’humour farfelu du studio Pixar période Toy Story 3. Les Barbie (oui, elles ont toutes le même nom, comme dans votre magasin le plus proche) règnent sur un rutilant paradis d’accessoires en toc… Mais aussi sur une bande de Ken bronzés, benêts et soumis. L’un d’entre eux – Ryan Gosling, qui s’amuse comme un fou sous sa tignasse décolorée et ses bandeaux fluo – suit notre Barbie vedette lorsqu’elle s’échappe dans le monde réel, où il découvre, ô divine surprise, les délices du patriarcat. Sa rencontre avec les « vrais mâles », comme celle de Barbie avec les « vraies » femmes (America Ferrera, entre autres), celles qui en bavent, se battent et osent vieillir, est le prétexte d’une nouvelle guerre des sexes (alors même, faut-il le rappeler, que Ken et Barbie n’en ont pas) et de nouvelles émotions. Conclusion de ce divertissement malin, volontairement démonstratif, et allègrement bien ficelé : la poupée blonde de votre enfance n’est pas la cruche que vous croyez, bien au contraire. Pour pouvoir la brandir haut et fort dans les manifs, n’oubliez pas de courir l’acheter. Barbie Roublarde est en promo tout l’été.

Année : 2023

Avec : America Ferrera, Ariana Greenblatt, Dua Lipa, Emma Mackey, Issa Rae, Jennifer White, Kate McKinnon, Kingsley Ben-Adir, Lisa Adelle Welham, Margot Robbie, Michael Cera, Ryan Gosling, Simu Liu, Will Ferrell

Récemment en novembre
 

Barbie (Édition spéciale E Leclerc) - Blu-ray

DVD/Blu-ray : 22 novembre 2023

Editeur : Warner Bros. Entertainment France

Année : 2023

De : Greta Gerwig

Avec : Margot Robbie, Ryan Gosling, Ariana Greenblatt, Kingsley Ben-Adir, Emma Mackey, Hari Nef, Will Ferrell, Nicola Coughlan, Dua Lipa, Simu Liu, Michael Cera, Kate McKinnon, America Ferrera

Récemment en novembre
 

Barbie (Édition spéciale E Leclerc) - DVD

DVD/Blu-ray : 22 novembre 2023

Editeur : Warner Bros. Entertainment France

Année : 2023

De : Greta Gerwig

Avec : Margot Robbie, Ryan Gosling, Ariana Greenblatt, Kingsley Ben-Adir, Emma Mackey, Hari Nef, Will Ferrell, Nicola Coughlan, Dua Lipa, Simu Liu, Michael Cera, Kate McKinnon, America Ferrera

Récemment en novembre
 

Barbie (Édition Exclusive Amazon fr) - DVD

DVD/Blu-ray : 22 novembre 2023

Editeur : Warner Bros. Entertainment France

Année : 2023

De : Greta Gerwig

Avec : Margot Robbie, Ryan Gosling, Ariana Greenblatt, Kingsley Ben-Adir, Emma Mackey, Hari Nef, Will Ferrell, Nicola Coughlan, Dua Lipa, Simu Liu, Michael Cera, Kate McKinnon, America Ferrera

Récemment en novembre
 

Barbie (4K Ultra HD + Blu-ray - Édition boîtier ...

DVD/Blu-ray : 22 novembre 2023

Editeur : Warner Bros. Entertainment France

Année : 2023

De : Greta Gerwig

Avec : Margot Robbie, Ryan Gosling, Ariana Greenblatt, Kingsley Ben-Adir, Emma Mackey, Hari Nef, Will Ferrell, Nicola Coughlan, Dua Lipa, Simu Liu, Michael Cera, Kate McKinnon, America Ferrera

Récemment en novembre
 

Barbie (Exclusivité FNAC boîtier SteelBook - 4K ...

DVD/Blu-ray : 22 novembre 2023

Editeur : Warner Bros. Entertainment France

Année : 2023

De : Greta Gerwig

Avec : Margot Robbie, Ryan Gosling, Ariana Greenblatt, Kingsley Ben-Adir, Emma Mackey, Hari Nef, Will Ferrell, Nicola Coughlan, Dua Lipa, Simu Liu, Michael Cera, Kate McKinnon, America Ferrera

Récemment en novembre
 

Barbie (Édition Exclusive Amazon fr) - Blu-ray

DVD/Blu-ray : 22 novembre 2023

Editeur : Warner Bros. Entertainment France

Année : 2023

De : Greta Gerwig

Avec : Margot Robbie, Ryan Gosling, Ariana Greenblatt, Kingsley Ben-Adir, Emma Mackey, Hari Nef, Will Ferrell, Nicola Coughlan, Dua Lipa, Simu Liu, Michael Cera, Kate McKinnon, America Ferrera

Récemment en novembre
 

Barbie (4K Ultra HD + Blu-ray) - 4K UHD

DVD/Blu-ray : 22 novembre 2023

Editeur : Warner Bros. Entertainment France

Année : 2023

De : Greta Gerwig

Avec : Margot Robbie, Ryan Gosling, Ariana Greenblatt, Kingsley Ben-Adir, Emma Mackey, Hari Nef, Will Ferrell, Nicola Coughlan, Dua Lipa, Simu Liu, Michael Cera, Kate McKinnon, America Ferrera

Récemment en novembre
 

Barbie - Blu-ray

DVD/Blu-ray : 22 novembre 2023

Editeur : Warner Bros. Entertainment France

Année : 2023

De : Greta Gerwig

Avec : Margot Robbie, Ryan Gosling, Ariana Greenblatt, Kingsley Ben-Adir, Emma Mackey, Hari Nef, Will Ferrell, Nicola Coughlan, Dua Lipa, Simu Liu, Michael Cera, Kate McKinnon, America Ferrera

Récemment en novembre
 

Barbie - DVD

DVD/Blu-ray : 22 novembre 2023

Editeur : Warner Bros. Entertainment France

Année : 2023

De : Greta Gerwig

Avec : Margot Robbie, Ryan Gosling, Ariana Greenblatt, Kingsley Ben-Adir, Emma Mackey, Hari Nef, Will Ferrell, Nicola Coughlan, Dua Lipa, Simu Liu, Michael Cera, Kate McKinnon, America Ferrera

Récemment en septembre
 

Love and Monsters

Netflix : 9 septembre 2023

Un jeune homme tente de survivre dans un monde post-apocalyptique, envahi par des monstres. Un expert lui enseigne la manière de les combattre...

De : Michael Matthews

Avec : Dylan O'Brien, Jessica Henwick, Michael Rooker, Dan Ewing, Ariana Greenblatt, Ellen Hollman, Tre Hale