Les derniers passages TV et films et séries Netflix de Adam McKay

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de tous les événements de Adam McKay.

Créer mon compte

dimanche 15 octobre 2017

film : comédie dramatique

Jane Bodine, une conseillère électorale ébranlée par un scandale qui lui a donné son nouveau surnom, «Calamity», vient d'être embauchée par un candidat à la présidence bolivienne. Castillo rêve en effet d'accéder à la fonction suprême dans son pays. Jane se met aussitôt au service de l'homme politique. Ses idées font fureur et remonte la cote de popularité de Castillo. Toutefois, Jane trouve sur sa route Pat Candy, également conseiller, qui travaille lui pour un rival... - Critique :

| Genre : Le marché du pouvoir.

Cinéaste versatile, auteur des excellents Prince of Texas et Joe (2013), ou des affreux Baby-sitter malgré lui (2011) et Manglehorn (2014), David Gordon Green s'attaque cette fois à la comédie politique. Dans cette fiction de gauche inspirée de faits réels, produite par George Clooney et inédite en France, une conseillère en communication (Sandra Bullock), quitte sa retraite pour faire élire à la présidence le candidat de la droite bolivienne, sorte d'anti-Evo Morales, prêt à faire allégeance aux Etats-Unis et à céder aux sirènes du FMI.

S'il n'a pas tout à fait le talent d'un Adam McKay (The Big Short), ni pour l'humour, ni pour la satire sociale, le cinéaste a le mérite de soulever des enjeux passionnants. Les motivations de la stratège restent ambiguës d'un bout à l'autre, idéalisme, cupidité ou vengeance personnelle — contre son homologue du camp d'en face. Quant à l'homme politique, réduit à un produit à vendre, une créature que la communicante façonne à sa guise, il en deviendrait presque sympathique... Mais la plus belle idée, c'est de montrer ce duel d'éminences grises, apeurées par la lumière et la foule, comme un combat de vampires où l'un(e) recouvre peu à peu son humanité. — Nicolas Didier

Année : 2015

De : David Gordon Green

Avec : Sandra Bullock, Billy Bob Thornton, Anthony Mackie, Joaquim de Almeida, Ann Dowd, Scoot McNairy, Zoe Kazan, Dominic Flores, Reynaldo Pacheco, Louis Arcella, Octavio Gómez Berríos, Luis Chavez

jeudi 19 octobre 2017

film : comédie dramatique

Jane Bodine, une conseillère électorale ébranlée par un scandale qui lui a donné son nouveau surnom, «Calamity», vient d'être embauchée par un candidat à la présidence bolivienne. Castillo rêve en effet d'accéder à la fonction suprême dans son pays. Jane se met aussitôt au service de l'homme politique. Ses idées font fureur et remonte la cote de popularité de Castillo. Toutefois, Jane trouve sur sa route Pat Candy, également conseiller, qui travaille lui pour un rival... - Critique :

| Genre : Le marché du pouvoir.

Cinéaste versatile, auteur des excellents Prince of Texas et Joe (2013), ou des affreux Baby-sitter malgré lui (2011) et Manglehorn (2014), David Gordon Green s'attaque cette fois à la comédie politique. Dans cette fiction de gauche inspirée de faits réels, produite par George Clooney et inédite en France, une conseillère en communication (Sandra Bullock), quitte sa retraite pour faire élire à la présidence le candidat de la droite bolivienne, sorte d'anti-Evo Morales, prêt à faire allégeance aux Etats-Unis et à céder aux sirènes du FMI.

S'il n'a pas tout à fait le talent d'un Adam McKay (The Big Short), ni pour l'humour, ni pour la satire sociale, le cinéaste a le mérite de soulever des enjeux passionnants. Les motivations de la stratège restent ambiguës d'un bout à l'autre, idéalisme, cupidité ou vengeance personnelle — contre son homologue du camp d'en face. Quant à l'homme politique, réduit à un produit à vendre, une créature que la communicante façonne à sa guise, il en deviendrait presque sympathique... Mais la plus belle idée, c'est de montrer ce duel d'éminences grises, apeurées par la lumière et la foule, comme un combat de vampires où l'un(e) recouvre peu à peu son humanité. — Nicolas Didier

Année : 2015

film : comédie dramatique

Jane Bodine, une conseillère électorale ébranlée par un scandale qui lui a donné son nouveau surnom, «Calamity», vient d'être embauchée par un candidat à la présidence bolivienne. Castillo rêve en effet d'accéder à la fonction suprême dans son pays. Jane se met aussitôt au service de l'homme politique. Ses idées font fureur et remonte la cote de popularité de Castillo. Toutefois, Jane trouve sur sa route Pat Candy, également conseiller, qui travaille lui pour un rival... - Critique :

| Genre : Le marché du pouvoir.

Cinéaste versatile, auteur des excellents Prince of Texas et Joe (2013), ou des affreux Baby-sitter malgré lui (2011) et Manglehorn (2014), David Gordon Green s'attaque cette fois à la comédie politique. Dans cette fiction de gauche inspirée de faits réels, produite par George Clooney et inédite en France, une conseillère en communication (Sandra Bullock), quitte sa retraite pour faire élire à la présidence le candidat de la droite bolivienne, sorte d'anti-Evo Morales, prêt à faire allégeance aux Etats-Unis et à céder aux sirènes du FMI.

S'il n'a pas tout à fait le talent d'un Adam McKay (The Big Short), ni pour l'humour, ni pour la satire sociale, le cinéaste a le mérite de soulever des enjeux passionnants. Les motivations de la stratège restent ambiguës d'un bout à l'autre, idéalisme, cupidité ou vengeance personnelle — contre son homologue du camp d'en face. Quant à l'homme politique, réduit à un produit à vendre, une créature que la communicante façonne à sa guise, il en deviendrait presque sympathique... Mais la plus belle idée, c'est de montrer ce duel d'éminences grises, apeurées par la lumière et la foule, comme un combat de vampires où l'un(e) recouvre peu à peu son humanité. — Nicolas Didier

Année : 2015

lundi 13 novembre 2017

film : comédie dramatique

Jane Bodine, une conseillère électorale ébranlée par un scandale qui lui a donné son nouveau surnom, «Calamity», vient d'être embauchée par un candidat à la présidence bolivienne. Castillo rêve en effet d'accéder à la fonction suprême dans son pays. Jane se met aussitôt au service de l'homme politique. Ses idées font fureur et remonte la cote de popularité de Castillo. Toutefois, Jane trouve sur sa route Pat Candy, également conseiller, qui travaille lui pour un rival... Critique : | Genre : Le marché du pouvoir. Cinéaste versatile, auteur des excellents Prince of Texas et Joe (2013), ou des affreux Baby-sitter malgré lui (2011) et Manglehorn (2014), David Gordon Green s'attaque cette fois à la comédie politique. Dans cette fiction de gauche inspirée de faits réels, produite par George Clooney et inédite en France, une conseillère en communication (Sandra Bullock), quitte sa retraite pour faire élire à la présidence le candidat de la droite bolivienne, sorte d'anti-Evo Morales, prêt à faire allégeance aux Etats-Unis et à céder aux sirènes du FMI. S'il n'a pas tout à fait le talent d'un Adam McKay (The Big Short), ni pour l'humour, ni pour la satire sociale, le cinéaste a le mérite de soulever des enjeux passionnants. Les motivations de la stratège restent ambiguës d'un bout à l'autre, idéalisme, cupidité ou vengeance personnelle — contre son homologue du camp d'en face. Quant à l'homme politique, réduit à un produit à vendre, une créature que la communicante façonne à sa guise, il en deviendrait presque sympathique... Mais la plus belle idée, c'est de montrer ce duel d'éminences grises, apeurées par la lumière et la foule, comme un combat de vampires où l'un(e) recouvre peu à peu son humanité. — Nicolas Didier

Année : 2015

dimanche 29 avril 2018

film fantastique

Les aventures malicieuses et bien ficelées du plus petit superhéros de l'écurie Marvel : l'homme-fourmi, incarné avec charme et dérision par Paul Rudd. Critique : | Genre : petit, mais costaud. Chéri, j'ai rétréci un superhéros !... « L'homme-fourmi », Ant-Man, justicier issu de l'univers Marvel (comme ses frangins Iron Man, Thor et autres Avengers), sait, en effet, se faire tout petit grâce à un costume super-réducteur. Ça n'a l'air de rien, mais c'est très efficace. Exactement comme ce film d'aventures malicieux et réjouissant, qui joue pleinement sur les différences d'échelle : ne manquez pas la bataille épique sur un train miniature ou l'assaut spectaculaire à la tête d'une armée de fourmis. Dans le rôle-titre, Paul Rudd instille la dose d'autodérision nécessaire, face à un Michael Douglas parfait en savant chenu et excentrique. Mini-héros, maxi-récré. — Cécile Mury

Année : 2015

Avec : Peyton Reed, Evangeline Lilly, Corey Stoll, Michael Douglas, Michael Peña, Bobby Cannavale, John Slattery, Judy Greer, Christophe Beck, Edgar Wright, Joe Cornish, Adam McKay, Edgar Wright, Joe Cornish, Stan Lee, Larry Lieber, Jack Kirby, Paul Rudd, Paul Rudd

dimanche 20 mai 2018

film fantastique

Les aventures malicieuses et bien ficelées du plus petit superhéros de l'écurie Marvel : l'homme-fourmi, incarné avec charme et dérision par Paul Rudd. Critique : | Genre : petit, mais costaud. Chéri, j’ai rétréci un super-héros ! L’homme-fourmi, Ant-Man, justicier issu de l’univers Marvel sait, en effet, se faire tout petit grâce à un costume super-réducteur. Ça n’a l’air de rien, mais c’est très efficace. Exactement comme ce film d’aventures malicieux et réjouissant, qui joue pleinement sur les différences d’échelle : ne manquez pas la bataille épique sur un train miniature ou l’assaut spectaculaire à la tête d’une armée de fourmis. Dans le rôle-titre, Paul Rudd instille la dose d’autodérision nécessaire, face à un Michael Douglas parfait en savant chenu et excentrique. Mini-héros, maxi-récré.

Année : 2015

Avec : Peyton Reed, Evangeline Lilly, Corey Stoll, Michael Douglas, Michael Peña, Bobby Cannavale, John Slattery, Judy Greer, Christophe Beck, Edgar Wright, Joe Cornish, Adam McKay, Edgar Wright, Joe Cornish, Stan Lee, Larry Lieber, Jack Kirby, Paul Rudd, Paul Rudd

mercredi 11 juillet 2018
mercredi 28 novembre 2018
dimanche 23 décembre 2018
mardi 1er janvier
mercredi 13 février
mercredi 26 juin
dimanche 1er septembre

Comédie dramatique

En 2005, Michael Burry, un analyste financier asocial et amateur de musique métal, découvre que les subprimes, des prêts utilisés dans l'immobilier, sont en fait des produits destinés à imploser. Contre l'avis de ses supérieurs, il décide alors de parier contre, car il est persuadé que le marché va flancher. De son côté, Jared Vennett sent également le vent tourner et en parle à Mark Baum, un financier idéaliste dont le frère s'est suicidé à cause de pertes boursières, et son équipe. Après des recherches approfondies, ils découvrent que ses craintes sont fondées et décident également de parier contre les subprimes. Jamie Shipley et Charlie Geller, à la tête d'un fond d'investissement, veulent également leur part du gâteau...

Année : 2015

De : Adam McKay

Avec : Christian Bale, Ryan Gosling, Steve Carell, Brad Pitt, Marisa Tomei, Melissa Leo, Finn Wittrock, Karen Gillan, John Magaro, Rudy Eisenzopf, Tracy Letts, Jeremy Strong

lundi 16 septembre

Comédie dramatique

En 2005, Michael Burry, un analyste financier asocial et amateur de musique métal, découvre que les subprimes, des prêts utilisés dans l'immobilier, sont en fait des produits destinés à imploser. Contre l'avis de ses supérieurs, il décide alors de parier contre, car il est persuadé que le marché va flancher. De son côté, Jared Vennett sent également le vent tourner et en parle à Mark Baum, un financier idéaliste dont le frère s'est suicidé à cause de pertes boursières, et son équipe. Après des recherches approfondies, ils découvrent que ses craintes sont fondées et décident également de parier contre les subprimes. Jamie Shipley et Charlie Geller, à la tête d'un fond d'investissement, veulent également leur part du gâteau...

Année : 2015

De : Adam McKay

Avec : Christian Bale, Ryan Gosling, Steve Carell, Brad Pitt, Marisa Tomei, Melissa Leo, Finn Wittrock, Karen Gillan, John Magaro, Rudy Eisenzopf, Tracy Letts, Jeremy Strong