Agnès Jaoui : dernières sorties DVD/Blu-ray et passages TV

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de toutes les actualités de Agnès Jaoui.

Créer mon compte

Demain
 

Wahou

Télévision : jeudi 29 février à 14:54-16:20 sur Canal +

film : comédie

Deux agents immobiliers parisiens, Catherine et Oracio, ont pour mission de vendre deux biens. Le premier, une luxueuse demeure bourgeoise avec vue sur le RER, et l'autre, un appartement à Bougival. Les visites s'enchaînent pour Catherine et Oracio, qui recourent à tous les trucs et astuces de vendeur : par exemple, susciter le coup de coeur du potentiel acheteur, ou glisser sous le tapis les défauts des biens à vendre. Un stagiaire les accompagne dans leur mission. - Critique : Ceci n’est pas une satire du petit monde des agences immobilières. Pas seulement. Des rendez-vous successifs entre deux « conseillers » de l’enseigne Wahou et leurs clients, le cinéaste Bruno Podalydès (Les 2 Aflred) tire toute une comédie humaine, avec des personnages récurrents, des coups de théâtre, des gags, des sentiments, et même des larmes. Si satire il y a, elle se concentre avec brio sur la langue, le jargon, les euphémismes (pour les défauts) et les expressions pleines d’emphase, souvent trompeuses (pour les qualités) qui accompagnent les visites de logement. L’un des deux décors principaux du film, un appartement à louer, est ainsi présenté par Oracio (que joue avec délice le réalisateur) comme situé « dans le triangle d’or de Bougival », ce qui ne manque pas de sel. L’autre site, une maison bourgeoise, en vente, est régulièrement taxé de « bien d’exception », alors que le jardin borde la ligne du RER… Parfois, le burlesque de Jacques Tati, l’un des maîtres éternels de Podalydès, n’est pas loin. Mais la belle idée de l’auteur consiste à dépasser l’ironie de départ et à sonder plus profondément, sans renoncer à l’humour, ce qui se joue dans une visite ou dans une transaction annoncée : un tournant de la vie, pour ceux qui partent comme pour ceux qui aspirent à s’installer. Des époux seniors (savoureux Eddy Mitchell et Sabine Azéma) se préparent ainsi, le cœur lourd, à quitter leur maison adorée, désormais trop grande pour eux. Un jeune couple fusionnel projette son désir de vie commune dans l’appartement à louer : les deux vasques de la salle de bains font rêver les amoureux, tandis qu’elles renverront, soudain, tel autre visiteur à sa solitude. Subtilement, le film glisse des écarts d’âge aux différences de catégorie sociale. Des profils nouveaux apparaissent, d’un rendez-vous à l’autre, l’agence immobilière devenant une fenêtre sur le monde contemporain et ses petites ou grandes folies. Si Oracio garde quelque chose de clownesque, avec son professionnalisme à la fois ostentatoire et pris en défaut, l’autre « conseillère », Catherine, émerge d’un deuil — Karin Viard excelle sobrement dans ce rôle. Le chagrin qu’elle réprime imprègne les interactions avec les clients ; son regard et son écoute en font une sorte de psy, à son corps défendant. L’un des sommets de cette tragi-comédie est assurément le baiser inopiné que Catherine reçoit d’une dame intéressée par l’appartement, elle-même traversant une passe difficile… Bruno Podalydès réussit alors la synthèse irrésistible de l’improbable et du plausible.

Année : 2023

Avec : Agnès Jaoui, Bruno Podalydès, Eddy Mitchell, Félix Moati, Isabelle Candelier, Karin Viard, Leslie Menu, Manu Payet, Patrick Ligardes, Sabine Azéma, Victor Lefebvre, Yann Frisch

Vendredi dernier
 

49e cérémonie des César 2024

Télévision : 23 février à 20:45-00:01 sur Canal +

cérémonie

La 49e cérémonie des César est présentée par Ariane Ascaride, Bérénice Bejo, Dali Benssalah, Juliette Binoche, Dany Boon, Bastien Bouillon, Audrey Diwan, Ana Girardot, Diane Kruger, Benoît Magimel, Paul Mirabel, Nadia Tereszkiewicz et Jean-Pascal Zadi, et placée sous la présidence de Valérie Lemercier. Des artistes, maîtres et maîtresses de cérémonie, partageront ainsi leur amour du cinéma et célèbreront le temps de ce grand événement, l'ensemble des talents qui auront marqué l'année 2023. A l'occasion de cette grande fête du cinéma, deux César d'Honneur seront remis, à Agnès Jaoui, ainsi qu'à Christopher Nolan.

Récemment en février
 

Wahou

Télévision : 20 février à 23:51-01:18 sur Canal +

film : comédie

Deux agents immobiliers parisiens, Catherine et Oracio, ont pour mission de vendre deux biens. Le premier, une luxueuse demeure bourgeoise avec vue sur le RER, et l'autre, un appartement à Bougival. Les visites s'enchaînent pour Catherine et Oracio, qui recourent à tous les trucs et astuces de vendeur : par exemple, susciter le coup de coeur du potentiel acheteur, ou glisser sous le tapis les défauts des biens à vendre. Un stagiaire les accompagne dans leur mission. - Critique : Ceci n’est pas une satire du petit monde des agences immobilières. Pas seulement. Des rendez-vous successifs entre deux « conseillers » de l’enseigne Wahou et leurs clients, le cinéaste Bruno Podalydès (Les 2 Aflred) tire toute une comédie humaine, avec des personnages récurrents, des coups de théâtre, des gags, des sentiments, et même des larmes. Si satire il y a, elle se concentre avec brio sur la langue, le jargon, les euphémismes (pour les défauts) et les expressions pleines d’emphase, souvent trompeuses (pour les qualités) qui accompagnent les visites de logement. L’un des deux décors principaux du film, un appartement à louer, est ainsi présenté par Oracio (que joue avec délice le réalisateur) comme situé « dans le triangle d’or de Bougival », ce qui ne manque pas de sel. L’autre site, une maison bourgeoise, en vente, est régulièrement taxé de « bien d’exception », alors que le jardin borde la ligne du RER… Parfois, le burlesque de Jacques Tati, l’un des maîtres éternels de Podalydès, n’est pas loin. Mais la belle idée de l’auteur consiste à dépasser l’ironie de départ et à sonder plus profondément, sans renoncer à l’humour, ce qui se joue dans une visite ou dans une transaction annoncée : un tournant de la vie, pour ceux qui partent comme pour ceux qui aspirent à s’installer. Des époux seniors (savoureux Eddy Mitchell et Sabine Azéma) se préparent ainsi, le cœur lourd, à quitter leur maison adorée, désormais trop grande pour eux. Un jeune couple fusionnel projette son désir de vie commune dans l’appartement à louer : les deux vasques de la salle de bains font rêver les amoureux, tandis qu’elles renverront, soudain, tel autre visiteur à sa solitude. Subtilement, le film glisse des écarts d’âge aux différences de catégorie sociale. Des profils nouveaux apparaissent, d’un rendez-vous à l’autre, l’agence immobilière devenant une fenêtre sur le monde contemporain et ses petites ou grandes folies. Si Oracio garde quelque chose de clownesque, avec son professionnalisme à la fois ostentatoire et pris en défaut, l’autre « conseillère », Catherine, émerge d’un deuil — Karin Viard excelle sobrement dans ce rôle. Le chagrin qu’elle réprime imprègne les interactions avec les clients ; son regard et son écoute en font une sorte de psy, à son corps défendant. L’un des sommets de cette tragi-comédie est assurément le baiser inopiné que Catherine reçoit d’une dame intéressée par l’appartement, elle-même traversant une passe difficile… Bruno Podalydès réussit alors la synthèse irrésistible de l’improbable et du plausible.

Année : 2023

Avec : Agnès Jaoui, Bruno Podalydès, Eddy Mitchell, Félix Moati, Isabelle Candelier, Karin Viard, Leslie Menu, Manu Payet, Patrick Ligardes, Sabine Azéma, Victor Lefebvre, Yann Frisch

Récemment en février
 

Wahou

Télévision : 19 février à 16:40-18:06 sur Canal +

film : comédie

Deux agents immobiliers parisiens, Catherine et Oracio, ont pour mission de vendre deux biens. Le premier, une luxueuse demeure bourgeoise avec vue sur le RER, et l'autre, un appartement à Bougival. Les visites s'enchaînent pour Catherine et Oracio, qui recourent à tous les trucs et astuces de vendeur : par exemple, susciter le coup de coeur du potentiel acheteur, ou glisser sous le tapis les défauts des biens à vendre. Un stagiaire les accompagne dans leur mission. - Critique : Ceci n’est pas une satire du petit monde des agences immobilières. Pas seulement. Des rendez-vous successifs entre deux « conseillers » de l’enseigne Wahou et leurs clients, le cinéaste Bruno Podalydès (Les 2 Aflred) tire toute une comédie humaine, avec des personnages récurrents, des coups de théâtre, des gags, des sentiments, et même des larmes. Si satire il y a, elle se concentre avec brio sur la langue, le jargon, les euphémismes (pour les défauts) et les expressions pleines d’emphase, souvent trompeuses (pour les qualités) qui accompagnent les visites de logement. L’un des deux décors principaux du film, un appartement à louer, est ainsi présenté par Oracio (que joue avec délice le réalisateur) comme situé « dans le triangle d’or de Bougival », ce qui ne manque pas de sel. L’autre site, une maison bourgeoise, en vente, est régulièrement taxé de « bien d’exception », alors que le jardin borde la ligne du RER… Parfois, le burlesque de Jacques Tati, l’un des maîtres éternels de Podalydès, n’est pas loin. Mais la belle idée de l’auteur consiste à dépasser l’ironie de départ et à sonder plus profondément, sans renoncer à l’humour, ce qui se joue dans une visite ou dans une transaction annoncée : un tournant de la vie, pour ceux qui partent comme pour ceux qui aspirent à s’installer. Des époux seniors (savoureux Eddy Mitchell et Sabine Azéma) se préparent ainsi, le cœur lourd, à quitter leur maison adorée, désormais trop grande pour eux. Un jeune couple fusionnel projette son désir de vie commune dans l’appartement à louer : les deux vasques de la salle de bains font rêver les amoureux, tandis qu’elles renverront, soudain, tel autre visiteur à sa solitude. Subtilement, le film glisse des écarts d’âge aux différences de catégorie sociale. Des profils nouveaux apparaissent, d’un rendez-vous à l’autre, l’agence immobilière devenant une fenêtre sur le monde contemporain et ses petites ou grandes folies. Si Oracio garde quelque chose de clownesque, avec son professionnalisme à la fois ostentatoire et pris en défaut, l’autre « conseillère », Catherine, émerge d’un deuil — Karin Viard excelle sobrement dans ce rôle. Le chagrin qu’elle réprime imprègne les interactions avec les clients ; son regard et son écoute en font une sorte de psy, à son corps défendant. L’un des sommets de cette tragi-comédie est assurément le baiser inopiné que Catherine reçoit d’une dame intéressée par l’appartement, elle-même traversant une passe difficile… Bruno Podalydès réussit alors la synthèse irrésistible de l’improbable et du plausible.

Année : 2023

Avec : Agnès Jaoui, Bruno Podalydès, Eddy Mitchell, Félix Moati, Isabelle Candelier, Karin Viard, Leslie Menu, Manu Payet, Patrick Ligardes, Sabine Azéma, Victor Lefebvre, Yann Frisch

Récemment en février
 

Wahou

Télévision : 19 février à 16:37-18:03 sur Canal +

film : comédie

Deux agents immobiliers parisiens, Catherine et Oracio, ont pour mission de vendre deux biens. Le premier, une luxueuse demeure bourgeoise avec vue sur le RER, et l'autre, un appartement à Bougival. Les visites s'enchaînent pour Catherine et Oracio, qui recourent à tous les trucs et astuces de vendeur : par exemple, susciter le coup de coeur du potentiel acheteur, ou glisser sous le tapis les défauts des biens à vendre. Un stagiaire les accompagne dans leur mission. - Critique : Ceci n’est pas une satire du petit monde des agences immobilières. Pas seulement. Des rendez-vous successifs entre deux « conseillers » de l’enseigne Wahou et leurs clients, le cinéaste Bruno Podalydès (Les 2 Aflred) tire toute une comédie humaine, avec des personnages récurrents, des coups de théâtre, des gags, des sentiments, et même des larmes. Si satire il y a, elle se concentre avec brio sur la langue, le jargon, les euphémismes (pour les défauts) et les expressions pleines d’emphase, souvent trompeuses (pour les qualités) qui accompagnent les visites de logement. L’un des deux décors principaux du film, un appartement à louer, est ainsi présenté par Oracio (que joue avec délice le réalisateur) comme situé « dans le triangle d’or de Bougival », ce qui ne manque pas de sel. L’autre site, une maison bourgeoise, en vente, est régulièrement taxé de « bien d’exception », alors que le jardin borde la ligne du RER… Parfois, le burlesque de Jacques Tati, l’un des maîtres éternels de Podalydès, n’est pas loin. Mais la belle idée de l’auteur consiste à dépasser l’ironie de départ et à sonder plus profondément, sans renoncer à l’humour, ce qui se joue dans une visite ou dans une transaction annoncée : un tournant de la vie, pour ceux qui partent comme pour ceux qui aspirent à s’installer. Des époux seniors (savoureux Eddy Mitchell et Sabine Azéma) se préparent ainsi, le cœur lourd, à quitter leur maison adorée, désormais trop grande pour eux. Un jeune couple fusionnel projette son désir de vie commune dans l’appartement à louer : les deux vasques de la salle de bains font rêver les amoureux, tandis qu’elles renverront, soudain, tel autre visiteur à sa solitude. Subtilement, le film glisse des écarts d’âge aux différences de catégorie sociale. Des profils nouveaux apparaissent, d’un rendez-vous à l’autre, l’agence immobilière devenant une fenêtre sur le monde contemporain et ses petites ou grandes folies. Si Oracio garde quelque chose de clownesque, avec son professionnalisme à la fois ostentatoire et pris en défaut, l’autre « conseillère », Catherine, émerge d’un deuil — Karin Viard excelle sobrement dans ce rôle. Le chagrin qu’elle réprime imprègne les interactions avec les clients ; son regard et son écoute en font une sorte de psy, à son corps défendant. L’un des sommets de cette tragi-comédie est assurément le baiser inopiné que Catherine reçoit d’une dame intéressée par l’appartement, elle-même traversant une passe difficile… Bruno Podalydès réussit alors la synthèse irrésistible de l’improbable et du plausible.

Année : 2023

Avec : Agnès Jaoui, Bruno Podalydès, Eddy Mitchell, Félix Moati, Isabelle Candelier, Karin Viard, Leslie Menu, Manu Payet, Patrick Ligardes, Sabine Azéma, Victor Lefebvre, Yann Frisch

Récemment en novembre
 

Sur la branche - DVD

DVD/Blu-ray : 21 novembre 2023

Editeur : Pyramide Vidéo

Année : 2023

De : Marie Garel-Weiss

Avec : Daphne Patakia, Benoît Poelvoorde, Agnès Jaoui, Raphaël Quenard, Jeanne Rosa, Julie Moulier, François Rollin, Florence Muller

Récemment en novembre
 

L'Art de la fugue

Prime Video : 1er novembre 2023

Antoine vit avec Adar, mais il rêve d’Alexis... Louis est amoureux de Mathilde alors il va épouser Julie... Gérard, qui n’aime qu’Hélène, tombera-t-il dans les bras d’Ariel ? Trois frères en pleine confusion... Comment, dès lors, retrouver un droit chemin ou ... échapper à ses responsabilités ? C’est là tout L’Art de la Fugue...

De : Brice Cauvin

Avec : Laurent Lafitte, Agnès Jaoui, Benjamin Biolay, Nicolas Bedos, Bruno Putzulu, Élodie Frégé, Guy Marchand

Récemment en octobre
 

Devenir Marilyn

Prime Video : 29 octobre 2023

Marilyn n’est pas née Marilyn, elle l’est devenue. Elle se dévoile dans ce portrait inédit, avec ses mots à elle : une femme lucide et déterminée, reflet mouvant des diktats qui continuent à définir la féminité.

De : Michèle Dominici

Avec : Marilyn Monroe, Agnès Jaoui, Georgia Scalliet

Récemment en octobre
 

Hôtel de France (Édition Limitée Blu-ray + DVD) ...

DVD/Blu-ray : 18 octobre 2023

Editeur : Pathé

Année : 1987

De : Patrice Chéreau

Avec : Laurent Grévill, Valeria Bruni Tedeschi, Vincent Perez, Laura Benson, Thibault de Montalembert, Marc Citti, Bernard Nissile, Marianne Denicourt, Isabelle Renauld, Bruno Todeschini, Agnès Jaoui

Récemment en octobre
 

Le Cours de la vie - DVD

DVD/Blu-ray : 3 octobre 2023

Editeur : Jour2Fête

Année : 2023

De : Frédéric Sojcher

Avec : Agnès Jaoui, Jonathan Zaccaï, Géraldine Nakache, Stéphane Henon, Guillaume Douat, Célie Verger, Philippe Chatard, Lise Lomi