Les derniers livres de Alain Viala

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de tous les événements de Alain Viala.

Créer mon compte

mercredi 11 avril 2018

Comment dire, comment penser le théâtre ? Sans doute y a-t-il dans cet art universel une part d'insaisissable par les mots, d'irréductible à l'écrit, celle de la scène, d'un temps partagé entre acteurs et spectateurs. Mais relevons le défi. Et proposons deux regards plutôt qu'un : un universitaire historien du théâtre, Alain Viala, et un homme de théâtre, acteur et metteur en scène, Daniel Mesguich. Chacun à sa manière, chacun depuis sa pratique, ouvre une fenêtre de la maison " théâtre ". De ce faux dialogue, par le frottement de ces deux logiques – l'un transmet et structure des connaissances sur l'art dramatique, l'autre l'apostrophe, l'enrichit, le contredit, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives – naît un texte qui place le lecteur au plus près de l'expérience théâtrale.

Editeur : PUF

De : Alain Viala, Daniel Mesguich

jeudi 5 juillet 2018
jeudi 4 avril 2019

Comment la galanterie, idéal social de distinction sous l'Ancien Régime, est-elle devenue un sujet de polémique qui défraie régulièrement la chronique ? Reprenant le fil de l'enquête menée dans l'ouvrage La France galante là où il l'avait arrêtée, à la période révolutionnaire, Alain Viala retrace plus de deux siècles d'évolution d'une notion éminemment plastique, qui qualifie des comportements ou des objets dans les domaines variés, dont l'amour n'est qu'une des facettes. Proscrite par les révolutionnaires, tour à tour décriée comme étant l'expression de la misogynie et d'un idéal bourgeois dominateur et étriqué, regrettée comme forme ancienne d'étiquette disparue, louée comme une facette d'un art de vivre à la française, la galanterie a été le sujet de débats constants depuis le milieu du XVIIe siècle. C'est qu'elle laisse entrevoir des enjeux sociaux et politiques de poids, tels que la civilité, la morale amoureuse, la condition féminine, la définition du style et des bonnes manières et même l'identité nationale...

Editeur : Seuil (Broché)

De : Alain Viala

jeudi 4 juillet 2019

Etre en société nécessite de " jouer le jeu " ! Avant l'invention de la parole, le jeu est au centre de la communication de nos lointains ancêtres, les primates. Le jeu entre dans la conversation quand les règles sont redéfinies dans la spontanéité de l'instant. Il permet d'adopter la perspective d'autrui. " Faire semblant " permet à l'enfant l'acquisition de l'attention et la régulation des émotions nécessaires au développement social et cognitif. Le genre, les identités ou la filiation articulent normes et ambiguïté, biologique et social. Les rites et les rituels sont à la fois des rapports sociaux et des jeux avec les dieux, des représentations et des métaphores du politique. Dans la Grèce antique, entre hasard et stratégie, les règles du jeu figurent l'ordre de la cité. Le jeu est au coeur des arts de la scène quand se croisent présence des corps, conventions, transgressions, imaginaires et attentes des spectateurs. En rassemblant les points de vue de chercheurs en littérature, histoire, sociologie, primatologie, linguistique, psychologie du développement, sciences et neurosciences cognitives, ceux de chorégraphes, metteurs en scène et auteurs, cet ouvrage pluridisciplinaire explore comment le jeu raconte la communication humaine et les sociétés.

Editeur : CNRS (Broché)

De : Catherine Courtet, Mireille Besson, Françoise Lavocat, Alain Viala, Olivier Py