Josiane Balasko : passages TV et dernières sorties DVD/Blu-ray

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de toutes les actualités de Josiane Balasko.

Créer mon compte

Demain
 

Des mains en or

Télévision : jeudi 29 février à 13:27-14:54 sur Canal +

film : comédie

François semble avoir la vie dont tout le monde rêve. Ce célèbre écrivain a épousé une chirurgienne avec laquelle il vit dans une magnifique demeure, et vient même de faire son entrée à l'Académie française. Pourtant il est rongé par des douleurs au dos. Jusqu'au jour où il est victime d'un accident de la route et rencontre Martha. Cette guérisseuse a des mains en or pour soigner la douleur de ses patients. Elle débute alors ses soins sur le dos de François, qui sent rapidement une amélioration et retrouve ainsi le sourire et la joie de vivre. Très vite, ils nouent une amitié étonnante... - Critique : Que peut-il arriver de mieux à un intello coincé du dos et handicapé des sentiments ? Croiser la route d’une rebouteuse au cœur grand comme ça, capable de soulager les maux physiques mais aussi de redonner goût à la vie sur le mode « profitons des choses simples »… En atterrissant par hasard chez Martha (Josiane Balasko), gironde guérisseuse à la gouaille d’Arletty moderne, François, écrivain perclus de douleurs chroniques, ne sait pas encore qu’il va devenir un homme meilleur. Il part de loin : snob, imbuvable, obsédé par les fautes de français et les citations de Pline l’Ancien, l’auteur à mèche ne peut que progresser, à coups d’apposition des mains qui soulagent et de maximes définitives sur le lâcher-prise. Au début, comme il se doit, c’est le choc des cultures : François va entrer à l’Académie française, Martha n’a pas la queue d’une idée de ce qu’est un alexandrin. Il est bourge, elle est peuple. Il est désagréable, elle est tout en générosité cash. Il vit dans une chic maison froide, avec une chic et froide épouse (Sylvie Testud), elle vit dans un joyeux bric-à-brac au bord de la mer et éponge ses états d’âme en chantant au bistrot. Sur le chemin balisé de la leçon de vie, on comprend rapidement qu’Isabelle Mergault, pour sa quatrième réalisation, ne nous épargnera aucun poncif : affinités surprenantes entre deux êtres aux antipodes, trahisons, rabibochage, et pour finir, épiphanie : rien ne vaut la chaleur humaine, les valeurs de l’amitié, et le carpe diem. Ce qui ici se traduit par : mieux vaut beugler des chansons à boire avec les poteaux du café des mouettes que de s’encroûter dans les pince-fesses pédants du milieu littéraire… Dire que le trait est épais relève de l’euphémisme. Les blagues sont poussives, les acteurs en surjeu et, le vaudeville, usé jusqu’à la corde. De la comédie angélique et démago, arrosée d’hectolitres de mélasse.

Année : 2023

Avec : Caroline Loeb, Jean-Louis Barcelona, Josiane Balasko, Lambert Wilson, Marie Petiot, Nicolas Briançon, Norbert Ferrer, Philippe Vieux, Sylvie Testud, Teresa Ovídio, Yann Papin, Yayel Laurence

Hier
 

Des mains en or

Télévision : 27 février à 10:37-12:04 sur Canal +

film : comédie

François semble avoir la vie dont tout le monde rêve. Ce célèbre écrivain a épousé une chirurgienne avec laquelle il vit dans une magnifique demeure, et vient même de faire son entrée à l'Académie française. Pourtant il est rongé par des douleurs au dos. Jusqu'au jour où il est victime d'un accident de la route et rencontre Martha. Cette guérisseuse a des mains en or pour soigner la douleur de ses patients. Elle débute alors ses soins sur le dos de François, qui sent rapidement une amélioration et retrouve ainsi le sourire et la joie de vivre. Très vite, ils nouent une amitié étonnante... - Critique : Que peut-il arriver de mieux à un intello coincé du dos et handicapé des sentiments ? Croiser la route d’une rebouteuse au cœur grand comme ça, capable de soulager les maux physiques mais aussi de redonner goût à la vie sur le mode « profitons des choses simples »… En atterrissant par hasard chez Martha (Josiane Balasko), gironde guérisseuse à la gouaille d’Arletty moderne, François, écrivain perclus de douleurs chroniques, ne sait pas encore qu’il va devenir un homme meilleur. Il part de loin : snob, imbuvable, obsédé par les fautes de français et les citations de Pline l’Ancien, l’auteur à mèche ne peut que progresser, à coups d’apposition des mains qui soulagent et de maximes définitives sur le lâcher-prise. Au début, comme il se doit, c’est le choc des cultures : François va entrer à l’Académie française, Martha n’a pas la queue d’une idée de ce qu’est un alexandrin. Il est bourge, elle est peuple. Il est désagréable, elle est tout en générosité cash. Il vit dans une chic maison froide, avec une chic et froide épouse (Sylvie Testud), elle vit dans un joyeux bric-à-brac au bord de la mer et éponge ses états d’âme en chantant au bistrot. Sur le chemin balisé de la leçon de vie, on comprend rapidement qu’Isabelle Mergault, pour sa quatrième réalisation, ne nous épargnera aucun poncif : affinités surprenantes entre deux êtres aux antipodes, trahisons, rabibochage, et pour finir, épiphanie : rien ne vaut la chaleur humaine, les valeurs de l’amitié, et le carpe diem. Ce qui ici se traduit par : mieux vaut beugler des chansons à boire avec les poteaux du café des mouettes que de s’encroûter dans les pince-fesses pédants du milieu littéraire… Dire que le trait est épais relève de l’euphémisme. Les blagues sont poussives, les acteurs en surjeu et, le vaudeville, usé jusqu’à la corde. De la comédie angélique et démago, arrosée d’hectolitres de mélasse.

Année : 2023

Avec : Caroline Loeb, Jean-Louis Barcelona, Josiane Balasko, Lambert Wilson, Marie Petiot, Nicolas Briançon, Norbert Ferrer, Philippe Vieux, Sylvie Testud, Teresa Ovídio, Yann Papin, Yayel Laurence

Hier
 

Des mains en or

Télévision : 27 février à 10:35-12:02 sur Canal +

film : comédie

François semble avoir la vie dont tout le monde rêve. Ce célèbre écrivain a épousé une chirurgienne avec laquelle il vit dans une magnifique demeure, et vient même de faire son entrée à l'Académie française. Pourtant il est rongé par des douleurs au dos. Jusqu'au jour où il est victime d'un accident de la route et rencontre Martha. Cette guérisseuse a des mains en or pour soigner la douleur de ses patients. Elle débute alors ses soins sur le dos de François, qui sent rapidement une amélioration et retrouve ainsi le sourire et la joie de vivre. Très vite, ils nouent une amitié étonnante... - Critique : Que peut-il arriver de mieux à un intello coincé du dos et handicapé des sentiments ? Croiser la route d’une rebouteuse au cœur grand comme ça, capable de soulager les maux physiques mais aussi de redonner goût à la vie sur le mode « profitons des choses simples »… En atterrissant par hasard chez Martha (Josiane Balasko), gironde guérisseuse à la gouaille d’Arletty moderne, François, écrivain perclus de douleurs chroniques, ne sait pas encore qu’il va devenir un homme meilleur. Il part de loin : snob, imbuvable, obsédé par les fautes de français et les citations de Pline l’Ancien, l’auteur à mèche ne peut que progresser, à coups d’apposition des mains qui soulagent et de maximes définitives sur le lâcher-prise. Au début, comme il se doit, c’est le choc des cultures : François va entrer à l’Académie française, Martha n’a pas la queue d’une idée de ce qu’est un alexandrin. Il est bourge, elle est peuple. Il est désagréable, elle est tout en générosité cash. Il vit dans une chic maison froide, avec une chic et froide épouse (Sylvie Testud), elle vit dans un joyeux bric-à-brac au bord de la mer et éponge ses états d’âme en chantant au bistrot. Sur le chemin balisé de la leçon de vie, on comprend rapidement qu’Isabelle Mergault, pour sa quatrième réalisation, ne nous épargnera aucun poncif : affinités surprenantes entre deux êtres aux antipodes, trahisons, rabibochage, et pour finir, épiphanie : rien ne vaut la chaleur humaine, les valeurs de l’amitié, et le carpe diem. Ce qui ici se traduit par : mieux vaut beugler des chansons à boire avec les poteaux du café des mouettes que de s’encroûter dans les pince-fesses pédants du milieu littéraire… Dire que le trait est épais relève de l’euphémisme. Les blagues sont poussives, les acteurs en surjeu et, le vaudeville, usé jusqu’à la corde. De la comédie angélique et démago, arrosée d’hectolitres de mélasse.

Année : 2023

Avec : Caroline Loeb, Jean-Louis Barcelona, Josiane Balasko, Lambert Wilson, Marie Petiot, Nicolas Briançon, Norbert Ferrer, Philippe Vieux, Sylvie Testud, Teresa Ovídio, Yann Papin, Yayel Laurence

Récemment en février
 

Des mains en or

Télévision : 16 février à 16:33-18:00 sur Canal +

film : comédie

François semble avoir la vie dont tout le monde rêve. Ce célèbre écrivain a épousé une chirurgienne avec laquelle il vit dans une magnifique demeure, et vient même de faire son entrée à l'Académie française. Pourtant il est rongé par des douleurs au dos. Jusqu'au jour où il est victime d'un accident de la route et rencontre Martha. Cette guérisseuse a des mains en or pour soigner la douleur de ses patients. Elle débute alors ses soins sur le dos de François, qui sent rapidement une amélioration et retrouve ainsi le sourire et la joie de vivre. Très vite, ils nouent une amitié étonnante... - Critique : Que peut-il arriver de mieux à un intello coincé du dos et handicapé des sentiments ? Croiser la route d’une rebouteuse au cœur grand comme ça, capable de soulager les maux physiques mais aussi de redonner goût à la vie sur le mode « profitons des choses simples »… En atterrissant par hasard chez Martha (Josiane Balasko), gironde guérisseuse à la gouaille d’Arletty moderne, François, écrivain perclus de douleurs chroniques, ne sait pas encore qu’il va devenir un homme meilleur. Il part de loin : snob, imbuvable, obsédé par les fautes de français et les citations de Pline l’Ancien, l’auteur à mèche ne peut que progresser, à coups d’apposition des mains qui soulagent et de maximes définitives sur le lâcher-prise. Au début, comme il se doit, c’est le choc des cultures : François va entrer à l’Académie française, Martha n’a pas la queue d’une idée de ce qu’est un alexandrin. Il est bourge, elle est peuple. Il est désagréable, elle est tout en générosité cash. Il vit dans une chic maison froide, avec une chic et froide épouse (Sylvie Testud), elle vit dans un joyeux bric-à-brac au bord de la mer et éponge ses états d’âme en chantant au bistrot. Sur le chemin balisé de la leçon de vie, on comprend rapidement qu’Isabelle Mergault, pour sa quatrième réalisation, ne nous épargnera aucun poncif : affinités surprenantes entre deux êtres aux antipodes, trahisons, rabibochage, et pour finir, épiphanie : rien ne vaut la chaleur humaine, les valeurs de l’amitié, et le carpe diem. Ce qui ici se traduit par : mieux vaut beugler des chansons à boire avec les poteaux du café des mouettes que de s’encroûter dans les pince-fesses pédants du milieu littéraire… Dire que le trait est épais relève de l’euphémisme. Les blagues sont poussives, les acteurs en surjeu et, le vaudeville, usé jusqu’à la corde. De la comédie angélique et démago, arrosée d’hectolitres de mélasse.

Année : 2023

Avec : Caroline Loeb, Jean-Louis Barcelona, Josiane Balasko, Lambert Wilson, Marie Petiot, Nicolas Briançon, Norbert Ferrer, Philippe Vieux, Sylvie Testud, Teresa Ovídio, Yann Papin, Yayel Laurence

Récemment en février
 

Des mains en or

Télévision : 16 février à 16:31-17:57 sur Canal +

film : comédie

François semble avoir la vie dont tout le monde rêve. Ce célèbre écrivain a épousé une chirurgienne avec laquelle il vit dans une magnifique demeure, et vient même de faire son entrée à l'Académie française. Pourtant il est rongé par des douleurs au dos. Jusqu'au jour où il est victime d'un accident de la route et rencontre Martha. Cette guérisseuse a des mains en or pour soigner la douleur de ses patients. Elle débute alors ses soins sur le dos de François, qui sent rapidement une amélioration et retrouve ainsi le sourire et la joie de vivre. Très vite, ils nouent une amitié étonnante... - Critique : Que peut-il arriver de mieux à un intello coincé du dos et handicapé des sentiments ? Croiser la route d’une rebouteuse au cœur grand comme ça, capable de soulager les maux physiques mais aussi de redonner goût à la vie sur le mode « profitons des choses simples »… En atterrissant par hasard chez Martha (Josiane Balasko), gironde guérisseuse à la gouaille d’Arletty moderne, François, écrivain perclus de douleurs chroniques, ne sait pas encore qu’il va devenir un homme meilleur. Il part de loin : snob, imbuvable, obsédé par les fautes de français et les citations de Pline l’Ancien, l’auteur à mèche ne peut que progresser, à coups d’apposition des mains qui soulagent et de maximes définitives sur le lâcher-prise. Au début, comme il se doit, c’est le choc des cultures : François va entrer à l’Académie française, Martha n’a pas la queue d’une idée de ce qu’est un alexandrin. Il est bourge, elle est peuple. Il est désagréable, elle est tout en générosité cash. Il vit dans une chic maison froide, avec une chic et froide épouse (Sylvie Testud), elle vit dans un joyeux bric-à-brac au bord de la mer et éponge ses états d’âme en chantant au bistrot. Sur le chemin balisé de la leçon de vie, on comprend rapidement qu’Isabelle Mergault, pour sa quatrième réalisation, ne nous épargnera aucun poncif : affinités surprenantes entre deux êtres aux antipodes, trahisons, rabibochage, et pour finir, épiphanie : rien ne vaut la chaleur humaine, les valeurs de l’amitié, et le carpe diem. Ce qui ici se traduit par : mieux vaut beugler des chansons à boire avec les poteaux du café des mouettes que de s’encroûter dans les pince-fesses pédants du milieu littéraire… Dire que le trait est épais relève de l’euphémisme. Les blagues sont poussives, les acteurs en surjeu et, le vaudeville, usé jusqu’à la corde. De la comédie angélique et démago, arrosée d’hectolitres de mélasse.

Année : 2023

Avec : Caroline Loeb, Jean-Louis Barcelona, Josiane Balasko, Lambert Wilson, Marie Petiot, Nicolas Briançon, Norbert Ferrer, Philippe Vieux, Sylvie Testud, Teresa Ovídio, Yann Papin, Yayel Laurence

Récemment en février
 

Des mains en or

Télévision : 13 février à 23:04-00:31 sur Canal +

film : comédie

François semble avoir la vie dont tout le monde rêve. Ce célèbre écrivain a épousé une chirurgienne avec laquelle il vit dans une magnifique demeure, et vient même de faire son entrée à l'Académie française. Pourtant il est rongé par des douleurs au dos. Jusqu'au jour où il est victime d'un accident de la route et rencontre Martha. Cette guérisseuse a des mains en or pour soigner la douleur de ses patients. Elle débute alors ses soins sur le dos de François, qui sent rapidement une amélioration et retrouve ainsi le sourire et la joie de vivre. Très vite, ils nouent une amitié étonnante... - Critique : Que peut-il arriver de mieux à un intello coincé du dos et handicapé des sentiments ? Croiser la route d’une rebouteuse au cœur grand comme ça, capable de soulager les maux physiques mais aussi de redonner goût à la vie sur le mode « profitons des choses simples »… En atterrissant par hasard chez Martha (Josiane Balasko), gironde guérisseuse à la gouaille d’Arletty moderne, François, écrivain perclus de douleurs chroniques, ne sait pas encore qu’il va devenir un homme meilleur. Il part de loin : snob, imbuvable, obsédé par les fautes de français et les citations de Pline l’Ancien, l’auteur à mèche ne peut que progresser, à coups d’apposition des mains qui soulagent et de maximes définitives sur le lâcher-prise. Au début, comme il se doit, c’est le choc des cultures : François va entrer à l’Académie française, Martha n’a pas la queue d’une idée de ce qu’est un alexandrin. Il est bourge, elle est peuple. Il est désagréable, elle est tout en générosité cash. Il vit dans une chic maison froide, avec une chic et froide épouse (Sylvie Testud), elle vit dans un joyeux bric-à-brac au bord de la mer et éponge ses états d’âme en chantant au bistrot. Sur le chemin balisé de la leçon de vie, on comprend rapidement qu’Isabelle Mergault, pour sa quatrième réalisation, ne nous épargnera aucun poncif : affinités surprenantes entre deux êtres aux antipodes, trahisons, rabibochage, et pour finir, épiphanie : rien ne vaut la chaleur humaine, les valeurs de l’amitié, et le carpe diem. Ce qui ici se traduit par : mieux vaut beugler des chansons à boire avec les poteaux du café des mouettes que de s’encroûter dans les pince-fesses pédants du milieu littéraire… Dire que le trait est épais relève de l’euphémisme. Les blagues sont poussives, les acteurs en surjeu et, le vaudeville, usé jusqu’à la corde. De la comédie angélique et démago, arrosée d’hectolitres de mélasse.

Année : 2023

Avec : Caroline Loeb, Jean-Louis Barcelona, Josiane Balasko, Lambert Wilson, Marie Petiot, Nicolas Briançon, Norbert Ferrer, Philippe Vieux, Sylvie Testud, Teresa Ovídio, Yann Papin, Yayel Laurence

Récemment en février
 

Beaux-parents

Télévision : 13 février à 21:10-22:50 sur M6

film : comédie

L'univers de Coline et André s'effondre quand leur fille Garance annonce qu'elle va divorcer de Harold, qu'elle accuse d'infidélité. Elle exige de plus que ses parents romptent tout contact avec son ancien compagnon. Or le couple adore son gendre et n'a pas du tout l'intention de couper les ponts avec lui, même s'il a trompé Garance avec Chloé, la femme de son meilleur ami. Problème : comment faire comprendre cela à leur fille, très remontée contre son ex-compagnon. Coline et André usent de tous les stratagèmes pour voir Harold sans éveiller la méfiance de leur fille. Mais Garance n'est pas dupe et ne comprend pas l'attitude de ses parents... - Critique : Soit un couple harmonieux, qui a décidé de bientôt faire un bébé. Mais au retour d’une mission professionnelle en province d’Harold, Garance lui fait une scène car elle est persuadée qu’il l’a trompée. Harold, abasourdi, ne parvient pas à calmer les foudres de sa compagne qui décide aussitôt de mettre fin à leur ménage en le mettant dehors. Le gendre est alors accueilli en cachette par ses beaux-­parents qui l’apprécient. Le niveau est bas, très bas. Nous voilà revenus dans un type de comédie grossière digne des années 1970 ou 1980. Les quiproquos et les situations vaseuses s’enchaînent mollement. Les portraits sont binaires, propices à la caricature. La femme est une nymphomane ou une hystérique. Le pire étant l’amitié improbable qui lie le très gentil et fidèle Harold (Bénabar, fade dans un rôle fade) à son patron, un mufle atroce en chaise roulante…

Année : 2019

Avec : Bidault Sébastien, Bruno Raffaelli, Bruno Salomone, Bénabar, Charlie Bruneau, Didier Bourdon, Fred Bouraly, Gwendolyn Gourvenec, Josiane Balasko, Oscar Pauleau, Piquemal Sandra, Raimondi Ruggero

Récemment en janvier
 

Le père Noël est une ordure

Netflix : 7 janvier

À Paris, le réveillon de Noël, Pierre Mortez (Thierry Lhermitte) et Thérèse de Monsou (Anémone) s’apprêtent à assurer la permanence téléphonique de l'association « S.O.S. Détresse‐Amitié » dont la mission est d'apporter une écoute chaleureuse aux appelants. Mme Musquin (Josiane Balasko), la présidente de l'association part fêter le réveillon de Noël sa sœur à Créteil en famille mais sera bloquée dans l’ascenseur. Très vite la permanence est assaillie par le voisin du dessus, un immigré Yougoslave isolé M. Zadko Preskovitch (Bruno Moynot) et le foklore de sa culture, Jean-Jacques dit « Katia » (Christian Clavier) un travelo en plein dépression qui s'incruste, une simple d'esprit (Marie-Anne Chazel) petite protégée de Thérèse poursuivie par son bourru de compagnon Félix (Gérard Jugnot) bourré de qualités : ivrogne, voleur, menteur, suicidaire et violent. Un être charmant qui ne va pas manquer de transformer les locaux de « S.O.S. Détresse‐Amitié » en boucherie. Mais joyeux noël...

De : Jean-Marie Poiré

Avec : Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte, Anémone, Christian Clavier, Marie-Anne Chazel, Josiane Balasko, Bruno Moynot

Récemment en novembre
 

La Clef

Prime Video : 15 novembre 2023

Depuis peu Eric Vincent, trentenaire sans histoire, a un fort sentiment de malaise. Est-ce la peur d'avoir un enfant ou celle de voir brutalement resurgir le fantôme d'un père qu'il n'a jamais connu ?Un matin, un inconnu l'appelle pour lui proposer de récupérer les cendres de son père. D'abord réticent, il finit par accepter et se retrouve plongé au coeur d'une machination infernale.

De : Guillaume Nicloux

Avec : Marie Gillain, Vanessa Paradis, Guillaume Canet, Josiane Balasko, Thierry Lhermitte, Jean Rochefort, Yves Verhoeven

Récemment en octobre
 

Des mains en or - Blu-ray

DVD/Blu-ray : 18 octobre 2023

Editeur : Zinc.

Année : 2023

De : Isabelle Mergault

Avec : Lambert Wilson, Josiane Balasko, Sylvie Testud, Béatrice Facquer, Jean-Louis Barcelona, Nicolas Briançon, Teresa Ovídio, Marie Petiot

Récemment en octobre
 

Des mains en or - DVD

DVD/Blu-ray : 18 octobre 2023

Editeur : Zinc.

Année : 2023

De : Isabelle Mergault

Avec : Lambert Wilson, Josiane Balasko, Sylvie Testud, Béatrice Facquer, Jean-Louis Barcelona, Nicolas Briançon, Teresa Ovídio, Marie Petiot

Récemment en septembre
 

Les Bronzés - L'intégrale - Blu-ray

DVD/Blu-ray : 27 septembre 2023

Editeur : Studiocanal

Année : 1978

De : Patrice Leconte

Avec : Thierry Lhermitte, Gérard Jugnot, Josiane Balasko, Michel Blanc, Christian Clavier, Marie-Anne Chazel, Dominique Lavanant, Bruno Moynot, Martin Lamotte, Ornella Muti