Elizabeth George : derniers livres

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de toutes les actualités de Elizabeth George.

Créer mon compte

Antérieurement en 2021
 

De l'idée au crime parfait, mon atelier ...

Livre/BD : 18 février

Editeur : Presses de la Cité (Broché)

De : Elizabeth George

Antérieurement en 2020
 

Une affaire classée

Livre/BD : 2 juillet 2020

Solitaire et grande gueule, le personnage d'inspectrice créé par Ann Cleeves a donné lieu à la série télé Les Enquêtes de Vera, diffusée sur France 3, qui rassemblent des millions de téléspectateurs. Avec cette nouvelle enquête, nous en apprenons un peu plus sur le passé de l'enquêtrice... Son père semble impliqué dans un crime du passé. " Une romancière qui, entre Patricia Highsmith et Elizabeth George, sonde à demi-mot les méandres de l'âme". Alexandre Lous, Le Magazine littéraire Quand John Brace, ancien flic à présent derrière les barreaux, annonce à Vera Stanhope, de la police du Northumberland, qu'il est prêt à lui faire des révélations sur une disparition jamais élucidée, elle accepte ses conditions. Mais enquêter plus de vingt ans après les faits ravive en elle de désagréables souvenirs. Tout semble en effet mener au Seagull, une boîte de nuit du front de mer où son père avait l'habitude de retrouver ses amis pour y préparer leurs mauvais coups. Alors que le passé remonte peu à peu à la surface, une question taraude Vera : et si son père avait jadis été complice d'un meurtre ? Comme à son habitude, l'inspectrice chef, aussi bourrue qu'attachante, ne ménagera ni ses équipiers ni les suspects pour élucider cette affaire classée.

Editeur : Archipel (L') (Broché)

De : Ann Cleeves, Sophie Guyon

Antérieurement en 2020
 

La punition qu'elle mérite

Livre/BD : 31 mars 2020

Charmante bourgade que Ludlow, dans le comté du Shropshire. Ses ruelles pavées, ses pubs cosy, son diacre pédophile... Pour ce dernier, entendu en garde à vue, plus rien à craindre : il s'est pendu dans sa cellule, avec son étole. La punition qu'il méritait. Aux yeux de la commissaire Ardery, c'est un suicide, affaire classée. A moins que la vodka n'aveugle son jugement - et c'est bien l'avis du sergent Barbara Havers, qui voit Ludlow pour ce qu'elle est : une ville secrètement rongée par un vice rampant, la débauche, le mensonge - tout un vernis qu'il lui faudra gratter, jusqu'au sang...

Editeur : Pocket (Broché)

De : Elizabeth George, Isabelle Chapman

Antérieurement en 2020
 

La punition qu'elle mérite

Livre/BD : 19 mars 2020

Charmante bourgade que Ludlow, dans le comté du Shropshire. Ses ruelles pavées, ses pubs cosy, son diacre pédophile... Pour ce dernier, entendu en garde à vue, plus rien à craindre : il s'est pendu dans sa cellule, avec son étole. La punition qu'il méritait. Aux yeux de la commissaire Ardery, c'est un suicide, affaire classée. A moins que la vodka n'aveugle son jugement - et c'est bien l'avis du sergent Barbara Havers, qui voit Ludlow pour ce qu'elle est : une ville secrètement rongée par un vice rampant, la débauche, le mensonge - tout un vernis qu'il lui faudra gratter, jusqu'au sang...

Editeur : Pocket (Broché)

De : Elizabeth George

Antérieurement en 2020
 

L'étrange talent de Janet Share

Livre/BD : 1er janvier 2020

Editeur : Flammarion (Broché)

De : Elizabeth George

Antérieurement en 2019
 

La punition qu'elle mérite

Livre/BD : 7 mars 2019

Elizabeth George revient avec le vingtième Lynley... God save the queen du crime ! Ludlow, bucolique bourgade du Shropshire, tombe dans l'effroi lorsque le très apprécié diacre Ian Druitt est accusé de pédophilie. Placé en garde à vue, le suspect est retrouvé mort, pendu. La commissaire Isabelle Ardery, qui a été dépêchée sur les lieux depuis Londres et qui se débat avec ses problèmes d'alcool, a bien envie de classer l'affaire en suicide. Mais c'est sans compter la sagacité du sergent Barbara Havers. Coachée à distance par l'inspecteur Thomas Lynley, la Londonienne gaffeuse et accro à la nicotine flaire le pot aux roses : et s'il ne s'agissait pas d'un suicide ? N'en déplaise à Isabelle Ardery, Lynley et Havers vont reformer leur duo de choc pour observer de plus près la vie de cette petite ville qui semblait si paisible. Car, derrière leurs allures de gentils retraités ou d'étudiants fêtards, les habitants de Ludlow ont tous quelque chose à cacher...

Editeur : Presses de la Cité (Broché)

De : Elizabeth George

Antérieurement en 2018
 

The Edge of Nowhere Tome 4 - Les lumières de ...

Livre/BD : 15 novembre 2018

Editeur : Pocket (Broché)

De : Elizabeth George, Alice Delarbre

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 6 juillet 2018 à 17:15-19:05 sur C8

série policière

La disparition de Joseph - Saison : 1 - Episode : 6 - Dans un tranquille village du Lancashire, le vicaire Robin Sage vient d'être retrouvé mort, empoisonné. Appelé à la rescousse par son amie Deborah St James, l'inspecteur Lynley prend l'affaire en main, secondé par Barbara Havers. Les deux enquêteurs découvrent bientôt que l'herboriste locale, Juliet Spence, s'est trompée dans sa prescription. Erreur tragique ou acte délibéré ? Steve Shepherd, un policier, les oriente sur Polly Yarkin, la bonne dévouée, amoureuse transie du vicaire. Mais Lynley semble plus intéressé par le comportement possessif de Juliet à l'égard de sa fille Maggie... Critique : Série britannique (saison 1, 6/6), d'après Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton (2002). 90 mn. VM. Rediffusion. Robin Sage, vicaire d'un petit village du Lancashire, est retrouvé mort empoisonné. Appelé par une amie, l'inspecteur Lynley, secondé par sa coéquipière, se lance sur la piste de l'assassin. Les soupçons se portent très vite sur l'herboriste locale, Juliet. La relation singulière, particulièrement ambiguë et teintée d'ironie, entre le très aristocrate Lynley et le sergent Barbara Havers, fille de prolo au franc-parler, fait le sel de cette série phare de la BBC, adaptée des livres de l'Américaine et anglo­phile Elizabeth George. De facture très classique, cette enquête de la première saison (il en existe six) vaut surtout pour l'observation malicieuse d'une petite communauté rurale empoisonnée par la jalousie et le secret. Isabelle Poitte

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Charlotte Salt, Joanna Dunn, Jason Merrells, Amanda Ryan, Pippa Haywood

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 6 juillet 2018 à 15:25-17:15 sur C8

série policière

Trait sanglant - Saison : 1 - Episode : 5 - Le petit monde de Cambridge est frappé de stupeur : Elena Weaver, une étudiante, a été tuée au cours de son jogging matinal. L'autopsie révèle que la jeune femme était enceinte : une surprise pour tout le monde, y compris pour ses proches. Lynley et Havers, chargés de l'enquête, doivent tout d'abord dresser le portrait de cette étudiante secrète. C'est la seule façon pour eux de trouver une piste capable de les mener jusqu'à l'assassin. Mais dans l'université, la loi du silence est de mise : les investigations seront longues et délicates... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 1, 5/6, 2002) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton. 85 mn. VM. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Lesley Vickerage : Helen Clyde. Tim Pigott-Smith : Phillip Weaver. Selina Cadell : Glynn Weaver. Cherie Lunghi : Sarah Gordon. Sophie Ward : Justine Weaver. Difficile d'imaginer plus british que Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs née sous la plume d'Elizabeth George. Depuis une quinzaine d'années, la romancière américaine s'est lancé un défi à la mesure de son anglophilie : dresser un tableau de l'Angleterre contemporaine au fil des enquêtes policières qu'elle écrit et dont Jimmy diffuse l'adaptation en série télé réalisée par la BBC à partir de 2002. Pour observer les sujets de Sa Gracieuse Majesté, quoi de mieux que de réunir deux de ses représentants que tout oppose : d'un côté le très aristocratique Thomas Lynley, comte d'Asherton et néanmoins inspecteur de Scotland Yard ; de l'autre le sergent Barbara Havers, fille du peuple très au fait des misères du monde. L'enquête du jour (adaptée du roman Pour solde de tout compte) les expédie dans la très chic université de Cambridge où a été retrouvée étranglée Elena, la fille d'un professeur réputé. Bien sûr, tout le sel de la situation vient de ce que Lynley est dans son élément et Barbara beaucoup moins. Un sel que l'on goûtera d'autant mieux que Jimmy diffuse enfin la série en VM. Les amateurs de version originale auront donc désormais tout loisir d'apprécier l'accent très upper class du distingué Thomas opposé aux inflexions popu de la très nature Barbara. Valérie Hurier

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Tim Pigott-Smith, Selina Cadell, Cherie Lunghi, Sophie Ward, James Hillier

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 6 juillet 2018 à 14:35-15:25 sur C8

série policière

Par amour - Saison : 6 - Episode : 4 - Thomas Lynley et Barbara Havers poursuivent leurs investigations pour tenter de retrouver l'autre adolescente disparue. Ils enquêtent dans l'établissement que fréquentait la jeune fille... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 6, 3 et 4/4) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Robert Bierman (2007). 2 x 52 mn. VF. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Drôle d'attelage que le duo d'enquêteurs de Scotland Yard imaginé par la romancière américaine Elizabeth George : un aristo flegmatique, l'inspecteur Thomas Lynley, épaulé par une nerveuse fille du peuple, le sergent Barbara Havers. Ce tandem dépareillé a fait la renommée de la reine du polar californienne qui trempe sa plume dans une encre typically british, brouillard, cottages et gazon au cordeau. Aussi parfaitement huilées que les mécanismes des horloges du palais de Buckingham, ses intrigues perpétuent la tradition de l'énigme à l'anglaise, le fameux whodunit (« qui l'a fait ? »). Cadavre, enquête, dénouement : l'épisode de ce soir ne déroge pas à la règle, qui nous lance sur la trace d'un tueur de jeunes filles. Quelques jours après la découverte du cadavre d'une collégienne au fond d'un lac, une autre adolescente est portée disparue. Kelly a été vue pour la dernière fois discutant sur un parking avec un couple qui semblait chercher son chemin. Voilà Lynley et Havers engagés dans un contre-la-montre pour retrouver la jeune fille, doublement en danger : diabétique, le manque d'insuline pourrait lui être fatal. En chemin, nos deux limiers ne vont pas manquer de s'affronter sur la méthode à suivre. Le duel homme contre femme se jouant même cette fois au carré... Si le fort des romans d'Elizabeth George est de brosser un tableau au vitriol de la société britannique, l'arrière-plan se trouve cette fois estompé, l'intrigue se resserrant autour d'un assez glauque huis clos conjugal. Un polar honnête, pas franchement singulier ni vraiment haletant, affadi en outre par les faiblesses de traduction et les intonations stéréotypées d'un doublage en français. Virginie Félix

De : Graham Theakston

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Catherine Russell, Indira Varma, Danny Webb, Joel Dommett, Shaun Parkes, Eleanor Gecks

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 6 juillet 2018 à 13:50-14:35 sur C8

série policière

Par amour - Saison : 6 - Episode : 3 - Le corps d'une lycéenne est découvert dans un lac, situé à l'extérieur de la ville. Après autopsie, il s'avère que la jeune fille, probablement retenue prisonnière, se serait suicidée pour échapper à la détention. Lynley et Havers mènent l'enquête et se lancent à la recherche d'une autre adolescente disparue. Ils craignent qu'elle soit séquestrée par les mêmes ravisseurs que ceux de la défunte... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 6, 3 et 4/4) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Robert Bierman (2007). 2 x 52 mn. VF. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Drôle d'attelage que le duo d'enquêteurs de Scotland Yard imaginé par la romancière américaine Elizabeth George : un aristo flegmatique, l'inspecteur Thomas Lynley, épaulé par une nerveuse fille du peuple, le sergent Barbara Havers. Ce tandem dépareillé a fait la renommée de la reine du polar californienne qui trempe sa plume dans une encre typically british, brouillard, cottages et gazon au cordeau. Aussi parfaitement huilées que les mécanismes des horloges du palais de Buckingham, ses intrigues perpétuent la tradition de l'énigme à l'anglaise, le fameux whodunit (« qui l'a fait ? »). Cadavre, enquête, dénouement : l'épisode de ce soir ne déroge pas à la règle, qui nous lance sur la trace d'un tueur de jeunes filles. Quelques jours après la découverte du cadavre d'une collégienne au fond d'un lac, une autre adolescente est portée disparue. Kelly a été vue pour la dernière fois discutant sur un parking avec un couple qui semblait chercher son chemin. Voilà Lynley et Havers engagés dans un contre-la-montre pour retrouver la jeune fille, doublement en danger : diabétique, le manque d'insuline pourrait lui être fatal. En chemin, nos deux limiers ne vont pas manquer de s'affronter sur la méthode à suivre. Le duel homme contre femme se jouant même cette fois au carré... Si le fort des romans d'Elizabeth George est de brosser un tableau au vitriol de la société britannique, l'arrière-plan se trouve cette fois estompé, l'intrigue se resserrant autour d'un assez glauque huis clos conjugal. Un polar honnête, pas franchement singulier ni vraiment haletant, affadi en outre par les faiblesses de traduction et les intonations stéréotypées d'un doublage en français. Virginie Félix

De : Graham Theakston

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Catherine Russell, Indira Varma, Danny Webb, Shaun Parkes, Barbara Wilshere, Joel Dommett

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 5 juillet 2018 à 16:10-17:15 sur C8

série policière

L'homme du passé - Saison : 5 - Episode : 8 - Les indices mènent les deux enquêteurs au magnat de la presse Eddie Price et à la rédactrice en chef Melissa Booth, avant de les conduire en Bosnie, sur une sombre affaire de meurtre perpétré par la milice serbe... Critique : Série (saison 5, 7 et 8/8, GB, 2006). Réalisation : Robert Bierman. 2 x 52 mn. VF. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker et Sharon Small. Peter Rooker, photographe de guerre reconverti en paparazzi, se fait tirer dessus dans une ruelle de Soho et meurt à l'hôpital. La même nuit, une effraction a lieu dans son appartement. Les deux faits sont-ils liés ? Et qui pouvait avoir intérêt à éliminer cet homme, alcoolique au bout du rouleau ? Les soupçons de l'inspecteur Thomas Lynley et du sergent Barbara Havers, binôme de cette série de la BBC adaptée des romans d'Elizabeth George, se portent d'abord sur Eddie Price, magnat de la presse et suspect idéal : sa femme entretenait en effet une relation avec Rooker. Mais tout cela est peut-être trop simple... Après une mise à pied en début de saison, l'inspecteur Lynley a reformé avec sa collègue un tandem bien rodé, où les antagonismes de classe (lui est comte, elle fille de prolos) tendent à s'estomper. Dans cette intrigue sur deux épisodes, le duo vire presque au trio, avec l'entrée en scène de la femme de Lynley, une psychologue très perspicace. De quoi maintenir l'intérêt pour une enquête bien ficelée, à défaut d'être vraiment haletante.

De : Brian Kelly

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Catherine Russell, Indira Varma, Danny Webb

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 5 juillet 2018 à 15:25-16:10 sur C8

série policière

L'homme du passé - Saison : 5 - Episode : 7 - Peter Rooker, un paparazzi, a été sauvagement battu avant d'être tué par balles en plein coeur de Soho. La piste du crime mène tout d'abord Lynley et Havers au magnat de la presse Eddie Price et à la rédactrice en chef Melissa Booth. Une piste entraîne les deux enquêteurs en Bosnie, sur une sombre affaire de meurtre perpétré par la milice serbe. Lynley demande à l'épouse de la victime de l'aider à comprendre ce qui s'est passé... Critique : Série (saison 5, 7 et 8/8, GB, 2006). Réalisation : Robert Bierman. 2 x 52 mn. VF. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker et Sharon Small. Peter Rooker, photographe de guerre reconverti en paparazzi, se fait tirer dessus dans une ruelle de Soho et meurt à l'hôpital. La même nuit, une effraction a lieu dans son appartement. Les deux faits sont-ils liés ? Et qui pouvait avoir intérêt à éliminer cet homme, alcoolique au bout du rouleau ? Les soupçons de l'inspecteur Thomas Lynley et du sergent Barbara Havers, binôme de cette série de la BBC adaptée des romans d'Elizabeth George, se portent d'abord sur Eddie Price, magnat de la presse et suspect idéal : sa femme entretenait en effet une relation avec Rooker. Mais tout cela est peut-être trop simple... Après une mise à pied en début de saison, l'inspecteur Lynley a reformé avec sa collègue un tandem bien rodé, où les antagonismes de classe (lui est comte, elle fille de prolos) tendent à s'estomper. Dans cette intrigue sur deux épisodes, le duo vire presque au trio, avec l'entrée en scène de la femme de Lynley, une psychologue très perspicace. De quoi maintenir l'intérêt pour une enquête bien ficelée, à défaut d'être vraiment haletante.

De : Brian Kelly

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Catherine Russell, Ania Sowinski, Amy Bayless, Richard Copestake, Indira Varma, Danny Webb

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 4 juillet 2018 à 15:25-17:15 sur C8

série policière

Trait sanglant - Saison : 1 - Episode : 5 - Le petit monde de Cambridge est frappé de stupeur : Elena Weaver, une étudiante, a été tuée au cours de son jogging matinal. L'autopsie révèle que la jeune femme était enceinte : une surprise pour tout le monde, y compris pour ses proches. Lynley et Havers, chargés de l'enquête, doivent tout d'abord dresser le portrait de cette étudiante secrète. C'est la seule façon pour eux de trouver une piste capable de les mener jusqu'à l'assassin. Mais dans l'université, la loi du silence est de mise : les investigations seront longues et délicates... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 1, 5/6, 2002) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton. 85 mn. VM. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Lesley Vickerage : Helen Clyde. Tim Pigott-Smith : Phillip Weaver. Selina Cadell : Glynn Weaver. Cherie Lunghi : Sarah Gordon. Sophie Ward : Justine Weaver. Difficile d'imaginer plus british que Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs née sous la plume d'Elizabeth George. Depuis une quinzaine d'années, la romancière américaine s'est lancé un défi à la mesure de son anglophilie : dresser un tableau de l'Angleterre contemporaine au fil des enquêtes policières qu'elle écrit et dont Jimmy diffuse l'adaptation en série télé réalisée par la BBC à partir de 2002. Pour observer les sujets de Sa Gracieuse Majesté, quoi de mieux que de réunir deux de ses représentants que tout oppose : d'un côté le très aristocratique Thomas Lynley, comte d'Asherton et néanmoins inspecteur de Scotland Yard ; de l'autre le sergent Barbara Havers, fille du peuple très au fait des misères du monde. L'enquête du jour (adaptée du roman Pour solde de tout compte) les expédie dans la très chic université de Cambridge où a été retrouvée étranglée Elena, la fille d'un professeur réputé. Bien sûr, tout le sel de la situation vient de ce que Lynley est dans son élément et Barbara beaucoup moins. Un sel que l'on goûtera d'autant mieux que Jimmy diffuse enfin la série en VM. Les amateurs de version originale auront donc désormais tout loisir d'apprécier l'accent très upper class du distingué Thomas opposé aux inflexions popu de la très nature Barbara. Valérie Hurier

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Tim Pigott-Smith, Selina Cadell, Cherie Lunghi, Sophie Ward, James Hillier

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 3 juillet 2018 à 17:15-18:00 sur C8

série policière

Mort au fond d'un lac - Saison : 5 - Episode : 1 - Depuis que Lynley a été suspendu pour violence envers un suspect, Havers n'a plus de partenaire. On lui confie une affaire à résoudre avec sa nouvelle supérieure, Fiona Knight : le cadavre d'une jeune femme, Edie Convington, a été retrouvé dans un lac du Kent. Figure populaire de la région, la victime s'était opposée au projet d'Owen Harcourt-Baines, un promoteur immobilier qui veut construire des logements le long du lac... Critique : Série (The Inspector Lynley Mysteries, saison 5, 1 et 2/8, GB, 2006). Réalisation : Simon Massey. 2 x 52 mn. VF. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Liza Tarbuck : Fiona Knight. Mis à pied pour avoir molesté un témoin, l'inspecteur Thomas Lynley, comte d'Asherton, est écarté temporairement de Scotland Yard. Sa partenaire, le sergent Barbara Havers, fille du peuple, semble devoir mener seule une nouvelle enquête. Une jeune femme a été retrouvée morte au fond d'un lac du Kent. Militante écologiste, elle s'opposait avec véhémence à un projet immobilier local. Affublée d'une nouvelle chef caractérielle et très enceinte, Havers tente de faire le jour sur le passé de la victime. Lynley décide, sans autorisation, de lui prêter main-forte... Toujours inspirées des best-sellers d'Elizabeth George, ces nouvelles aventures du tandem Lynley-Havers avancent en terrain inconnu. Pour la première fois séparé, contraint de travailler dans l'ombre, à coups d'appels téléphoniques et de rencontres à la sauvette, le duo d'enquêteurs peine à y voir clair. Forcée de suivre les décisions hasardeuses de sa nouvelle chef, Havers ronge son frein. Lynley, lui, s'amuse toujours autant, au risque d'y laisser pour de bon sa carrière. L'intrigue de ce nouveau volet de Meurtres à l'anglaise a beau être un brin convenue et multiplier, parfois en vain, les fausses pistes, rien n'y fait. Les dialogues inspirés, les paysages désertiques du Kent et l'évidente alchimie entre les comédiens illustrent, une fois de plus, le savoir-faire de la BBC.

De : Simon Massey

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Liza Tarbuck, Catherine Russell, George Costigan, Amy Bayless, Richard Copestake, Indira Varma

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 3 juillet 2018 à 16:10-17:15 sur C8

série policière

Par amour - Saison : 6 - Episode : 4 - Thomas Lynley et Barbara Havers poursuivent leurs investigations pour tenter de retrouver l'autre adolescente disparue. Ils enquêtent dans l'établissement que fréquentait la jeune fille... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 6, 3 et 4/4) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Robert Bierman (2007). 2 x 52 mn. VF. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Drôle d'attelage que le duo d'enquêteurs de Scotland Yard imaginé par la romancière américaine Elizabeth George : un aristo flegmatique, l'inspecteur Thomas Lynley, épaulé par une nerveuse fille du peuple, le sergent Barbara Havers. Ce tandem dépareillé a fait la renommée de la reine du polar californienne qui trempe sa plume dans une encre typically british, brouillard, cottages et gazon au cordeau. Aussi parfaitement huilées que les mécanismes des horloges du palais de Buckingham, ses intrigues perpétuent la tradition de l'énigme à l'anglaise, le fameux whodunit (« qui l'a fait ? »). Cadavre, enquête, dénouement : l'épisode de ce soir ne déroge pas à la règle, qui nous lance sur la trace d'un tueur de jeunes filles. Quelques jours après la découverte du cadavre d'une collégienne au fond d'un lac, une autre adolescente est portée disparue. Kelly a été vue pour la dernière fois discutant sur un parking avec un couple qui semblait chercher son chemin. Voilà Lynley et Havers engagés dans un contre-la-montre pour retrouver la jeune fille, doublement en danger : diabétique, le manque d'insuline pourrait lui être fatal. En chemin, nos deux limiers ne vont pas manquer de s'affronter sur la méthode à suivre. Le duel homme contre femme se jouant même cette fois au carré... Si le fort des romans d'Elizabeth George est de brosser un tableau au vitriol de la société britannique, l'arrière-plan se trouve cette fois estompé, l'intrigue se resserrant autour d'un assez glauque huis clos conjugal. Un polar honnête, pas franchement singulier ni vraiment haletant, affadi en outre par les faiblesses de traduction et les intonations stéréotypées d'un doublage en français. Virginie Félix

De : Graham Theakston

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Catherine Russell, Indira Varma, Danny Webb, Joel Dommett, Shaun Parkes, Eleanor Gecks

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 3 juillet 2018 à 15:25-16:10 sur C8

série policière

Par amour - Saison : 6 - Episode : 3 - Le corps d'une lycéenne est découvert dans un lac, situé à l'extérieur de la ville. Après autopsie, il s'avère que la jeune fille, probablement retenue prisonnière, se serait suicidée pour échapper à la détention. Lynley et Havers mènent l'enquête et se lancent à la recherche d'une autre adolescente disparue. Ils craignent qu'elle soit séquestrée par les mêmes ravisseurs que ceux de la défunte... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 6, 3 et 4/4) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Robert Bierman (2007). 2 x 52 mn. VF. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Drôle d'attelage que le duo d'enquêteurs de Scotland Yard imaginé par la romancière américaine Elizabeth George : un aristo flegmatique, l'inspecteur Thomas Lynley, épaulé par une nerveuse fille du peuple, le sergent Barbara Havers. Ce tandem dépareillé a fait la renommée de la reine du polar californienne qui trempe sa plume dans une encre typically british, brouillard, cottages et gazon au cordeau. Aussi parfaitement huilées que les mécanismes des horloges du palais de Buckingham, ses intrigues perpétuent la tradition de l'énigme à l'anglaise, le fameux whodunit (« qui l'a fait ? »). Cadavre, enquête, dénouement : l'épisode de ce soir ne déroge pas à la règle, qui nous lance sur la trace d'un tueur de jeunes filles. Quelques jours après la découverte du cadavre d'une collégienne au fond d'un lac, une autre adolescente est portée disparue. Kelly a été vue pour la dernière fois discutant sur un parking avec un couple qui semblait chercher son chemin. Voilà Lynley et Havers engagés dans un contre-la-montre pour retrouver la jeune fille, doublement en danger : diabétique, le manque d'insuline pourrait lui être fatal. En chemin, nos deux limiers ne vont pas manquer de s'affronter sur la méthode à suivre. Le duel homme contre femme se jouant même cette fois au carré... Si le fort des romans d'Elizabeth George est de brosser un tableau au vitriol de la société britannique, l'arrière-plan se trouve cette fois estompé, l'intrigue se resserrant autour d'un assez glauque huis clos conjugal. Un polar honnête, pas franchement singulier ni vraiment haletant, affadi en outre par les faiblesses de traduction et les intonations stéréotypées d'un doublage en français. Virginie Félix

De : Graham Theakston

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Catherine Russell, Indira Varma, Danny Webb, Shaun Parkes, Barbara Wilshere, Joel Dommett

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 2 juillet 2018 à 15:25-17:15 sur C8

série policière

Meurtre au collège - Saison : 1 - Episode : 3 - L'atmosphère confinée et tranquille de la prestigieuse «Public School» de Bredgar Hall est bouleversée lorsque le corps mutilé d'un de ses élèves est retrouvé non loin de la chapelle. Qui a tué ce brillant élément et pourquoi ? A la demande d'un vieil ami, l'inspecteur Lynley, aidé de sa coéquipière Barbara Havers, accepte de mener l'enquête. Peu après, un autre étudiant, Matthew Whateley, disparaît... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 3, 1/4), d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Brian Stirner (2004). 90 mn. VM. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Jack Deam : Sergent Hanken. Al Weaver : Billy Slavin. Rien ne va plus entre Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs de Scotland Yard nés sous la plume de l'Américaine Elizabeth George. Rétrogradée à la suite d'un manquement grave au règlement, la pugnace Barbara, fille de prolos au franc parlé, se retrouve au rang de simple agent, défendue mollement par son coéquipier de toujours. Et pourtant... Appelée en renfort sur une affaire de double meurtre dans la campagne du Derbyshire, Barbara va sauver l'enquête de l'enlisement qui s'annonce et remettre à sa place le très aristocratique Lynley, plus passif qu'à l'accoutumée. Les polars « old school » de l'anglophile avisée qu'est Elizabeth George, adaptés depuis 2002 par la BBC, n'en finissent pas de dévoiler les vilains petits secrets des respectables sujets de Sa Majesté. Et par là même de brosser le portrait nuancé et sans concession de la société britannique contemporaine. Sur ce plan, cette intrigue au coeur d'une aristocratie vieillissante, paumée entre vertes prairies, manoirs élisabéthains et réseaux de prostitution, est une réussite. Est-ce cependant l'air de la campagne qui ralentit à ce point le rythme de l'enquête ? En froid, le tandem Lynley-Havers, tout en opposition de natures, fonctionne forcément moins bien et perd un peu de son charme atypique. Vivement la réconciliation. Isabelle Poitte

De : Robert Young

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Curtis Woodruff, Alex Giannini, John Sessions, Martin Jarvis, Henry Cavill

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 2 juillet 2018 à 13:50-15:25 sur C8

série policière

La disparition de Joseph - Saison : 1 - Episode : 6 - Dans un tranquille village du Lancashire, le vicaire Robin Sage vient d'être retrouvé mort, empoisonné. Appelé à la rescousse par son amie Deborah St James, l'inspecteur Lynley prend l'affaire en main, secondé par Barbara Havers. Les deux enquêteurs découvrent bientôt que l'herboriste locale, Juliet Spence, s'est trompée dans sa prescription. Erreur tragique ou acte délibéré ? Steve Shepherd, un policier, les oriente sur Polly Yarkin, la bonne dévouée, amoureuse transie du vicaire. Mais Lynley semble plus intéressé par le comportement possessif de Juliet à l'égard de sa fille Maggie... Critique : Série britannique (saison 1, 6/6), d'après Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton (2002). 90 mn. VM. Rediffusion. Robin Sage, vicaire d'un petit village du Lancashire, est retrouvé mort empoisonné. Appelé par une amie, l'inspecteur Lynley, secondé par sa coéquipière, se lance sur la piste de l'assassin. Les soupçons se portent très vite sur l'herboriste locale, Juliet. La relation singulière, particulièrement ambiguë et teintée d'ironie, entre le très aristocrate Lynley et le sergent Barbara Havers, fille de prolo au franc-parler, fait le sel de cette série phare de la BBC, adaptée des livres de l'Américaine et anglo­phile Elizabeth George. De facture très classique, cette enquête de la première saison (il en existe six) vaut surtout pour l'observation malicieuse d'une petite communauté rurale empoisonnée par la jalousie et le secret. Isabelle Poitte

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Charlotte Salt, Joanna Dunn, Jason Merrells, Amanda Ryan, Pippa Haywood

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 29 juin 2018 à 15:45-16:40 sur C8

série policière

Mort au fond d'un lac - Saison : 5 - Episode : 1 - Depuis que Lynley a été suspendu pour violence envers un suspect, Havers n'a plus de partenaire. On lui confie une affaire à résoudre avec sa nouvelle supérieure, Fiona Knight : le cadavre d'une jeune femme, Edie Convington, a été retrouvé dans un lac du Kent. Figure populaire de la région, la victime s'était opposée au projet d'Owen Harcourt-Baines, un promoteur immobilier qui veut construire des logements le long du lac... Critique : Série (The Inspector Lynley Mysteries, saison 5, 1 et 2/8, GB, 2006). Réalisation : Simon Massey. 2 x 52 mn. VF. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Liza Tarbuck : Fiona Knight. Mis à pied pour avoir molesté un témoin, l'inspecteur Thomas Lynley, comte d'Asherton, est écarté temporairement de Scotland Yard. Sa partenaire, le sergent Barbara Havers, fille du peuple, semble devoir mener seule une nouvelle enquête. Une jeune femme a été retrouvée morte au fond d'un lac du Kent. Militante écologiste, elle s'opposait avec véhémence à un projet immobilier local. Affublée d'une nouvelle chef caractérielle et très enceinte, Havers tente de faire le jour sur le passé de la victime. Lynley décide, sans autorisation, de lui prêter main-forte... Toujours inspirées des best-sellers d'Elizabeth George, ces nouvelles aventures du tandem Lynley-Havers avancent en terrain inconnu. Pour la première fois séparé, contraint de travailler dans l'ombre, à coups d'appels téléphoniques et de rencontres à la sauvette, le duo d'enquêteurs peine à y voir clair. Forcée de suivre les décisions hasardeuses de sa nouvelle chef, Havers ronge son frein. Lynley, lui, s'amuse toujours autant, au risque d'y laisser pour de bon sa carrière. L'intrigue de ce nouveau volet de Meurtres à l'anglaise a beau être un brin convenue et multiplier, parfois en vain, les fausses pistes, rien n'y fait. Les dialogues inspirés, les paysages désertiques du Kent et l'évidente alchimie entre les comédiens illustrent, une fois de plus, le savoir-faire de la BBC.

De : Simon Massey

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Liza Tarbuck, Catherine Russell, George Costigan, Amy Bayless, Richard Copestake, Indira Varma

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 29 juin 2018 à 15:25-16:10 sur C8

série policière

Mort au fond d'un lac - Saison : 5 - Episode : 1 - Depuis que Lynley a été suspendu pour violence envers un suspect, Havers n'a plus de partenaire. On lui confie une affaire à résoudre avec sa nouvelle supérieure, Fiona Knight : le cadavre d'une jeune femme, Edie Convington, a été retrouvé dans un lac du Kent. Figure populaire de la région, la victime s'était opposée au projet d'Owen Harcourt-Baines, un promoteur immobilier qui veut construire des logements le long du lac... Critique : Série (The Inspector Lynley Mysteries, saison 5, 1 et 2/8, GB, 2006). Réalisation : Simon Massey. 2 x 52 mn. VF. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Liza Tarbuck : Fiona Knight. Mis à pied pour avoir molesté un témoin, l'inspecteur Thomas Lynley, comte d'Asherton, est écarté temporairement de Scotland Yard. Sa partenaire, le sergent Barbara Havers, fille du peuple, semble devoir mener seule une nouvelle enquête. Une jeune femme a été retrouvée morte au fond d'un lac du Kent. Militante écologiste, elle s'opposait avec véhémence à un projet immobilier local. Affublée d'une nouvelle chef caractérielle et très enceinte, Havers tente de faire le jour sur le passé de la victime. Lynley décide, sans autorisation, de lui prêter main-forte... Toujours inspirées des best-sellers d'Elizabeth George, ces nouvelles aventures du tandem Lynley-Havers avancent en terrain inconnu. Pour la première fois séparé, contraint de travailler dans l'ombre, à coups d'appels téléphoniques et de rencontres à la sauvette, le duo d'enquêteurs peine à y voir clair. Forcée de suivre les décisions hasardeuses de sa nouvelle chef, Havers ronge son frein. Lynley, lui, s'amuse toujours autant, au risque d'y laisser pour de bon sa carrière. L'intrigue de ce nouveau volet de Meurtres à l'anglaise a beau être un brin convenue et multiplier, parfois en vain, les fausses pistes, rien n'y fait. Les dialogues inspirés, les paysages désertiques du Kent et l'évidente alchimie entre les comédiens illustrent, une fois de plus, le savoir-faire de la BBC.

De : Simon Massey

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Liza Tarbuck, Catherine Russell, George Costigan, Amy Bayless, Richard Copestake, Indira Varma

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 29 juin 2018 à 14:00-15:45 sur C8

série policière

Trait sanglant - Saison : 1 - Episode : 5 - Le petit monde de Cambridge est frappé de stupeur : Elena Weaver, une étudiante, a été tuée au cours de son jogging matinal. L'autopsie révèle que la jeune femme était enceinte : une surprise pour tout le monde, y compris pour ses proches. Lynley et Havers, chargés de l'enquête, doivent tout d'abord dresser le portrait de cette étudiante secrète. C'est la seule façon pour eux de trouver une piste capable de les mener jusqu'à l'assassin. Mais dans l'université, la loi du silence est de mise : les investigations seront longues et délicates... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 1, 5/6, 2002) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton. 85 mn. VM. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Lesley Vickerage : Helen Clyde. Tim Pigott-Smith : Phillip Weaver. Selina Cadell : Glynn Weaver. Cherie Lunghi : Sarah Gordon. Sophie Ward : Justine Weaver. Difficile d'imaginer plus british que Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs née sous la plume d'Elizabeth George. Depuis une quinzaine d'années, la romancière américaine s'est lancé un défi à la mesure de son anglophilie : dresser un tableau de l'Angleterre contemporaine au fil des enquêtes policières qu'elle écrit et dont Jimmy diffuse l'adaptation en série télé réalisée par la BBC à partir de 2002. Pour observer les sujets de Sa Gracieuse Majesté, quoi de mieux que de réunir deux de ses représentants que tout oppose : d'un côté le très aristocratique Thomas Lynley, comte d'Asherton et néanmoins inspecteur de Scotland Yard ; de l'autre le sergent Barbara Havers, fille du peuple très au fait des misères du monde. L'enquête du jour (adaptée du roman Pour solde de tout compte) les expédie dans la très chic université de Cambridge où a été retrouvée étranglée Elena, la fille d'un professeur réputé. Bien sûr, tout le sel de la situation vient de ce que Lynley est dans son élément et Barbara beaucoup moins. Un sel que l'on goûtera d'autant mieux que Jimmy diffuse enfin la série en VM. Les amateurs de version originale auront donc désormais tout loisir d'apprécier l'accent très upper class du distingué Thomas opposé aux inflexions popu de la très nature Barbara. Valérie Hurier

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Tim Pigott-Smith, Selina Cadell, Cherie Lunghi, Sophie Ward, James Hillier

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 29 juin 2018 à 13:50-15:25 sur C8

série policière

Trait sanglant - Saison : 1 - Episode : 5 - Le petit monde de Cambridge est frappé de stupeur : Elena Weaver, une étudiante, a été tuée au cours de son jogging matinal. L'autopsie révèle que la jeune femme était enceinte : une surprise pour tout le monde, y compris pour ses proches. Lynley et Havers, chargés de l'enquête, doivent tout d'abord dresser le portrait de cette étudiante secrète. C'est la seule façon pour eux de trouver une piste capable de les mener jusqu'à l'assassin. Mais dans l'université, la loi du silence est de mise : les investigations seront longues et délicates... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 1, 5/6, 2002) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton. 85 mn. VM. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Lesley Vickerage : Helen Clyde. Tim Pigott-Smith : Phillip Weaver. Selina Cadell : Glynn Weaver. Cherie Lunghi : Sarah Gordon. Sophie Ward : Justine Weaver. Difficile d'imaginer plus british que Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs née sous la plume d'Elizabeth George. Depuis une quinzaine d'années, la romancière américaine s'est lancé un défi à la mesure de son anglophilie : dresser un tableau de l'Angleterre contemporaine au fil des enquêtes policières qu'elle écrit et dont Jimmy diffuse l'adaptation en série télé réalisée par la BBC à partir de 2002. Pour observer les sujets de Sa Gracieuse Majesté, quoi de mieux que de réunir deux de ses représentants que tout oppose : d'un côté le très aristocratique Thomas Lynley, comte d'Asherton et néanmoins inspecteur de Scotland Yard ; de l'autre le sergent Barbara Havers, fille du peuple très au fait des misères du monde. L'enquête du jour (adaptée du roman Pour solde de tout compte) les expédie dans la très chic université de Cambridge où a été retrouvée étranglée Elena, la fille d'un professeur réputé. Bien sûr, tout le sel de la situation vient de ce que Lynley est dans son élément et Barbara beaucoup moins. Un sel que l'on goûtera d'autant mieux que Jimmy diffuse enfin la série en VM. Les amateurs de version originale auront donc désormais tout loisir d'apprécier l'accent très upper class du distingué Thomas opposé aux inflexions popu de la très nature Barbara. Valérie Hurier

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Tim Pigott-Smith, Selina Cadell, Cherie Lunghi, Sophie Ward, James Hillier

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 27 juin 2018 à 16:10-17:45 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 8 - Lynley et Havers suivent simultanément deux pistes dans l'affaire Latif Ansari. La première concerne la page du Coran retrouvée sur le cadavre, et la seconde porte sur l'ablation du rein subie par la victime. Si leur suspect principal reste Ahmed, la suite de l'enquête va faire vaciller leurs certitudes... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Khalid Laith, Lesley Vickerage, Maggy Sherif, Nigel Betts, Colin Tierney

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 27 juin 2018 à 15:25-16:10 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 7 - Le corps d'un homme est retrouvé dans un camion frigorifique. Sur son cadavre, la police découvre un faux passeport britannique et un parchemin ancien, apparemment écrit en arabe. Lynley et Havers, qui manquent cruellement de pistes et d'indices solides, se voient contraints de faire équipe avec le département de l'immigration. Le document ancien retrouvé sur la victime serait une précieuse relique extraite du Coran... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Nigel Betts, Paul Hickey, Matilda Ziegler, Cavan Clerkin, Mark Benton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 27 juin 2018 à 14:35-15:25 sur C8

série policière

Par amour - Saison : 6 - Episode : 4 - Thomas Lynley et Barbara Havers poursuivent leurs investigations pour tenter de retrouver l'autre adolescente disparue. Ils enquêtent dans l'établissement que fréquentait la jeune fille... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 6, 3 et 4/4) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Robert Bierman (2007). 2 x 52 mn. VF. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Drôle d'attelage que le duo d'enquêteurs de Scotland Yard imaginé par la romancière américaine Elizabeth George : un aristo flegmatique, l'inspecteur Thomas Lynley, épaulé par une nerveuse fille du peuple, le sergent Barbara Havers. Ce tandem dépareillé a fait la renommée de la reine du polar californienne qui trempe sa plume dans une encre typically british, brouillard, cottages et gazon au cordeau. Aussi parfaitement huilées que les mécanismes des horloges du palais de Buckingham, ses intrigues perpétuent la tradition de l'énigme à l'anglaise, le fameux whodunit (« qui l'a fait ? »). Cadavre, enquête, dénouement : l'épisode de ce soir ne déroge pas à la règle, qui nous lance sur la trace d'un tueur de jeunes filles. Quelques jours après la découverte du cadavre d'une collégienne au fond d'un lac, une autre adolescente est portée disparue. Kelly a été vue pour la dernière fois discutant sur un parking avec un couple qui semblait chercher son chemin. Voilà Lynley et Havers engagés dans un contre-la-montre pour retrouver la jeune fille, doublement en danger : diabétique, le manque d'insuline pourrait lui être fatal. En chemin, nos deux limiers ne vont pas manquer de s'affronter sur la méthode à suivre. Le duel homme contre femme se jouant même cette fois au carré... Si le fort des romans d'Elizabeth George est de brosser un tableau au vitriol de la société britannique, l'arrière-plan se trouve cette fois estompé, l'intrigue se resserrant autour d'un assez glauque huis clos conjugal. Un polar honnête, pas franchement singulier ni vraiment haletant, affadi en outre par les faiblesses de traduction et les intonations stéréotypées d'un doublage en français. Virginie Félix

De : Graham Theakston

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Catherine Russell, Indira Varma, Danny Webb, Joel Dommett, Shaun Parkes, Eleanor Gecks

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 27 juin 2018 à 13:50-14:35 sur C8

série policière

Par amour - Saison : 6 - Episode : 3 - Le corps d'une lycéenne est découvert dans un lac, situé à l'extérieur de la ville. Après autopsie, il s'avère que la jeune fille, probablement retenue prisonnière, se serait suicidée pour échapper à la détention. Lynley et Havers mènent l'enquête et se lancent à la recherche d'une autre adolescente disparue. Ils craignent qu'elle soit séquestrée par les mêmes ravisseurs que ceux de la défunte... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 6, 3 et 4/4) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Robert Bierman (2007). 2 x 52 mn. VF. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Drôle d'attelage que le duo d'enquêteurs de Scotland Yard imaginé par la romancière américaine Elizabeth George : un aristo flegmatique, l'inspecteur Thomas Lynley, épaulé par une nerveuse fille du peuple, le sergent Barbara Havers. Ce tandem dépareillé a fait la renommée de la reine du polar californienne qui trempe sa plume dans une encre typically british, brouillard, cottages et gazon au cordeau. Aussi parfaitement huilées que les mécanismes des horloges du palais de Buckingham, ses intrigues perpétuent la tradition de l'énigme à l'anglaise, le fameux whodunit (« qui l'a fait ? »). Cadavre, enquête, dénouement : l'épisode de ce soir ne déroge pas à la règle, qui nous lance sur la trace d'un tueur de jeunes filles. Quelques jours après la découverte du cadavre d'une collégienne au fond d'un lac, une autre adolescente est portée disparue. Kelly a été vue pour la dernière fois discutant sur un parking avec un couple qui semblait chercher son chemin. Voilà Lynley et Havers engagés dans un contre-la-montre pour retrouver la jeune fille, doublement en danger : diabétique, le manque d'insuline pourrait lui être fatal. En chemin, nos deux limiers ne vont pas manquer de s'affronter sur la méthode à suivre. Le duel homme contre femme se jouant même cette fois au carré... Si le fort des romans d'Elizabeth George est de brosser un tableau au vitriol de la société britannique, l'arrière-plan se trouve cette fois estompé, l'intrigue se resserrant autour d'un assez glauque huis clos conjugal. Un polar honnête, pas franchement singulier ni vraiment haletant, affadi en outre par les faiblesses de traduction et les intonations stéréotypées d'un doublage en français. Virginie Félix

De : Graham Theakston

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Catherine Russell, Indira Varma, Danny Webb, Shaun Parkes, Barbara Wilshere, Joel Dommett

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 26 juin 2018 à 14:35-15:25 sur C8

série policière

L'homme du passé - Saison : 5 - Episode : 8 - Les indices mènent les deux enquêteurs au magnat de la presse Eddie Price et à la rédactrice en chef Melissa Booth, avant de les conduire en Bosnie, sur une sombre affaire de meurtre perpétré par la milice serbe... Critique : Série (saison 5, 7 et 8/8, GB, 2006). Réalisation : Robert Bierman. 2 x 52 mn. VF. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker et Sharon Small. Peter Rooker, photographe de guerre reconverti en paparazzi, se fait tirer dessus dans une ruelle de Soho et meurt à l'hôpital. La même nuit, une effraction a lieu dans son appartement. Les deux faits sont-ils liés ? Et qui pouvait avoir intérêt à éliminer cet homme, alcoolique au bout du rouleau ? Les soupçons de l'inspecteur Thomas Lynley et du sergent Barbara Havers, binôme de cette série de la BBC adaptée des romans d'Elizabeth George, se portent d'abord sur Eddie Price, magnat de la presse et suspect idéal : sa femme entretenait en effet une relation avec Rooker. Mais tout cela est peut-être trop simple... Après une mise à pied en début de saison, l'inspecteur Lynley a reformé avec sa collègue un tandem bien rodé, où les antagonismes de classe (lui est comte, elle fille de prolos) tendent à s'estomper. Dans cette intrigue sur deux épisodes, le duo vire presque au trio, avec l'entrée en scène de la femme de Lynley, une psychologue très perspicace. De quoi maintenir l'intérêt pour une enquête bien ficelée, à défaut d'être vraiment haletante.

De : Brian Kelly

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Catherine Russell, Indira Varma, Danny Webb

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 26 juin 2018 à 13:50-14:35 sur C8

série policière

L'homme du passé - Saison : 5 - Episode : 7 - Peter Rooker, un paparazzi, a été sauvagement battu avant d'être tué par balles en plein coeur de Soho. La piste du crime mène tout d'abord Lynley et Havers au magnat de la presse Eddie Price et à la rédactrice en chef Melissa Booth. Une piste entraîne les deux enquêteurs en Bosnie, sur une sombre affaire de meurtre perpétré par la milice serbe. Lynley demande à l'épouse de la victime de l'aider à comprendre ce qui s'est passé... Critique : Série (saison 5, 7 et 8/8, GB, 2006). Réalisation : Robert Bierman. 2 x 52 mn. VF. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker et Sharon Small. Peter Rooker, photographe de guerre reconverti en paparazzi, se fait tirer dessus dans une ruelle de Soho et meurt à l'hôpital. La même nuit, une effraction a lieu dans son appartement. Les deux faits sont-ils liés ? Et qui pouvait avoir intérêt à éliminer cet homme, alcoolique au bout du rouleau ? Les soupçons de l'inspecteur Thomas Lynley et du sergent Barbara Havers, binôme de cette série de la BBC adaptée des romans d'Elizabeth George, se portent d'abord sur Eddie Price, magnat de la presse et suspect idéal : sa femme entretenait en effet une relation avec Rooker. Mais tout cela est peut-être trop simple... Après une mise à pied en début de saison, l'inspecteur Lynley a reformé avec sa collègue un tandem bien rodé, où les antagonismes de classe (lui est comte, elle fille de prolos) tendent à s'estomper. Dans cette intrigue sur deux épisodes, le duo vire presque au trio, avec l'entrée en scène de la femme de Lynley, une psychologue très perspicace. De quoi maintenir l'intérêt pour une enquête bien ficelée, à défaut d'être vraiment haletante.

De : Brian Kelly

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Catherine Russell, Ania Sowinski, Amy Bayless, Richard Copestake, Indira Varma, Danny Webb

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 22 juin 2018 à 16:10-17:45 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 8 - Lynley et Havers suivent simultanément deux pistes dans l'affaire Latif Ansari. La première concerne la page du Coran retrouvée sur le cadavre, et la seconde porte sur l'ablation du rein subie par la victime. Si leur suspect principal reste Ahmed, la suite de l'enquête va faire vaciller leurs certitudes... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Khalid Laith, Lesley Vickerage, Maggy Sherif, Nigel Betts, Colin Tierney

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 22 juin 2018 à 15:25-16:10 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 7 - Le corps d'un homme est retrouvé dans un camion frigorifique. Sur son cadavre, la police découvre un faux passeport britannique et un parchemin ancien, apparemment écrit en arabe. Lynley et Havers, qui manquent cruellement de pistes et d'indices solides, se voient contraints de faire équipe avec le département de l'immigration. Le document ancien retrouvé sur la victime serait une précieuse relique extraite du Coran... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Nigel Betts, Paul Hickey, Matilda Ziegler, Cavan Clerkin, Mark Benton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 21 juin 2018 à 15:25-16:10 sur C8

série policière

Mort au fond d'un lac - Saison : 5 - Episode : 1 - Depuis que Lynley a été suspendu pour violence envers un suspect, Havers n'a plus de partenaire. On lui confie une affaire à résoudre avec sa nouvelle supérieure, Fiona Knight : le cadavre d'une jeune femme, Edie Convington, a été retrouvé dans un lac du Kent. Figure populaire de la région, la victime s'était opposée au projet d'Owen Harcourt-Baines, un promoteur immobilier qui veut construire des logements le long du lac... Critique : Série (The Inspector Lynley Mysteries, saison 5, 1 et 2/8, GB, 2006). Réalisation : Simon Massey. 2 x 52 mn. VF. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Liza Tarbuck : Fiona Knight. Mis à pied pour avoir molesté un témoin, l'inspecteur Thomas Lynley, comte d'Asherton, est écarté temporairement de Scotland Yard. Sa partenaire, le sergent Barbara Havers, fille du peuple, semble devoir mener seule une nouvelle enquête. Une jeune femme a été retrouvée morte au fond d'un lac du Kent. Militante écologiste, elle s'opposait avec véhémence à un projet immobilier local. Affublée d'une nouvelle chef caractérielle et très enceinte, Havers tente de faire le jour sur le passé de la victime. Lynley décide, sans autorisation, de lui prêter main-forte... Toujours inspirées des best-sellers d'Elizabeth George, ces nouvelles aventures du tandem Lynley-Havers avancent en terrain inconnu. Pour la première fois séparé, contraint de travailler dans l'ombre, à coups d'appels téléphoniques et de rencontres à la sauvette, le duo d'enquêteurs peine à y voir clair. Forcée de suivre les décisions hasardeuses de sa nouvelle chef, Havers ronge son frein. Lynley, lui, s'amuse toujours autant, au risque d'y laisser pour de bon sa carrière. L'intrigue de ce nouveau volet de Meurtres à l'anglaise a beau être un brin convenue et multiplier, parfois en vain, les fausses pistes, rien n'y fait. Les dialogues inspirés, les paysages désertiques du Kent et l'évidente alchimie entre les comédiens illustrent, une fois de plus, le savoir-faire de la BBC.

De : Simon Massey

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Liza Tarbuck, Catherine Russell, George Costigan, Amy Bayless, Richard Copestake, Indira Varma

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 19 juin 2018 à 14:35-15:25 sur C8

série policière

Proportion divine - Saison : 4 - Episode : 2 - Les suspects ne manquent pas dans l'affaire Samantha Walthew. Entre son amant Philip Turner, son mari James Walthew, son ancien petit ami David Hugues, ou encore le braconnier qui a découvert le cadavre, Bob Harris, les pistes se multiplient. Ces éléments compliquent l'enquête de Lynley et Havers... Critique : Série britannique (saison 4, 1 et 2/8) réalisée par Brian Stirner (G.-B., 2005). 2 x 45 mn. VF. Avec Nathaniel Parker, Sharon Small. Tout les oppose : il est aristocrate, elle vient des classes populaires ; il extirpe les informations de ses suspects avec finesse, elle les attaque au franc-parler. Dans ce nouvel épisode de Meurtres à l'anglaise (1), l'excellente adaptation des romans noirs d'Elizabeth George, les inspecteurs Lynley et Havers n'ont pourtant jamais été aussi proches. Mots attentionnés, gestes délicats, nos deux héros s'entraident, et pour cause : grandement affectés l'un et l'autre, ils sont dans une fragilité psychique et affective exceptionnelle. Lynley vient de perdre son enfant, son couple est en sursis et il n'arrive pas à accepter la souffrance qui l'assaille. Havers se remet difficilement de l'agression par balles dont elle a été victime, elle est constamment hantée par la peur et a momentanément perdu de sa superbe. Bref, c'est la petite forme, et on sent notre duo bien frêle, presque absent face à la complexité du crime qu'il a en charge de résoudre dans un coin perdu de la verte campagne anglaise. Samantha Walthew, une riche décoratrice d'intérieur, a été assassinée d'une balle de fusil de chasse dans sa résidence secondaire. Plus l'enquête avance, plus les pistes et les suspects se multiplient : le mari, l'amant, l'ancien petit ami, un braconnier... Le tandem se retrouve pris dans une toile d'araignée, alors qu'il est déjà aux prises avec ses propres démons. Fidèle à la qualité des précédents épisodes, l'intrigue de cette nouvelle aventure, qui s'en va puiser son inspiration du côté d'Agatha Christie, est toujours aussi finement ciselée et la psychologie de ses personnages - héros secondaires inclus - subtilement fouillée. Un régal. Florence Broizat

De : Brian Stirner

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Simon Wilson, Richard Armitage, James Buller, Lesley Vickerage, Roderick Smith, Mark Brighton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 19 juin 2018 à 14:00-15:50 sur C8

série policière

Meurtre au collège - Saison : 1 - Episode : 3 - L'atmosphère confinée et tranquille de la prestigieuse «Public School» de Bredgar Hall est bouleversée lorsque le corps mutilé d'un de ses élèves est retrouvé non loin de la chapelle. Qui a tué ce brillant élément et pourquoi ? A la demande d'un vieil ami, l'inspecteur Lynley, aidé de sa coéquipière Barbara Havers, accepte de mener l'enquête. Peu après, un autre étudiant, Matthew Whateley, disparaît... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 3, 1/4), d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Brian Stirner (2004). 90 mn. VM. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Jack Deam : Sergent Hanken. Al Weaver : Billy Slavin. Rien ne va plus entre Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs de Scotland Yard nés sous la plume de l'Américaine Elizabeth George. Rétrogradée à la suite d'un manquement grave au règlement, la pugnace Barbara, fille de prolos au franc parlé, se retrouve au rang de simple agent, défendue mollement par son coéquipier de toujours. Et pourtant... Appelée en renfort sur une affaire de double meurtre dans la campagne du Derbyshire, Barbara va sauver l'enquête de l'enlisement qui s'annonce et remettre à sa place le très aristocratique Lynley, plus passif qu'à l'accoutumée. Les polars « old school » de l'anglophile avisée qu'est Elizabeth George, adaptés depuis 2002 par la BBC, n'en finissent pas de dévoiler les vilains petits secrets des respectables sujets de Sa Majesté. Et par là même de brosser le portrait nuancé et sans concession de la société britannique contemporaine. Sur ce plan, cette intrigue au coeur d'une aristocratie vieillissante, paumée entre vertes prairies, manoirs élisabéthains et réseaux de prostitution, est une réussite. Est-ce cependant l'air de la campagne qui ralentit à ce point le rythme de l'enquête ? En froid, le tandem Lynley-Havers, tout en opposition de natures, fonctionne forcément moins bien et perd un peu de son charme atypique. Vivement la réconciliation. Isabelle Poitte

De : Robert Young

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Curtis Woodruff, Alex Giannini, John Sessions, Martin Jarvis, Henry Cavill

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 19 juin 2018 à 13:50-14:35 sur C8

série policière

Proportion divine - Saison : 4 - Episode : 1 - En pleine nuit, dans la campagne anglaise, Samantha Walthew, 36 ans, est abattue d'un coup de fusil. Au petit matin, Lynley et Havers commencent leurs investigations mais les deux enquêteurs ont bien des soucis. Outre cette délicate affaire, chacun traverse une mauvaise passe. Havers ne s'est toujours pas remise de l'agression dont elle a été victime, tandis que Lynley déprime à cause de sa récente séparation d'avec Helen... Critique : Série britannique (saison 4, 1 et 2/8) réalisée par Brian Stirner (G.-B., 2005). 2 x 45 mn. VF. Avec Nathaniel Parker, Sharon Small. Tout les oppose : il est aristocrate, elle vient des classes populaires ; il extirpe les informations de ses suspects avec finesse, elle les attaque au franc-parler. Dans ce nouvel épisode de Meurtres à l'anglaise (1), l'excellente adaptation des romans noirs d'Elizabeth George, les inspecteurs Lynley et Havers n'ont pourtant jamais été aussi proches. Mots attentionnés, gestes délicats, nos deux héros s'entraident, et pour cause : grandement affectés l'un et l'autre, ils sont dans une fragilité psychique et affective exceptionnelle. Lynley vient de perdre son enfant, son couple est en sursis et il n'arrive pas à accepter la souffrance qui l'assaille. Havers se remet difficilement de l'agression par balles dont elle a été victime, elle est constamment hantée par la peur et a momentanément perdu de sa superbe. Bref, c'est la petite forme, et on sent notre duo bien frêle, presque absent face à la complexité du crime qu'il a en charge de résoudre dans un coin perdu de la verte campagne anglaise. Samantha Walthew, une riche décoratrice d'intérieur, a été assassinée d'une balle de fusil de chasse dans sa résidence secondaire. Plus l'enquête avance, plus les pistes et les suspects se multiplient : le mari, l'amant, l'ancien petit ami, un braconnier... Le tandem se retrouve pris dans une toile d'araignée, alors qu'il est déjà aux prises avec ses propres démons. Fidèle à la qualité des précédents épisodes, l'intrigue de cette nouvelle aventure, qui s'en va puiser son inspiration du côté d'Agatha Christie, est toujours aussi finement ciselée et la psychologie de ses personnages - héros secondaires inclus - subtilement fouillée. Un régal. Florence Broizat

De : Brian Stirner

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Roderick Smith, Sylvestra Le Touzel, Mark Brighton, Steven Webb

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 14 juin 2018 à 16:40-17:45 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 8 - Lynley et Havers suivent simultanément deux pistes dans l'affaire Latif Ansari. La première concerne la page du Coran retrouvée sur le cadavre, et la seconde porte sur l'ablation du rein subie par la victime. Si leur suspect principal reste Ahmed, la suite de l'enquête va faire vaciller leurs certitudes... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Khalid Laith, Lesley Vickerage, Maggy Sherif, Nigel Betts, Colin Tierney

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 14 juin 2018 à 15:50-16:40 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 7 - Le corps d'un homme est retrouvé dans un camion frigorifique. Sur son cadavre, la police découvre un faux passeport britannique et un parchemin ancien, apparemment écrit en arabe. Lynley et Havers, qui manquent cruellement de pistes et d'indices solides, se voient contraints de faire équipe avec le département de l'immigration. Le document ancien retrouvé sur la victime serait une précieuse relique extraite du Coran... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Nigel Betts, Paul Hickey, Matilda Ziegler, Cavan Clerkin, Mark Benton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 14 juin 2018 à 14:50-15:50 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 8 - Lynley et Havers suivent simultanément deux pistes dans l'affaire Latif Ansari. La première concerne la page du Coran retrouvée sur le cadavre, et la seconde porte sur l'ablation du rein subie par la victime. Si leur suspect principal reste Ahmed, la suite de l'enquête va faire vaciller leurs certitudes... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Khalid Laith, Lesley Vickerage, Maggy Sherif, Nigel Betts, Colin Tierney

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 14 juin 2018 à 14:35-15:25 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 8 - Lynley et Havers suivent simultanément deux pistes dans l'affaire Latif Ansari. La première concerne la page du Coran retrouvée sur le cadavre, et la seconde porte sur l'ablation du rein subie par la victime. Si leur suspect principal reste Ahmed, la suite de l'enquête va faire vaciller leurs certitudes... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Khalid Laith, Lesley Vickerage, Maggy Sherif, Nigel Betts, Colin Tierney

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 14 juin 2018 à 14:00-14:50 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 7 - Le corps d'un homme est retrouvé dans un camion frigorifique. Sur son cadavre, la police découvre un faux passeport britannique et un parchemin ancien, apparemment écrit en arabe. Lynley et Havers, qui manquent cruellement de pistes et d'indices solides, se voient contraints de faire équipe avec le département de l'immigration. Le document ancien retrouvé sur la victime serait une précieuse relique extraite du Coran... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Nigel Betts, Paul Hickey, Matilda Ziegler, Cavan Clerkin, Mark Benton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 14 juin 2018 à 13:50-14:35 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 7 - Le corps d'un homme est retrouvé dans un camion frigorifique. Sur son cadavre, la police découvre un faux passeport britannique et un parchemin ancien, apparemment écrit en arabe. Lynley et Havers, qui manquent cruellement de pistes et d'indices solides, se voient contraints de faire équipe avec le département de l'immigration. Le document ancien retrouvé sur la victime serait une précieuse relique extraite du Coran... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Nigel Betts, Paul Hickey, Matilda Ziegler, Cavan Clerkin, Mark Benton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 8 juin 2018 à 15:40-17:45 sur C8

série policière

La disparition de Joseph - Saison : 1 - Episode : 6 - Dans un tranquille village du Lancashire, le vicaire Robin Sage vient d'être retrouvé mort, empoisonné. Appelé à la rescousse par son amie Deborah St James, l'inspecteur Lynley prend l'affaire en main, secondé par Barbara Havers. Les deux enquêteurs découvrent bientôt que l'herboriste locale, Juliet Spence, s'est trompée dans sa prescription. Erreur tragique ou acte délibéré ? Steve Shepherd, un policier, les oriente sur Polly Yarkin, la bonne dévouée, amoureuse transie du vicaire. Mais Lynley semble plus intéressé par le comportement possessif de Juliet à l'égard de sa fille Maggie... Critique : Série britannique (saison 1, 6/6), d'après Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton (2002). 90 mn. VM. Rediffusion. Robin Sage, vicaire d'un petit village du Lancashire, est retrouvé mort empoisonné. Appelé par une amie, l'inspecteur Lynley, secondé par sa coéquipière, se lance sur la piste de l'assassin. Les soupçons se portent très vite sur l'herboriste locale, Juliet. La relation singulière, particulièrement ambiguë et teintée d'ironie, entre le très aristocrate Lynley et le sergent Barbara Havers, fille de prolo au franc-parler, fait le sel de cette série phare de la BBC, adaptée des livres de l'Américaine et anglo­phile Elizabeth George. De facture très classique, cette enquête de la première saison (il en existe six) vaut surtout pour l'observation malicieuse d'une petite communauté rurale empoisonnée par la jalousie et le secret. Isabelle Poitte

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Charlotte Salt, Joanna Dunn, Jason Merrells, Amanda Ryan, Pippa Haywood

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 8 juin 2018 à 15:25-17:45 sur C8

série policière

La disparition de Joseph - Saison : 1 - Episode : 6 - Dans un tranquille village du Lancashire, le vicaire Robin Sage vient d'être retrouvé mort, empoisonné. Appelé à la rescousse par son amie Deborah St James, l'inspecteur Lynley prend l'affaire en main, secondé par Barbara Havers. Les deux enquêteurs découvrent bientôt que l'herboriste locale, Juliet Spence, s'est trompée dans sa prescription. Erreur tragique ou acte délibéré ? Steve Shepherd, un policier, les oriente sur Polly Yarkin, la bonne dévouée, amoureuse transie du vicaire. Mais Lynley semble plus intéressé par le comportement possessif de Juliet à l'égard de sa fille Maggie... Critique : Série britannique (saison 1, 6/6), d'après Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton (2002). 90 mn. VM. Rediffusion. Robin Sage, vicaire d'un petit village du Lancashire, est retrouvé mort empoisonné. Appelé par une amie, l'inspecteur Lynley, secondé par sa coéquipière, se lance sur la piste de l'assassin. Les soupçons se portent très vite sur l'herboriste locale, Juliet. La relation singulière, particulièrement ambiguë et teintée d'ironie, entre le très aristocrate Lynley et le sergent Barbara Havers, fille de prolo au franc-parler, fait le sel de cette série phare de la BBC, adaptée des livres de l'Américaine et anglo­phile Elizabeth George. De facture très classique, cette enquête de la première saison (il en existe six) vaut surtout pour l'observation malicieuse d'une petite communauté rurale empoisonnée par la jalousie et le secret. Isabelle Poitte

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Charlotte Salt, Joanna Dunn, Jason Merrells, Amanda Ryan, Pippa Haywood

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 8 juin 2018 à 13:55-15:40 sur C8

série policière

Meurtre au collège - Saison : 1 - Episode : 3 - L'atmosphère confinée et tranquille de la prestigieuse «Public School» de Bredgar Hall est bouleversée lorsque le corps mutilé d'un de ses élèves est retrouvé non loin de la chapelle. Qui a tué ce brillant élément et pourquoi ? A la demande d'un vieil ami, l'inspecteur Lynley, aidé de sa coéquipière Barbara Havers, accepte de mener l'enquête. Peu après, un autre étudiant, Matthew Whateley, disparaît... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 3, 1/4), d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Brian Stirner (2004). 90 mn. VM. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Jack Deam : Sergent Hanken. Al Weaver : Billy Slavin. Rien ne va plus entre Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs de Scotland Yard nés sous la plume de l'Américaine Elizabeth George. Rétrogradée à la suite d'un manquement grave au règlement, la pugnace Barbara, fille de prolos au franc parlé, se retrouve au rang de simple agent, défendue mollement par son coéquipier de toujours. Et pourtant... Appelée en renfort sur une affaire de double meurtre dans la campagne du Derbyshire, Barbara va sauver l'enquête de l'enlisement qui s'annonce et remettre à sa place le très aristocratique Lynley, plus passif qu'à l'accoutumée. Les polars « old school » de l'anglophile avisée qu'est Elizabeth George, adaptés depuis 2002 par la BBC, n'en finissent pas de dévoiler les vilains petits secrets des respectables sujets de Sa Majesté. Et par là même de brosser le portrait nuancé et sans concession de la société britannique contemporaine. Sur ce plan, cette intrigue au coeur d'une aristocratie vieillissante, paumée entre vertes prairies, manoirs élisabéthains et réseaux de prostitution, est une réussite. Est-ce cependant l'air de la campagne qui ralentit à ce point le rythme de l'enquête ? En froid, le tandem Lynley-Havers, tout en opposition de natures, fonctionne forcément moins bien et perd un peu de son charme atypique. Vivement la réconciliation. Isabelle Poitte

De : Robert Young

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Curtis Woodruff, Alex Giannini, John Sessions, Martin Jarvis, Henry Cavill

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 8 juin 2018 à 13:50-15:25 sur C8

série policière

Meurtre au collège - Saison : 1 - Episode : 3 - L'atmosphère confinée et tranquille de la prestigieuse «Public School» de Bredgar Hall est bouleversée lorsque le corps mutilé d'un de ses élèves est retrouvé non loin de la chapelle. Qui a tué ce brillant élément et pourquoi ? A la demande d'un vieil ami, l'inspecteur Lynley, aidé de sa coéquipière Barbara Havers, accepte de mener l'enquête. Peu après, un autre étudiant, Matthew Whateley, disparaît... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 3, 1/4), d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Brian Stirner (2004). 90 mn. VM. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Jack Deam : Sergent Hanken. Al Weaver : Billy Slavin. Rien ne va plus entre Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs de Scotland Yard nés sous la plume de l'Américaine Elizabeth George. Rétrogradée à la suite d'un manquement grave au règlement, la pugnace Barbara, fille de prolos au franc parlé, se retrouve au rang de simple agent, défendue mollement par son coéquipier de toujours. Et pourtant... Appelée en renfort sur une affaire de double meurtre dans la campagne du Derbyshire, Barbara va sauver l'enquête de l'enlisement qui s'annonce et remettre à sa place le très aristocratique Lynley, plus passif qu'à l'accoutumée. Les polars « old school » de l'anglophile avisée qu'est Elizabeth George, adaptés depuis 2002 par la BBC, n'en finissent pas de dévoiler les vilains petits secrets des respectables sujets de Sa Majesté. Et par là même de brosser le portrait nuancé et sans concession de la société britannique contemporaine. Sur ce plan, cette intrigue au coeur d'une aristocratie vieillissante, paumée entre vertes prairies, manoirs élisabéthains et réseaux de prostitution, est une réussite. Est-ce cependant l'air de la campagne qui ralentit à ce point le rythme de l'enquête ? En froid, le tandem Lynley-Havers, tout en opposition de natures, fonctionne forcément moins bien et perd un peu de son charme atypique. Vivement la réconciliation. Isabelle Poitte

De : Robert Young

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Curtis Woodruff, Alex Giannini, John Sessions, Martin Jarvis, Henry Cavill

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 7 juin 2018 à 14:45-15:45 sur C8

série policière

Proportion divine - Saison : 4 - Episode : 2 - Les suspects ne manquent pas dans l'affaire Samantha Walthew. Entre son amant Philip Turner, son mari James Walthew, son ancien petit ami David Hugues, ou encore le braconnier qui a découvert le cadavre, Bob Harris, les pistes se multiplient. Ces éléments compliquent l'enquête de Lynley et Havers... Critique : Série britannique (saison 4, 1 et 2/8) réalisée par Brian Stirner (G.-B., 2005). 2 x 45 mn. VF. Avec Nathaniel Parker, Sharon Small. Tout les oppose : il est aristocrate, elle vient des classes populaires ; il extirpe les informations de ses suspects avec finesse, elle les attaque au franc-parler. Dans ce nouvel épisode de Meurtres à l'anglaise (1), l'excellente adaptation des romans noirs d'Elizabeth George, les inspecteurs Lynley et Havers n'ont pourtant jamais été aussi proches. Mots attentionnés, gestes délicats, nos deux héros s'entraident, et pour cause : grandement affectés l'un et l'autre, ils sont dans une fragilité psychique et affective exceptionnelle. Lynley vient de perdre son enfant, son couple est en sursis et il n'arrive pas à accepter la souffrance qui l'assaille. Havers se remet difficilement de l'agression par balles dont elle a été victime, elle est constamment hantée par la peur et a momentanément perdu de sa superbe. Bref, c'est la petite forme, et on sent notre duo bien frêle, presque absent face à la complexité du crime qu'il a en charge de résoudre dans un coin perdu de la verte campagne anglaise. Samantha Walthew, une riche décoratrice d'intérieur, a été assassinée d'une balle de fusil de chasse dans sa résidence secondaire. Plus l'enquête avance, plus les pistes et les suspects se multiplient : le mari, l'amant, l'ancien petit ami, un braconnier... Le tandem se retrouve pris dans une toile d'araignée, alors qu'il est déjà aux prises avec ses propres démons. Fidèle à la qualité des précédents épisodes, l'intrigue de cette nouvelle aventure, qui s'en va puiser son inspiration du côté d'Agatha Christie, est toujours aussi finement ciselée et la psychologie de ses personnages - héros secondaires inclus - subtilement fouillée. Un régal. Florence Broizat

De : Brian Stirner

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Simon Wilson, Richard Armitage, James Buller, Lesley Vickerage, Roderick Smith, Mark Brighton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 7 juin 2018 à 14:45-15:25 sur C8

série policière

Proportion divine - Saison : 4 - Episode : 2 - Les suspects ne manquent pas dans l'affaire Samantha Walthew. Entre son amant Philip Turner, son mari James Walthew, son ancien petit ami David Hugues, ou encore le braconnier qui a découvert le cadavre, Bob Harris, les pistes se multiplient. Ces éléments compliquent l'enquête de Lynley et Havers... Critique : Série britannique (saison 4, 1 et 2/8) réalisée par Brian Stirner (G.-B., 2005). 2 x 45 mn. VF. Avec Nathaniel Parker, Sharon Small. Tout les oppose : il est aristocrate, elle vient des classes populaires ; il extirpe les informations de ses suspects avec finesse, elle les attaque au franc-parler. Dans ce nouvel épisode de Meurtres à l'anglaise (1), l'excellente adaptation des romans noirs d'Elizabeth George, les inspecteurs Lynley et Havers n'ont pourtant jamais été aussi proches. Mots attentionnés, gestes délicats, nos deux héros s'entraident, et pour cause : grandement affectés l'un et l'autre, ils sont dans une fragilité psychique et affective exceptionnelle. Lynley vient de perdre son enfant, son couple est en sursis et il n'arrive pas à accepter la souffrance qui l'assaille. Havers se remet difficilement de l'agression par balles dont elle a été victime, elle est constamment hantée par la peur et a momentanément perdu de sa superbe. Bref, c'est la petite forme, et on sent notre duo bien frêle, presque absent face à la complexité du crime qu'il a en charge de résoudre dans un coin perdu de la verte campagne anglaise. Samantha Walthew, une riche décoratrice d'intérieur, a été assassinée d'une balle de fusil de chasse dans sa résidence secondaire. Plus l'enquête avance, plus les pistes et les suspects se multiplient : le mari, l'amant, l'ancien petit ami, un braconnier... Le tandem se retrouve pris dans une toile d'araignée, alors qu'il est déjà aux prises avec ses propres démons. Fidèle à la qualité des précédents épisodes, l'intrigue de cette nouvelle aventure, qui s'en va puiser son inspiration du côté d'Agatha Christie, est toujours aussi finement ciselée et la psychologie de ses personnages - héros secondaires inclus - subtilement fouillée. Un régal. Florence Broizat

De : Brian Stirner

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Simon Wilson, Richard Armitage, James Buller, Lesley Vickerage, Roderick Smith, Mark Brighton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 7 juin 2018 à 13:55-14:45 sur C8

série policière

Proportion divine - Saison : 4 - Episode : 1 - En pleine nuit, dans la campagne anglaise, Samantha Walthew, 36 ans, est abattue d'un coup de fusil. Au petit matin, Lynley et Havers commencent leurs investigations mais les deux enquêteurs ont bien des soucis. Outre cette délicate affaire, chacun traverse une mauvaise passe. Havers ne s'est toujours pas remise de l'agression dont elle a été victime, tandis que Lynley déprime à cause de sa récente séparation d'avec Helen... Critique : Série britannique (saison 4, 1 et 2/8) réalisée par Brian Stirner (G.-B., 2005). 2 x 45 mn. VF. Avec Nathaniel Parker, Sharon Small. Tout les oppose : il est aristocrate, elle vient des classes populaires ; il extirpe les informations de ses suspects avec finesse, elle les attaque au franc-parler. Dans ce nouvel épisode de Meurtres à l'anglaise (1), l'excellente adaptation des romans noirs d'Elizabeth George, les inspecteurs Lynley et Havers n'ont pourtant jamais été aussi proches. Mots attentionnés, gestes délicats, nos deux héros s'entraident, et pour cause : grandement affectés l'un et l'autre, ils sont dans une fragilité psychique et affective exceptionnelle. Lynley vient de perdre son enfant, son couple est en sursis et il n'arrive pas à accepter la souffrance qui l'assaille. Havers se remet difficilement de l'agression par balles dont elle a été victime, elle est constamment hantée par la peur et a momentanément perdu de sa superbe. Bref, c'est la petite forme, et on sent notre duo bien frêle, presque absent face à la complexité du crime qu'il a en charge de résoudre dans un coin perdu de la verte campagne anglaise. Samantha Walthew, une riche décoratrice d'intérieur, a été assassinée d'une balle de fusil de chasse dans sa résidence secondaire. Plus l'enquête avance, plus les pistes et les suspects se multiplient : le mari, l'amant, l'ancien petit ami, un braconnier... Le tandem se retrouve pris dans une toile d'araignée, alors qu'il est déjà aux prises avec ses propres démons. Fidèle à la qualité des précédents épisodes, l'intrigue de cette nouvelle aventure, qui s'en va puiser son inspiration du côté d'Agatha Christie, est toujours aussi finement ciselée et la psychologie de ses personnages - héros secondaires inclus - subtilement fouillée. Un régal. Florence Broizat

De : Brian Stirner

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Roderick Smith, Sylvestra Le Touzel, Mark Brighton, Steven Webb

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 5 juin 2018 à 14:00-14:50 sur C8

série policière

Mort au fond d'un lac - Saison : 5 - Episode : 1 - Depuis que Lynley a été suspendu pour violence envers un suspect, Havers n'a plus de partenaire. On lui confie une affaire à résoudre avec sa nouvelle supérieure, Fiona Knight : le cadavre d'une jeune femme, Edie Convington, a été retrouvé dans un lac du Kent. Figure populaire de la région, la victime s'était opposée au projet d'Owen Harcourt-Baines, un promoteur immobilier qui veut construire des logements le long du lac... Critique : Série (The Inspector Lynley Mysteries, saison 5, 1 et 2/8, GB, 2006). Réalisation : Simon Massey. 2 x 52 mn. VF. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Liza Tarbuck : Fiona Knight. Mis à pied pour avoir molesté un témoin, l'inspecteur Thomas Lynley, comte d'Asherton, est écarté temporairement de Scotland Yard. Sa partenaire, le sergent Barbara Havers, fille du peuple, semble devoir mener seule une nouvelle enquête. Une jeune femme a été retrouvée morte au fond d'un lac du Kent. Militante écologiste, elle s'opposait avec véhémence à un projet immobilier local. Affublée d'une nouvelle chef caractérielle et très enceinte, Havers tente de faire le jour sur le passé de la victime. Lynley décide, sans autorisation, de lui prêter main-forte... Toujours inspirées des best-sellers d'Elizabeth George, ces nouvelles aventures du tandem Lynley-Havers avancent en terrain inconnu. Pour la première fois séparé, contraint de travailler dans l'ombre, à coups d'appels téléphoniques et de rencontres à la sauvette, le duo d'enquêteurs peine à y voir clair. Forcée de suivre les décisions hasardeuses de sa nouvelle chef, Havers ronge son frein. Lynley, lui, s'amuse toujours autant, au risque d'y laisser pour de bon sa carrière. L'intrigue de ce nouveau volet de Meurtres à l'anglaise a beau être un brin convenue et multiplier, parfois en vain, les fausses pistes, rien n'y fait. Les dialogues inspirés, les paysages désertiques du Kent et l'évidente alchimie entre les comédiens illustrent, une fois de plus, le savoir-faire de la BBC.

De : Simon Massey

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Liza Tarbuck, Catherine Russell, George Costigan, Amy Bayless, Richard Copestake, Indira Varma

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 5 juin 2018 à 13:50-14:35 sur C8

série policière

Mort au fond d'un lac - Saison : 5 - Episode : 1 - Depuis que Lynley a été suspendu pour violence envers un suspect, Havers n'a plus de partenaire. On lui confie une affaire à résoudre avec sa nouvelle supérieure, Fiona Knight : le cadavre d'une jeune femme, Edie Convington, a été retrouvé dans un lac du Kent. Figure populaire de la région, la victime s'était opposée au projet d'Owen Harcourt-Baines, un promoteur immobilier qui veut construire des logements le long du lac... Critique : Série (The Inspector Lynley Mysteries, saison 5, 1 et 2/8, GB, 2006). Réalisation : Simon Massey. 2 x 52 mn. VF. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Liza Tarbuck : Fiona Knight. Mis à pied pour avoir molesté un témoin, l'inspecteur Thomas Lynley, comte d'Asherton, est écarté temporairement de Scotland Yard. Sa partenaire, le sergent Barbara Havers, fille du peuple, semble devoir mener seule une nouvelle enquête. Une jeune femme a été retrouvée morte au fond d'un lac du Kent. Militante écologiste, elle s'opposait avec véhémence à un projet immobilier local. Affublée d'une nouvelle chef caractérielle et très enceinte, Havers tente de faire le jour sur le passé de la victime. Lynley décide, sans autorisation, de lui prêter main-forte... Toujours inspirées des best-sellers d'Elizabeth George, ces nouvelles aventures du tandem Lynley-Havers avancent en terrain inconnu. Pour la première fois séparé, contraint de travailler dans l'ombre, à coups d'appels téléphoniques et de rencontres à la sauvette, le duo d'enquêteurs peine à y voir clair. Forcée de suivre les décisions hasardeuses de sa nouvelle chef, Havers ronge son frein. Lynley, lui, s'amuse toujours autant, au risque d'y laisser pour de bon sa carrière. L'intrigue de ce nouveau volet de Meurtres à l'anglaise a beau être un brin convenue et multiplier, parfois en vain, les fausses pistes, rien n'y fait. Les dialogues inspirés, les paysages désertiques du Kent et l'évidente alchimie entre les comédiens illustrent, une fois de plus, le savoir-faire de la BBC.

De : Simon Massey

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Liza Tarbuck, Catherine Russell, George Costigan, Amy Bayless, Richard Copestake, Indira Varma

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 1er juin 2018 à 15:50-17:45 sur C8

série policière

Trait sanglant - Saison : 1 - Episode : 5 - Le petit monde de Cambridge est frappé de stupeur : Elena Weaver, une étudiante, a été tuée au cours de son jogging matinal. L'autopsie révèle que la jeune femme était enceinte : une surprise pour tout le monde, y compris pour ses proches. Lynley et Havers, chargés de l'enquête, doivent tout d'abord dresser le portrait de cette étudiante secrète. C'est la seule façon pour eux de trouver une piste capable de les mener jusqu'à l'assassin. Mais dans l'université, la loi du silence est de mise : les investigations seront longues et délicates... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 1, 5/6, 2002) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton. 85 mn. VM. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Lesley Vickerage : Helen Clyde. Tim Pigott-Smith : Phillip Weaver. Selina Cadell : Glynn Weaver. Cherie Lunghi : Sarah Gordon. Sophie Ward : Justine Weaver. Difficile d'imaginer plus british que Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs née sous la plume d'Elizabeth George. Depuis une quinzaine d'années, la romancière américaine s'est lancé un défi à la mesure de son anglophilie : dresser un tableau de l'Angleterre contemporaine au fil des enquêtes policières qu'elle écrit et dont Jimmy diffuse l'adaptation en série télé réalisée par la BBC à partir de 2002. Pour observer les sujets de Sa Gracieuse Majesté, quoi de mieux que de réunir deux de ses représentants que tout oppose : d'un côté le très aristocratique Thomas Lynley, comte d'Asherton et néanmoins inspecteur de Scotland Yard ; de l'autre le sergent Barbara Havers, fille du peuple très au fait des misères du monde. L'enquête du jour (adaptée du roman Pour solde de tout compte) les expédie dans la très chic université de Cambridge où a été retrouvée étranglée Elena, la fille d'un professeur réputé. Bien sûr, tout le sel de la situation vient de ce que Lynley est dans son élément et Barbara beaucoup moins. Un sel que l'on goûtera d'autant mieux que Jimmy diffuse enfin la série en VM. Les amateurs de version originale auront donc désormais tout loisir d'apprécier l'accent très upper class du distingué Thomas opposé aux inflexions popu de la très nature Barbara. Valérie Hurier

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Tim Pigott-Smith, Selina Cadell, Cherie Lunghi, Sophie Ward, James Hillier

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 1er juin 2018 à 15:45-17:45 sur C8

série policière

Trait sanglant - Saison : 1 - Episode : 5 - Le petit monde de Cambridge est frappé de stupeur : Elena Weaver, une étudiante, a été tuée au cours de son jogging matinal. L'autopsie révèle que la jeune femme était enceinte : une surprise pour tout le monde, y compris pour ses proches. Lynley et Havers, chargés de l'enquête, doivent tout d'abord dresser le portrait de cette étudiante secrète. C'est la seule façon pour eux de trouver une piste capable de les mener jusqu'à l'assassin. Mais dans l'université, la loi du silence est de mise : les investigations seront longues et délicates... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 1, 5/6, 2002) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton. 85 mn. VM. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Lesley Vickerage : Helen Clyde. Tim Pigott-Smith : Phillip Weaver. Selina Cadell : Glynn Weaver. Cherie Lunghi : Sarah Gordon. Sophie Ward : Justine Weaver. Difficile d'imaginer plus british que Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs née sous la plume d'Elizabeth George. Depuis une quinzaine d'années, la romancière américaine s'est lancé un défi à la mesure de son anglophilie : dresser un tableau de l'Angleterre contemporaine au fil des enquêtes policières qu'elle écrit et dont Jimmy diffuse l'adaptation en série télé réalisée par la BBC à partir de 2002. Pour observer les sujets de Sa Gracieuse Majesté, quoi de mieux que de réunir deux de ses représentants que tout oppose : d'un côté le très aristocratique Thomas Lynley, comte d'Asherton et néanmoins inspecteur de Scotland Yard ; de l'autre le sergent Barbara Havers, fille du peuple très au fait des misères du monde. L'enquête du jour (adaptée du roman Pour solde de tout compte) les expédie dans la très chic université de Cambridge où a été retrouvée étranglée Elena, la fille d'un professeur réputé. Bien sûr, tout le sel de la situation vient de ce que Lynley est dans son élément et Barbara beaucoup moins. Un sel que l'on goûtera d'autant mieux que Jimmy diffuse enfin la série en VM. Les amateurs de version originale auront donc désormais tout loisir d'apprécier l'accent très upper class du distingué Thomas opposé aux inflexions popu de la très nature Barbara. Valérie Hurier

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Tim Pigott-Smith, Selina Cadell, Cherie Lunghi, Sophie Ward, James Hillier

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 1er juin 2018 à 15:25-17:45 sur C8

série policière

Trait sanglant - Saison : 1 - Episode : 5 - Le petit monde de Cambridge est frappé de stupeur : Elena Weaver, une étudiante, a été tuée au cours de son jogging matinal. L'autopsie révèle que la jeune femme était enceinte : une surprise pour tout le monde, y compris pour ses proches. Lynley et Havers, chargés de l'enquête, doivent tout d'abord dresser le portrait de cette étudiante secrète. C'est la seule façon pour eux de trouver une piste capable de les mener jusqu'à l'assassin. Mais dans l'université, la loi du silence est de mise : les investigations seront longues et délicates... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 1, 5/6, 2002) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton. 85 mn. VM. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Lesley Vickerage : Helen Clyde. Tim Pigott-Smith : Phillip Weaver. Selina Cadell : Glynn Weaver. Cherie Lunghi : Sarah Gordon. Sophie Ward : Justine Weaver. Difficile d'imaginer plus british que Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs née sous la plume d'Elizabeth George. Depuis une quinzaine d'années, la romancière américaine s'est lancé un défi à la mesure de son anglophilie : dresser un tableau de l'Angleterre contemporaine au fil des enquêtes policières qu'elle écrit et dont Jimmy diffuse l'adaptation en série télé réalisée par la BBC à partir de 2002. Pour observer les sujets de Sa Gracieuse Majesté, quoi de mieux que de réunir deux de ses représentants que tout oppose : d'un côté le très aristocratique Thomas Lynley, comte d'Asherton et néanmoins inspecteur de Scotland Yard ; de l'autre le sergent Barbara Havers, fille du peuple très au fait des misères du monde. L'enquête du jour (adaptée du roman Pour solde de tout compte) les expédie dans la très chic université de Cambridge où a été retrouvée étranglée Elena, la fille d'un professeur réputé. Bien sûr, tout le sel de la situation vient de ce que Lynley est dans son élément et Barbara beaucoup moins. Un sel que l'on goûtera d'autant mieux que Jimmy diffuse enfin la série en VM. Les amateurs de version originale auront donc désormais tout loisir d'apprécier l'accent très upper class du distingué Thomas opposé aux inflexions popu de la très nature Barbara. Valérie Hurier

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Tim Pigott-Smith, Selina Cadell, Cherie Lunghi, Sophie Ward, James Hillier

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 1er juin 2018 à 14:50-15:50 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 8 - Lynley et Havers suivent simultanément deux pistes dans l'affaire Latif Ansari. La première concerne la page du Coran retrouvée sur le cadavre, et la seconde porte sur l'ablation du rein subie par la victime. Si leur suspect principal reste Ahmed, la suite de l'enquête va faire vaciller leurs certitudes... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Khalid Laith, Lesley Vickerage, Maggy Sherif, Nigel Betts, Colin Tierney

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 1er juin 2018 à 14:50-15:45 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 8 - Lynley et Havers suivent simultanément deux pistes dans l'affaire Latif Ansari. La première concerne la page du Coran retrouvée sur le cadavre, et la seconde porte sur l'ablation du rein subie par la victime. Si leur suspect principal reste Ahmed, la suite de l'enquête va faire vaciller leurs certitudes... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Khalid Laith, Lesley Vickerage, Maggy Sherif, Nigel Betts, Colin Tierney

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 1er juin 2018 à 14:35-15:25 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 8 - Lynley et Havers suivent simultanément deux pistes dans l'affaire Latif Ansari. La première concerne la page du Coran retrouvée sur le cadavre, et la seconde porte sur l'ablation du rein subie par la victime. Si leur suspect principal reste Ahmed, la suite de l'enquête va faire vaciller leurs certitudes... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Khalid Laith, Lesley Vickerage, Maggy Sherif, Nigel Betts, Colin Tierney

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 1er juin 2018 à 14:00-14:50 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 7 - Le corps d'un homme est retrouvé dans un camion frigorifique. Sur son cadavre, la police découvre un faux passeport britannique et un parchemin ancien, apparemment écrit en arabe. Lynley et Havers, qui manquent cruellement de pistes et d'indices solides, se voient contraints de faire équipe avec le département de l'immigration. Le document ancien retrouvé sur la victime serait une précieuse relique extraite du Coran... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Nigel Betts, Paul Hickey, Matilda Ziegler, Cavan Clerkin, Mark Benton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 1er juin 2018 à 13:55-14:50 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 7 - Le corps d'un homme est retrouvé dans un camion frigorifique. Sur son cadavre, la police découvre un faux passeport britannique et un parchemin ancien, apparemment écrit en arabe. Lynley et Havers, qui manquent cruellement de pistes et d'indices solides, se voient contraints de faire équipe avec le département de l'immigration. Le document ancien retrouvé sur la victime serait une précieuse relique extraite du Coran... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Nigel Betts, Paul Hickey, Matilda Ziegler, Cavan Clerkin, Mark Benton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 1er juin 2018 à 13:50-14:35 sur C8

série policière

La parole de Dieu - Saison : 4 - Episode : 7 - Le corps d'un homme est retrouvé dans un camion frigorifique. Sur son cadavre, la police découvre un faux passeport britannique et un parchemin ancien, apparemment écrit en arabe. Lynley et Havers, qui manquent cruellement de pistes et d'indices solides, se voient contraints de faire équipe avec le département de l'immigration. Le document ancien retrouvé sur la victime serait une précieuse relique extraite du Coran... Critique : Série britannique (saison 4, 7 et 8/8) de Brian Stirner (2005). 2 x 45 mn. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Linley. Sharon Small : Havers. Les employés de l'abattoir de Harwich à Londres ont eu une drôle de surprise en ouvrant un camion frigorifique en provenance de Scandinavie. Le cadavre d'un jeune homme, de type méditerranéen, s'y trouvait refroidi au milieu des bêtes. Une image peu ragoûtante à laquelle ont dû ­faire face avant le café matinal l'inspecteur Linley et sa coéquipière, le sergent Havers, et qui les entraînera loin sur la piste de manuscrits soufis et de clandestins jordaniens en détresse. La BBC a fait ses choux gras en adaptant à l'écran les romans qu'écrit depuis une vingtaine d'années Elizabeth George, la plus britannique des romancières américaines. Les petits tiraillements du fameux duo de Scotland Yard - l'aristo flegmatique contre la grande gueule fille du peuple - sont devenus légendaires. Mais les amateurs français de ce savoir-faire noir seront cette fois franchement déçus : dans cette version doublée en français que choisit désormais de diffuser la chaîne Jimmy, l'âme britannique s'est envolée. Sans accent et sans le ton, et dans une traduction sans finesse, les dialogues sont d'une banalité à soupirer d'ennui. Et les états d'âme de Linley, héros solitaire qui se penche sur son mariage raté, deviennent peu communicatifs. A l'inverse des précédentes saisons diffusées en version originale, Londres n'est plus dans ces épisodes-là qu'une carte postale sans relief. Emmanuelle Bouchez

De : Julian Simpson

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Nigel Betts, Paul Hickey, Matilda Ziegler, Cavan Clerkin, Mark Benton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 31 mai 2018 à 15:50-17:45 sur C8

série policière

La disparition de Joseph - Saison : 1 - Episode : 6 - Dans un tranquille village du Lancashire, le vicaire Robin Sage vient d'être retrouvé mort, empoisonné. Appelé à la rescousse par son amie Deborah St James, l'inspecteur Lynley prend l'affaire en main, secondé par Barbara Havers. Les deux enquêteurs découvrent bientôt que l'herboriste locale, Juliet Spence, s'est trompée dans sa prescription. Erreur tragique ou acte délibéré ? Steve Shepherd, un policier, les oriente sur Polly Yarkin, la bonne dévouée, amoureuse transie du vicaire. Mais Lynley semble plus intéressé par le comportement possessif de Juliet à l'égard de sa fille Maggie... Critique : Série britannique (saison 1, 6/6), d'après Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton (2002). 90 mn. VM. Rediffusion. Robin Sage, vicaire d'un petit village du Lancashire, est retrouvé mort empoisonné. Appelé par une amie, l'inspecteur Lynley, secondé par sa coéquipière, se lance sur la piste de l'assassin. Les soupçons se portent très vite sur l'herboriste locale, Juliet. La relation singulière, particulièrement ambiguë et teintée d'ironie, entre le très aristocrate Lynley et le sergent Barbara Havers, fille de prolo au franc-parler, fait le sel de cette série phare de la BBC, adaptée des livres de l'Américaine et anglo­phile Elizabeth George. De facture très classique, cette enquête de la première saison (il en existe six) vaut surtout pour l'observation malicieuse d'une petite communauté rurale empoisonnée par la jalousie et le secret. Isabelle Poitte

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Charlotte Salt, Joanna Dunn, Jason Merrells, Amanda Ryan, Pippa Haywood

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 31 mai 2018 à 15:45-17:45 sur C8

série policière

La disparition de Joseph - Saison : 1 - Episode : 6 - Dans un tranquille village du Lancashire, le vicaire Robin Sage vient d'être retrouvé mort, empoisonné. Appelé à la rescousse par son amie Deborah St James, l'inspecteur Lynley prend l'affaire en main, secondé par Barbara Havers. Les deux enquêteurs découvrent bientôt que l'herboriste locale, Juliet Spence, s'est trompée dans sa prescription. Erreur tragique ou acte délibéré ? Steve Shepherd, un policier, les oriente sur Polly Yarkin, la bonne dévouée, amoureuse transie du vicaire. Mais Lynley semble plus intéressé par le comportement possessif de Juliet à l'égard de sa fille Maggie... Critique : Série britannique (saison 1, 6/6), d'après Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton (2002). 90 mn. VM. Rediffusion. Robin Sage, vicaire d'un petit village du Lancashire, est retrouvé mort empoisonné. Appelé par une amie, l'inspecteur Lynley, secondé par sa coéquipière, se lance sur la piste de l'assassin. Les soupçons se portent très vite sur l'herboriste locale, Juliet. La relation singulière, particulièrement ambiguë et teintée d'ironie, entre le très aristocrate Lynley et le sergent Barbara Havers, fille de prolo au franc-parler, fait le sel de cette série phare de la BBC, adaptée des livres de l'Américaine et anglo­phile Elizabeth George. De facture très classique, cette enquête de la première saison (il en existe six) vaut surtout pour l'observation malicieuse d'une petite communauté rurale empoisonnée par la jalousie et le secret. Isabelle Poitte

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Charlotte Salt, Joanna Dunn, Jason Merrells, Amanda Ryan, Pippa Haywood

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 31 mai 2018 à 15:25-17:45 sur C8

série policière

La disparition de Joseph - Saison : 1 - Episode : 6 - Dans un tranquille village du Lancashire, le vicaire Robin Sage vient d'être retrouvé mort, empoisonné. Appelé à la rescousse par son amie Deborah St James, l'inspecteur Lynley prend l'affaire en main, secondé par Barbara Havers. Les deux enquêteurs découvrent bientôt que l'herboriste locale, Juliet Spence, s'est trompée dans sa prescription. Erreur tragique ou acte délibéré ? Steve Shepherd, un policier, les oriente sur Polly Yarkin, la bonne dévouée, amoureuse transie du vicaire. Mais Lynley semble plus intéressé par le comportement possessif de Juliet à l'égard de sa fille Maggie... Critique : Série britannique (saison 1, 6/6), d'après Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton (2002). 90 mn. VM. Rediffusion. Robin Sage, vicaire d'un petit village du Lancashire, est retrouvé mort empoisonné. Appelé par une amie, l'inspecteur Lynley, secondé par sa coéquipière, se lance sur la piste de l'assassin. Les soupçons se portent très vite sur l'herboriste locale, Juliet. La relation singulière, particulièrement ambiguë et teintée d'ironie, entre le très aristocrate Lynley et le sergent Barbara Havers, fille de prolo au franc-parler, fait le sel de cette série phare de la BBC, adaptée des livres de l'Américaine et anglo­phile Elizabeth George. De facture très classique, cette enquête de la première saison (il en existe six) vaut surtout pour l'observation malicieuse d'une petite communauté rurale empoisonnée par la jalousie et le secret. Isabelle Poitte

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Charlotte Salt, Joanna Dunn, Jason Merrells, Amanda Ryan, Pippa Haywood

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 30 mai 2018 à 15:45-17:34 sur C8

série policière

Meurtre au collège - Saison : 1 - Episode : 3 - L'atmosphère confinée et tranquille de la prestigieuse «Public School» de Bredgar Hall est bouleversée lorsque le corps mutilé d'un de ses élèves est retrouvé non loin de la chapelle. Qui a tué ce brillant élément et pourquoi ? A la demande d'un vieil ami, l'inspecteur Lynley, aidé de sa coéquipière Barbara Havers, accepte de mener l'enquête. Peu après, un autre étudiant, Matthew Whateley, disparaît... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 3, 1/4), d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Brian Stirner (2004). 90 mn. VM. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Jack Deam : Sergent Hanken. Al Weaver : Billy Slavin. Rien ne va plus entre Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs de Scotland Yard nés sous la plume de l'Américaine Elizabeth George. Rétrogradée à la suite d'un manquement grave au règlement, la pugnace Barbara, fille de prolos au franc parlé, se retrouve au rang de simple agent, défendue mollement par son coéquipier de toujours. Et pourtant... Appelée en renfort sur une affaire de double meurtre dans la campagne du Derbyshire, Barbara va sauver l'enquête de l'enlisement qui s'annonce et remettre à sa place le très aristocratique Lynley, plus passif qu'à l'accoutumée. Les polars « old school » de l'anglophile avisée qu'est Elizabeth George, adaptés depuis 2002 par la BBC, n'en finissent pas de dévoiler les vilains petits secrets des respectables sujets de Sa Majesté. Et par là même de brosser le portrait nuancé et sans concession de la société britannique contemporaine. Sur ce plan, cette intrigue au coeur d'une aristocratie vieillissante, paumée entre vertes prairies, manoirs élisabéthains et réseaux de prostitution, est une réussite. Est-ce cependant l'air de la campagne qui ralentit à ce point le rythme de l'enquête ? En froid, le tandem Lynley-Havers, tout en opposition de natures, fonctionne forcément moins bien et perd un peu de son charme atypique. Vivement la réconciliation. Isabelle Poitte

De : Robert Young

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Curtis Woodruff, Alex Giannini, John Sessions, Martin Jarvis, Henry Cavill

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 30 mai 2018 à 15:40-17:45 sur C8

série policière

Meurtre au collège - Saison : 1 - Episode : 3 - L'atmosphère confinée et tranquille de la prestigieuse «Public School» de Bredgar Hall est bouleversée lorsque le corps mutilé d'un de ses élèves est retrouvé non loin de la chapelle. Qui a tué ce brillant élément et pourquoi ? A la demande d'un vieil ami, l'inspecteur Lynley, aidé de sa coéquipière Barbara Havers, accepte de mener l'enquête. Peu après, un autre étudiant, Matthew Whateley, disparaît... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 3, 1/4), d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Brian Stirner (2004). 90 mn. VM. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Jack Deam : Sergent Hanken. Al Weaver : Billy Slavin. Rien ne va plus entre Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs de Scotland Yard nés sous la plume de l'Américaine Elizabeth George. Rétrogradée à la suite d'un manquement grave au règlement, la pugnace Barbara, fille de prolos au franc parlé, se retrouve au rang de simple agent, défendue mollement par son coéquipier de toujours. Et pourtant... Appelée en renfort sur une affaire de double meurtre dans la campagne du Derbyshire, Barbara va sauver l'enquête de l'enlisement qui s'annonce et remettre à sa place le très aristocratique Lynley, plus passif qu'à l'accoutumée. Les polars « old school » de l'anglophile avisée qu'est Elizabeth George, adaptés depuis 2002 par la BBC, n'en finissent pas de dévoiler les vilains petits secrets des respectables sujets de Sa Majesté. Et par là même de brosser le portrait nuancé et sans concession de la société britannique contemporaine. Sur ce plan, cette intrigue au coeur d'une aristocratie vieillissante, paumée entre vertes prairies, manoirs élisabéthains et réseaux de prostitution, est une réussite. Est-ce cependant l'air de la campagne qui ralentit à ce point le rythme de l'enquête ? En froid, le tandem Lynley-Havers, tout en opposition de natures, fonctionne forcément moins bien et perd un peu de son charme atypique. Vivement la réconciliation. Isabelle Poitte

De : Robert Young

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Curtis Woodruff, Alex Giannini, John Sessions, Martin Jarvis, Henry Cavill

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 30 mai 2018 à 15:25-17:45 sur C8

série policière

Meurtre au collège - Saison : 1 - Episode : 3 - L'atmosphère confinée et tranquille de la prestigieuse «Public School» de Bredgar Hall est bouleversée lorsque le corps mutilé d'un de ses élèves est retrouvé non loin de la chapelle. Qui a tué ce brillant élément et pourquoi ? A la demande d'un vieil ami, l'inspecteur Lynley, aidé de sa coéquipière Barbara Havers, accepte de mener l'enquête. Peu après, un autre étudiant, Matthew Whateley, disparaît... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 3, 1/4), d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Brian Stirner (2004). 90 mn. VM. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Jack Deam : Sergent Hanken. Al Weaver : Billy Slavin. Rien ne va plus entre Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs de Scotland Yard nés sous la plume de l'Américaine Elizabeth George. Rétrogradée à la suite d'un manquement grave au règlement, la pugnace Barbara, fille de prolos au franc parlé, se retrouve au rang de simple agent, défendue mollement par son coéquipier de toujours. Et pourtant... Appelée en renfort sur une affaire de double meurtre dans la campagne du Derbyshire, Barbara va sauver l'enquête de l'enlisement qui s'annonce et remettre à sa place le très aristocratique Lynley, plus passif qu'à l'accoutumée. Les polars « old school » de l'anglophile avisée qu'est Elizabeth George, adaptés depuis 2002 par la BBC, n'en finissent pas de dévoiler les vilains petits secrets des respectables sujets de Sa Majesté. Et par là même de brosser le portrait nuancé et sans concession de la société britannique contemporaine. Sur ce plan, cette intrigue au coeur d'une aristocratie vieillissante, paumée entre vertes prairies, manoirs élisabéthains et réseaux de prostitution, est une réussite. Est-ce cependant l'air de la campagne qui ralentit à ce point le rythme de l'enquête ? En froid, le tandem Lynley-Havers, tout en opposition de natures, fonctionne forcément moins bien et perd un peu de son charme atypique. Vivement la réconciliation. Isabelle Poitte

De : Robert Young

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Curtis Woodruff, Alex Giannini, John Sessions, Martin Jarvis, Henry Cavill

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 24 mai 2018 à 14:50-15:50 sur C8

série policière

Proportion divine - Saison : 4 - Episode : 2 - Les suspects ne manquent pas dans l'affaire Samantha Walthew. Entre son amant Philip Turner, son mari James Walthew, son ancien petit ami David Hugues, ou encore le braconnier qui a découvert le cadavre, Bob Harris, les pistes se multiplient. Ces éléments compliquent l'enquête de Lynley et Havers... Critique : Série britannique (saison 4, 1 et 2/8) réalisée par Brian Stirner (G.-B., 2005). 2 x 45 mn. VF. Avec Nathaniel Parker, Sharon Small. Tout les oppose : il est aristocrate, elle vient des classes populaires ; il extirpe les informations de ses suspects avec finesse, elle les attaque au franc-parler. Dans ce nouvel épisode de Meurtres à l'anglaise (1), l'excellente adaptation des romans noirs d'Elizabeth George, les inspecteurs Lynley et Havers n'ont pourtant jamais été aussi proches. Mots attentionnés, gestes délicats, nos deux héros s'entraident, et pour cause : grandement affectés l'un et l'autre, ils sont dans une fragilité psychique et affective exceptionnelle. Lynley vient de perdre son enfant, son couple est en sursis et il n'arrive pas à accepter la souffrance qui l'assaille. Havers se remet difficilement de l'agression par balles dont elle a été victime, elle est constamment hantée par la peur et a momentanément perdu de sa superbe. Bref, c'est la petite forme, et on sent notre duo bien frêle, presque absent face à la complexité du crime qu'il a en charge de résoudre dans un coin perdu de la verte campagne anglaise. Samantha Walthew, une riche décoratrice d'intérieur, a été assassinée d'une balle de fusil de chasse dans sa résidence secondaire. Plus l'enquête avance, plus les pistes et les suspects se multiplient : le mari, l'amant, l'ancien petit ami, un braconnier... Le tandem se retrouve pris dans une toile d'araignée, alors qu'il est déjà aux prises avec ses propres démons. Fidèle à la qualité des précédents épisodes, l'intrigue de cette nouvelle aventure, qui s'en va puiser son inspiration du côté d'Agatha Christie, est toujours aussi finement ciselée et la psychologie de ses personnages - héros secondaires inclus - subtilement fouillée. Un régal. Florence Broizat

De : Brian Stirner

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Simon Wilson, Richard Armitage, James Buller, Lesley Vickerage, Roderick Smith, Mark Brighton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 24 mai 2018 à 14:45-15:45 sur C8

série policière

Proportion divine - Saison : 4 - Episode : 2 - Les suspects ne manquent pas dans l'affaire Samantha Walthew. Entre son amant Philip Turner, son mari James Walthew, son ancien petit ami David Hugues, ou encore le braconnier qui a découvert le cadavre, Bob Harris, les pistes se multiplient. Ces éléments compliquent l'enquête de Lynley et Havers... Critique : Série britannique (saison 4, 1 et 2/8) réalisée par Brian Stirner (G.-B., 2005). 2 x 45 mn. VF. Avec Nathaniel Parker, Sharon Small. Tout les oppose : il est aristocrate, elle vient des classes populaires ; il extirpe les informations de ses suspects avec finesse, elle les attaque au franc-parler. Dans ce nouvel épisode de Meurtres à l'anglaise (1), l'excellente adaptation des romans noirs d'Elizabeth George, les inspecteurs Lynley et Havers n'ont pourtant jamais été aussi proches. Mots attentionnés, gestes délicats, nos deux héros s'entraident, et pour cause : grandement affectés l'un et l'autre, ils sont dans une fragilité psychique et affective exceptionnelle. Lynley vient de perdre son enfant, son couple est en sursis et il n'arrive pas à accepter la souffrance qui l'assaille. Havers se remet difficilement de l'agression par balles dont elle a été victime, elle est constamment hantée par la peur et a momentanément perdu de sa superbe. Bref, c'est la petite forme, et on sent notre duo bien frêle, presque absent face à la complexité du crime qu'il a en charge de résoudre dans un coin perdu de la verte campagne anglaise. Samantha Walthew, une riche décoratrice d'intérieur, a été assassinée d'une balle de fusil de chasse dans sa résidence secondaire. Plus l'enquête avance, plus les pistes et les suspects se multiplient : le mari, l'amant, l'ancien petit ami, un braconnier... Le tandem se retrouve pris dans une toile d'araignée, alors qu'il est déjà aux prises avec ses propres démons. Fidèle à la qualité des précédents épisodes, l'intrigue de cette nouvelle aventure, qui s'en va puiser son inspiration du côté d'Agatha Christie, est toujours aussi finement ciselée et la psychologie de ses personnages - héros secondaires inclus - subtilement fouillée. Un régal. Florence Broizat

De : Brian Stirner

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Simon Wilson, Richard Armitage, James Buller, Lesley Vickerage, Roderick Smith, Mark Brighton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 24 mai 2018 à 14:35-15:25 sur C8

série policière

Proportion divine - Saison : 4 - Episode : 2 - Les suspects ne manquent pas dans l'affaire Samantha Walthew. Entre son amant Philip Turner, son mari James Walthew, son ancien petit ami David Hugues, ou encore le braconnier qui a découvert le cadavre, Bob Harris, les pistes se multiplient. Ces éléments compliquent l'enquête de Lynley et Havers... Critique : Série britannique (saison 4, 1 et 2/8) réalisée par Brian Stirner (G.-B., 2005). 2 x 45 mn. VF. Avec Nathaniel Parker, Sharon Small. Tout les oppose : il est aristocrate, elle vient des classes populaires ; il extirpe les informations de ses suspects avec finesse, elle les attaque au franc-parler. Dans ce nouvel épisode de Meurtres à l'anglaise (1), l'excellente adaptation des romans noirs d'Elizabeth George, les inspecteurs Lynley et Havers n'ont pourtant jamais été aussi proches. Mots attentionnés, gestes délicats, nos deux héros s'entraident, et pour cause : grandement affectés l'un et l'autre, ils sont dans une fragilité psychique et affective exceptionnelle. Lynley vient de perdre son enfant, son couple est en sursis et il n'arrive pas à accepter la souffrance qui l'assaille. Havers se remet difficilement de l'agression par balles dont elle a été victime, elle est constamment hantée par la peur et a momentanément perdu de sa superbe. Bref, c'est la petite forme, et on sent notre duo bien frêle, presque absent face à la complexité du crime qu'il a en charge de résoudre dans un coin perdu de la verte campagne anglaise. Samantha Walthew, une riche décoratrice d'intérieur, a été assassinée d'une balle de fusil de chasse dans sa résidence secondaire. Plus l'enquête avance, plus les pistes et les suspects se multiplient : le mari, l'amant, l'ancien petit ami, un braconnier... Le tandem se retrouve pris dans une toile d'araignée, alors qu'il est déjà aux prises avec ses propres démons. Fidèle à la qualité des précédents épisodes, l'intrigue de cette nouvelle aventure, qui s'en va puiser son inspiration du côté d'Agatha Christie, est toujours aussi finement ciselée et la psychologie de ses personnages - héros secondaires inclus - subtilement fouillée. Un régal. Florence Broizat

De : Brian Stirner

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Simon Wilson, Richard Armitage, James Buller, Lesley Vickerage, Roderick Smith, Mark Brighton

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 24 mai 2018 à 14:00-14:50 sur C8

série policière

Proportion divine - Saison : 4 - Episode : 1 - En pleine nuit, dans la campagne anglaise, Samantha Walthew, 36 ans, est abattue d'un coup de fusil. Au petit matin, Lynley et Havers commencent leurs investigations mais les deux enquêteurs ont bien des soucis. Outre cette délicate affaire, chacun traverse une mauvaise passe. Havers ne s'est toujours pas remise de l'agression dont elle a été victime, tandis que Lynley déprime à cause de sa récente séparation d'avec Helen... Critique : Série britannique (saison 4, 1 et 2/8) réalisée par Brian Stirner (G.-B., 2005). 2 x 45 mn. VF. Avec Nathaniel Parker, Sharon Small. Tout les oppose : il est aristocrate, elle vient des classes populaires ; il extirpe les informations de ses suspects avec finesse, elle les attaque au franc-parler. Dans ce nouvel épisode de Meurtres à l'anglaise (1), l'excellente adaptation des romans noirs d'Elizabeth George, les inspecteurs Lynley et Havers n'ont pourtant jamais été aussi proches. Mots attentionnés, gestes délicats, nos deux héros s'entraident, et pour cause : grandement affectés l'un et l'autre, ils sont dans une fragilité psychique et affective exceptionnelle. Lynley vient de perdre son enfant, son couple est en sursis et il n'arrive pas à accepter la souffrance qui l'assaille. Havers se remet difficilement de l'agression par balles dont elle a été victime, elle est constamment hantée par la peur et a momentanément perdu de sa superbe. Bref, c'est la petite forme, et on sent notre duo bien frêle, presque absent face à la complexité du crime qu'il a en charge de résoudre dans un coin perdu de la verte campagne anglaise. Samantha Walthew, une riche décoratrice d'intérieur, a été assassinée d'une balle de fusil de chasse dans sa résidence secondaire. Plus l'enquête avance, plus les pistes et les suspects se multiplient : le mari, l'amant, l'ancien petit ami, un braconnier... Le tandem se retrouve pris dans une toile d'araignée, alors qu'il est déjà aux prises avec ses propres démons. Fidèle à la qualité des précédents épisodes, l'intrigue de cette nouvelle aventure, qui s'en va puiser son inspiration du côté d'Agatha Christie, est toujours aussi finement ciselée et la psychologie de ses personnages - héros secondaires inclus - subtilement fouillée. Un régal. Florence Broizat

De : Brian Stirner

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Roderick Smith, Sylvestra Le Touzel, Mark Brighton, Steven Webb

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 24 mai 2018 à 13:55-14:45 sur C8

série policière

Proportion divine - Saison : 4 - Episode : 1 - En pleine nuit, dans la campagne anglaise, Samantha Walthew, 36 ans, est abattue d'un coup de fusil. Au petit matin, Lynley et Havers commencent leurs investigations mais les deux enquêteurs ont bien des soucis. Outre cette délicate affaire, chacun traverse une mauvaise passe. Havers ne s'est toujours pas remise de l'agression dont elle a été victime, tandis que Lynley déprime à cause de sa récente séparation d'avec Helen... Critique : Série britannique (saison 4, 1 et 2/8) réalisée par Brian Stirner (G.-B., 2005). 2 x 45 mn. VF. Avec Nathaniel Parker, Sharon Small. Tout les oppose : il est aristocrate, elle vient des classes populaires ; il extirpe les informations de ses suspects avec finesse, elle les attaque au franc-parler. Dans ce nouvel épisode de Meurtres à l'anglaise (1), l'excellente adaptation des romans noirs d'Elizabeth George, les inspecteurs Lynley et Havers n'ont pourtant jamais été aussi proches. Mots attentionnés, gestes délicats, nos deux héros s'entraident, et pour cause : grandement affectés l'un et l'autre, ils sont dans une fragilité psychique et affective exceptionnelle. Lynley vient de perdre son enfant, son couple est en sursis et il n'arrive pas à accepter la souffrance qui l'assaille. Havers se remet difficilement de l'agression par balles dont elle a été victime, elle est constamment hantée par la peur et a momentanément perdu de sa superbe. Bref, c'est la petite forme, et on sent notre duo bien frêle, presque absent face à la complexité du crime qu'il a en charge de résoudre dans un coin perdu de la verte campagne anglaise. Samantha Walthew, une riche décoratrice d'intérieur, a été assassinée d'une balle de fusil de chasse dans sa résidence secondaire. Plus l'enquête avance, plus les pistes et les suspects se multiplient : le mari, l'amant, l'ancien petit ami, un braconnier... Le tandem se retrouve pris dans une toile d'araignée, alors qu'il est déjà aux prises avec ses propres démons. Fidèle à la qualité des précédents épisodes, l'intrigue de cette nouvelle aventure, qui s'en va puiser son inspiration du côté d'Agatha Christie, est toujours aussi finement ciselée et la psychologie de ses personnages - héros secondaires inclus - subtilement fouillée. Un régal. Florence Broizat

De : Brian Stirner

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Roderick Smith, Sylvestra Le Touzel, Mark Brighton, Steven Webb

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 24 mai 2018 à 13:50-14:35 sur C8

série policière

Proportion divine - Saison : 4 - Episode : 1 - En pleine nuit, dans la campagne anglaise, Samantha Walthew, 36 ans, est abattue d'un coup de fusil. Au petit matin, Lynley et Havers commencent leurs investigations mais les deux enquêteurs ont bien des soucis. Outre cette délicate affaire, chacun traverse une mauvaise passe. Havers ne s'est toujours pas remise de l'agression dont elle a été victime, tandis que Lynley déprime à cause de sa récente séparation d'avec Helen... Critique : Série britannique (saison 4, 1 et 2/8) réalisée par Brian Stirner (G.-B., 2005). 2 x 45 mn. VF. Avec Nathaniel Parker, Sharon Small. Tout les oppose : il est aristocrate, elle vient des classes populaires ; il extirpe les informations de ses suspects avec finesse, elle les attaque au franc-parler. Dans ce nouvel épisode de Meurtres à l'anglaise (1), l'excellente adaptation des romans noirs d'Elizabeth George, les inspecteurs Lynley et Havers n'ont pourtant jamais été aussi proches. Mots attentionnés, gestes délicats, nos deux héros s'entraident, et pour cause : grandement affectés l'un et l'autre, ils sont dans une fragilité psychique et affective exceptionnelle. Lynley vient de perdre son enfant, son couple est en sursis et il n'arrive pas à accepter la souffrance qui l'assaille. Havers se remet difficilement de l'agression par balles dont elle a été victime, elle est constamment hantée par la peur et a momentanément perdu de sa superbe. Bref, c'est la petite forme, et on sent notre duo bien frêle, presque absent face à la complexité du crime qu'il a en charge de résoudre dans un coin perdu de la verte campagne anglaise. Samantha Walthew, une riche décoratrice d'intérieur, a été assassinée d'une balle de fusil de chasse dans sa résidence secondaire. Plus l'enquête avance, plus les pistes et les suspects se multiplient : le mari, l'amant, l'ancien petit ami, un braconnier... Le tandem se retrouve pris dans une toile d'araignée, alors qu'il est déjà aux prises avec ses propres démons. Fidèle à la qualité des précédents épisodes, l'intrigue de cette nouvelle aventure, qui s'en va puiser son inspiration du côté d'Agatha Christie, est toujours aussi finement ciselée et la psychologie de ses personnages - héros secondaires inclus - subtilement fouillée. Un régal. Florence Broizat

De : Brian Stirner

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Roderick Smith, Sylvestra Le Touzel, Mark Brighton, Steven Webb

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 23 mai 2018 à 15:45-17:34 sur C8

série policière

Trait sanglant - Saison : 1 - Episode : 5 - Le petit monde de Cambridge est frappé de stupeur : Elena Weaver, une étudiante, a été tuée au cours de son jogging matinal. L'autopsie révèle que la jeune femme était enceinte : une surprise pour tout le monde, y compris pour ses proches. Lynley et Havers, chargés de l'enquête, doivent tout d'abord dresser le portrait de cette étudiante secrète. C'est la seule façon pour eux de trouver une piste capable de les mener jusqu'à l'assassin. Mais dans l'université, la loi du silence est de mise : les investigations seront longues et délicates... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 1, 5/6, 2002) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton. 85 mn. VM. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Lesley Vickerage : Helen Clyde. Tim Pigott-Smith : Phillip Weaver. Selina Cadell : Glynn Weaver. Cherie Lunghi : Sarah Gordon. Sophie Ward : Justine Weaver. Difficile d'imaginer plus british que Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs née sous la plume d'Elizabeth George. Depuis une quinzaine d'années, la romancière américaine s'est lancé un défi à la mesure de son anglophilie : dresser un tableau de l'Angleterre contemporaine au fil des enquêtes policières qu'elle écrit et dont Jimmy diffuse l'adaptation en série télé réalisée par la BBC à partir de 2002. Pour observer les sujets de Sa Gracieuse Majesté, quoi de mieux que de réunir deux de ses représentants que tout oppose : d'un côté le très aristocratique Thomas Lynley, comte d'Asherton et néanmoins inspecteur de Scotland Yard ; de l'autre le sergent Barbara Havers, fille du peuple très au fait des misères du monde. L'enquête du jour (adaptée du roman Pour solde de tout compte) les expédie dans la très chic université de Cambridge où a été retrouvée étranglée Elena, la fille d'un professeur réputé. Bien sûr, tout le sel de la situation vient de ce que Lynley est dans son élément et Barbara beaucoup moins. Un sel que l'on goûtera d'autant mieux que Jimmy diffuse enfin la série en VM. Les amateurs de version originale auront donc désormais tout loisir d'apprécier l'accent très upper class du distingué Thomas opposé aux inflexions popu de la très nature Barbara. Valérie Hurier

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Tim Pigott-Smith, Selina Cadell, Cherie Lunghi, Sophie Ward, James Hillier

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 23 mai 2018 à 15:25-17:45 sur C8

série policière

Trait sanglant - Saison : 1 - Episode : 5 - Le petit monde de Cambridge est frappé de stupeur : Elena Weaver, une étudiante, a été tuée au cours de son jogging matinal. L'autopsie révèle que la jeune femme était enceinte : une surprise pour tout le monde, y compris pour ses proches. Lynley et Havers, chargés de l'enquête, doivent tout d'abord dresser le portrait de cette étudiante secrète. C'est la seule façon pour eux de trouver une piste capable de les mener jusqu'à l'assassin. Mais dans l'université, la loi du silence est de mise : les investigations seront longues et délicates... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 1, 5/6, 2002) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton. 85 mn. VM. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Lesley Vickerage : Helen Clyde. Tim Pigott-Smith : Phillip Weaver. Selina Cadell : Glynn Weaver. Cherie Lunghi : Sarah Gordon. Sophie Ward : Justine Weaver. Difficile d'imaginer plus british que Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs née sous la plume d'Elizabeth George. Depuis une quinzaine d'années, la romancière américaine s'est lancé un défi à la mesure de son anglophilie : dresser un tableau de l'Angleterre contemporaine au fil des enquêtes policières qu'elle écrit et dont Jimmy diffuse l'adaptation en série télé réalisée par la BBC à partir de 2002. Pour observer les sujets de Sa Gracieuse Majesté, quoi de mieux que de réunir deux de ses représentants que tout oppose : d'un côté le très aristocratique Thomas Lynley, comte d'Asherton et néanmoins inspecteur de Scotland Yard ; de l'autre le sergent Barbara Havers, fille du peuple très au fait des misères du monde. L'enquête du jour (adaptée du roman Pour solde de tout compte) les expédie dans la très chic université de Cambridge où a été retrouvée étranglée Elena, la fille d'un professeur réputé. Bien sûr, tout le sel de la situation vient de ce que Lynley est dans son élément et Barbara beaucoup moins. Un sel que l'on goûtera d'autant mieux que Jimmy diffuse enfin la série en VM. Les amateurs de version originale auront donc désormais tout loisir d'apprécier l'accent très upper class du distingué Thomas opposé aux inflexions popu de la très nature Barbara. Valérie Hurier

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Tim Pigott-Smith, Selina Cadell, Cherie Lunghi, Sophie Ward, James Hillier

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 22 mai 2018 à 15:40-17:45 sur C8

série policière

Meurtre au collège - Saison : 1 - Episode : 3 - L'atmosphère confinée et tranquille de la prestigieuse «Public School» de Bredgar Hall est bouleversée lorsque le corps mutilé d'un de ses élèves est retrouvé non loin de la chapelle. Qui a tué ce brillant élément et pourquoi ? A la demande d'un vieil ami, l'inspecteur Lynley, aidé de sa coéquipière Barbara Havers, accepte de mener l'enquête. Peu après, un autre étudiant, Matthew Whateley, disparaît... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 3, 1/4), d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Brian Stirner (2004). 90 mn. VM. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Jack Deam : Sergent Hanken. Al Weaver : Billy Slavin. Rien ne va plus entre Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs de Scotland Yard nés sous la plume de l'Américaine Elizabeth George. Rétrogradée à la suite d'un manquement grave au règlement, la pugnace Barbara, fille de prolos au franc parlé, se retrouve au rang de simple agent, défendue mollement par son coéquipier de toujours. Et pourtant... Appelée en renfort sur une affaire de double meurtre dans la campagne du Derbyshire, Barbara va sauver l'enquête de l'enlisement qui s'annonce et remettre à sa place le très aristocratique Lynley, plus passif qu'à l'accoutumée. Les polars « old school » de l'anglophile avisée qu'est Elizabeth George, adaptés depuis 2002 par la BBC, n'en finissent pas de dévoiler les vilains petits secrets des respectables sujets de Sa Majesté. Et par là même de brosser le portrait nuancé et sans concession de la société britannique contemporaine. Sur ce plan, cette intrigue au coeur d'une aristocratie vieillissante, paumée entre vertes prairies, manoirs élisabéthains et réseaux de prostitution, est une réussite. Est-ce cependant l'air de la campagne qui ralentit à ce point le rythme de l'enquête ? En froid, le tandem Lynley-Havers, tout en opposition de natures, fonctionne forcément moins bien et perd un peu de son charme atypique. Vivement la réconciliation. Isabelle Poitte

De : Robert Young

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Curtis Woodruff, Alex Giannini, John Sessions, Martin Jarvis, Henry Cavill

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 22 mai 2018 à 15:25-17:45 sur C8

série policière

Meurtre au collège - Saison : 1 - Episode : 3 - L'atmosphère confinée et tranquille de la prestigieuse «Public School» de Bredgar Hall est bouleversée lorsque le corps mutilé d'un de ses élèves est retrouvé non loin de la chapelle. Qui a tué ce brillant élément et pourquoi ? A la demande d'un vieil ami, l'inspecteur Lynley, aidé de sa coéquipière Barbara Havers, accepte de mener l'enquête. Peu après, un autre étudiant, Matthew Whateley, disparaît... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 3, 1/4), d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Brian Stirner (2004). 90 mn. VM. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Jack Deam : Sergent Hanken. Al Weaver : Billy Slavin. Rien ne va plus entre Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs de Scotland Yard nés sous la plume de l'Américaine Elizabeth George. Rétrogradée à la suite d'un manquement grave au règlement, la pugnace Barbara, fille de prolos au franc parlé, se retrouve au rang de simple agent, défendue mollement par son coéquipier de toujours. Et pourtant... Appelée en renfort sur une affaire de double meurtre dans la campagne du Derbyshire, Barbara va sauver l'enquête de l'enlisement qui s'annonce et remettre à sa place le très aristocratique Lynley, plus passif qu'à l'accoutumée. Les polars « old school » de l'anglophile avisée qu'est Elizabeth George, adaptés depuis 2002 par la BBC, n'en finissent pas de dévoiler les vilains petits secrets des respectables sujets de Sa Majesté. Et par là même de brosser le portrait nuancé et sans concession de la société britannique contemporaine. Sur ce plan, cette intrigue au coeur d'une aristocratie vieillissante, paumée entre vertes prairies, manoirs élisabéthains et réseaux de prostitution, est une réussite. Est-ce cependant l'air de la campagne qui ralentit à ce point le rythme de l'enquête ? En froid, le tandem Lynley-Havers, tout en opposition de natures, fonctionne forcément moins bien et perd un peu de son charme atypique. Vivement la réconciliation. Isabelle Poitte

De : Robert Young

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Curtis Woodruff, Alex Giannini, John Sessions, Martin Jarvis, Henry Cavill

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 21 mai 2018 à 15:45-17:45 sur C8

série policière

La disparition de Joseph - Saison : 1 - Episode : 6 - Dans un tranquille village du Lancashire, le vicaire Robin Sage vient d'être retrouvé mort, empoisonné. Appelé à la rescousse par son amie Deborah St James, l'inspecteur Lynley prend l'affaire en main, secondé par Barbara Havers. Les deux enquêteurs découvrent bientôt que l'herboriste locale, Juliet Spence, s'est trompée dans sa prescription. Erreur tragique ou acte délibéré ? Steve Shepherd, un policier, les oriente sur Polly Yarkin, la bonne dévouée, amoureuse transie du vicaire. Mais Lynley semble plus intéressé par le comportement possessif de Juliet à l'égard de sa fille Maggie... Critique : Série britannique (saison 1, 6/6), d'après Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton (2002). 90 mn. VM. Rediffusion. Robin Sage, vicaire d'un petit village du Lancashire, est retrouvé mort empoisonné. Appelé par une amie, l'inspecteur Lynley, secondé par sa coéquipière, se lance sur la piste de l'assassin. Les soupçons se portent très vite sur l'herboriste locale, Juliet. La relation singulière, particulièrement ambiguë et teintée d'ironie, entre le très aristocrate Lynley et le sergent Barbara Havers, fille de prolo au franc-parler, fait le sel de cette série phare de la BBC, adaptée des livres de l'Américaine et anglo­phile Elizabeth George. De facture très classique, cette enquête de la première saison (il en existe six) vaut surtout pour l'observation malicieuse d'une petite communauté rurale empoisonnée par la jalousie et le secret. Isabelle Poitte

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Charlotte Salt, Joanna Dunn, Jason Merrells, Amanda Ryan, Pippa Haywood

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 21 mai 2018 à 15:25-17:45 sur C8

série policière

La disparition de Joseph - Saison : 1 - Episode : 6 - Dans un tranquille village du Lancashire, le vicaire Robin Sage vient d'être retrouvé mort, empoisonné. Appelé à la rescousse par son amie Deborah St James, l'inspecteur Lynley prend l'affaire en main, secondé par Barbara Havers. Les deux enquêteurs découvrent bientôt que l'herboriste locale, Juliet Spence, s'est trompée dans sa prescription. Erreur tragique ou acte délibéré ? Steve Shepherd, un policier, les oriente sur Polly Yarkin, la bonne dévouée, amoureuse transie du vicaire. Mais Lynley semble plus intéressé par le comportement possessif de Juliet à l'égard de sa fille Maggie... Critique : Série britannique (saison 1, 6/6), d'après Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton (2002). 90 mn. VM. Rediffusion. Robin Sage, vicaire d'un petit village du Lancashire, est retrouvé mort empoisonné. Appelé par une amie, l'inspecteur Lynley, secondé par sa coéquipière, se lance sur la piste de l'assassin. Les soupçons se portent très vite sur l'herboriste locale, Juliet. La relation singulière, particulièrement ambiguë et teintée d'ironie, entre le très aristocrate Lynley et le sergent Barbara Havers, fille de prolo au franc-parler, fait le sel de cette série phare de la BBC, adaptée des livres de l'Américaine et anglo­phile Elizabeth George. De facture très classique, cette enquête de la première saison (il en existe six) vaut surtout pour l'observation malicieuse d'une petite communauté rurale empoisonnée par la jalousie et le secret. Isabelle Poitte

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Charlotte Salt, Joanna Dunn, Jason Merrells, Amanda Ryan, Pippa Haywood

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 15 mai 2018 à 15:50-17:45 sur C8

série policière

La disparition de Joseph - Saison : 1 - Episode : 6 - Dans un tranquille village du Lancashire, le vicaire Robin Sage vient d'être retrouvé mort, empoisonné. Appelé à la rescousse par son amie Deborah St James, l'inspecteur Lynley prend l'affaire en main, secondé par Barbara Havers. Les deux enquêteurs découvrent bientôt que l'herboriste locale, Juliet Spence, s'est trompée dans sa prescription. Erreur tragique ou acte délibéré ? Steve Shepherd, un policier, les oriente sur Polly Yarkin, la bonne dévouée, amoureuse transie du vicaire. Mais Lynley semble plus intéressé par le comportement possessif de Juliet à l'égard de sa fille Maggie... Critique : Série britannique (saison 1, 6/6), d'après Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton (2002). 90 mn. VM. Rediffusion. Robin Sage, vicaire d'un petit village du Lancashire, est retrouvé mort empoisonné. Appelé par une amie, l'inspecteur Lynley, secondé par sa coéquipière, se lance sur la piste de l'assassin. Les soupçons se portent très vite sur l'herboriste locale, Juliet. La relation singulière, particulièrement ambiguë et teintée d'ironie, entre le très aristocrate Lynley et le sergent Barbara Havers, fille de prolo au franc-parler, fait le sel de cette série phare de la BBC, adaptée des livres de l'Américaine et anglo­phile Elizabeth George. De facture très classique, cette enquête de la première saison (il en existe six) vaut surtout pour l'observation malicieuse d'une petite communauté rurale empoisonnée par la jalousie et le secret. Isabelle Poitte

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Charlotte Salt, Joanna Dunn, Jason Merrells, Amanda Ryan, Pippa Haywood

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 15 mai 2018 à 15:25-17:45 sur C8

série policière

La disparition de Joseph - Saison : 1 - Episode : 6 - Dans un tranquille village du Lancashire, le vicaire Robin Sage vient d'être retrouvé mort, empoisonné. Appelé à la rescousse par son amie Deborah St James, l'inspecteur Lynley prend l'affaire en main, secondé par Barbara Havers. Les deux enquêteurs découvrent bientôt que l'herboriste locale, Juliet Spence, s'est trompée dans sa prescription. Erreur tragique ou acte délibéré ? Steve Shepherd, un policier, les oriente sur Polly Yarkin, la bonne dévouée, amoureuse transie du vicaire. Mais Lynley semble plus intéressé par le comportement possessif de Juliet à l'égard de sa fille Maggie... Critique : Série britannique (saison 1, 6/6), d'après Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton (2002). 90 mn. VM. Rediffusion. Robin Sage, vicaire d'un petit village du Lancashire, est retrouvé mort empoisonné. Appelé par une amie, l'inspecteur Lynley, secondé par sa coéquipière, se lance sur la piste de l'assassin. Les soupçons se portent très vite sur l'herboriste locale, Juliet. La relation singulière, particulièrement ambiguë et teintée d'ironie, entre le très aristocrate Lynley et le sergent Barbara Havers, fille de prolo au franc-parler, fait le sel de cette série phare de la BBC, adaptée des livres de l'Américaine et anglo­phile Elizabeth George. De facture très classique, cette enquête de la première saison (il en existe six) vaut surtout pour l'observation malicieuse d'une petite communauté rurale empoisonnée par la jalousie et le secret. Isabelle Poitte

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Charlotte Salt, Joanna Dunn, Jason Merrells, Amanda Ryan, Pippa Haywood

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 15 mai 2018 à 14:00-15:50 sur C8

série policière

Trait sanglant - Saison : 1 - Episode : 5 - Le petit monde de Cambridge est frappé de stupeur : Elena Weaver, une étudiante, a été tuée au cours de son jogging matinal. L'autopsie révèle que la jeune femme était enceinte : une surprise pour tout le monde, y compris pour ses proches. Lynley et Havers, chargés de l'enquête, doivent tout d'abord dresser le portrait de cette étudiante secrète. C'est la seule façon pour eux de trouver une piste capable de les mener jusqu'à l'assassin. Mais dans l'université, la loi du silence est de mise : les investigations seront longues et délicates... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 1, 5/6, 2002) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton. 85 mn. VM. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Lesley Vickerage : Helen Clyde. Tim Pigott-Smith : Phillip Weaver. Selina Cadell : Glynn Weaver. Cherie Lunghi : Sarah Gordon. Sophie Ward : Justine Weaver. Difficile d'imaginer plus british que Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs née sous la plume d'Elizabeth George. Depuis une quinzaine d'années, la romancière américaine s'est lancé un défi à la mesure de son anglophilie : dresser un tableau de l'Angleterre contemporaine au fil des enquêtes policières qu'elle écrit et dont Jimmy diffuse l'adaptation en série télé réalisée par la BBC à partir de 2002. Pour observer les sujets de Sa Gracieuse Majesté, quoi de mieux que de réunir deux de ses représentants que tout oppose : d'un côté le très aristocratique Thomas Lynley, comte d'Asherton et néanmoins inspecteur de Scotland Yard ; de l'autre le sergent Barbara Havers, fille du peuple très au fait des misères du monde. L'enquête du jour (adaptée du roman Pour solde de tout compte) les expédie dans la très chic université de Cambridge où a été retrouvée étranglée Elena, la fille d'un professeur réputé. Bien sûr, tout le sel de la situation vient de ce que Lynley est dans son élément et Barbara beaucoup moins. Un sel que l'on goûtera d'autant mieux que Jimmy diffuse enfin la série en VM. Les amateurs de version originale auront donc désormais tout loisir d'apprécier l'accent très upper class du distingué Thomas opposé aux inflexions popu de la très nature Barbara. Valérie Hurier

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Tim Pigott-Smith, Selina Cadell, Cherie Lunghi, Sophie Ward, James Hillier

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 15 mai 2018 à 13:50-15:25 sur C8

série policière

Trait sanglant - Saison : 1 - Episode : 5 - Le petit monde de Cambridge est frappé de stupeur : Elena Weaver, une étudiante, a été tuée au cours de son jogging matinal. L'autopsie révèle que la jeune femme était enceinte : une surprise pour tout le monde, y compris pour ses proches. Lynley et Havers, chargés de l'enquête, doivent tout d'abord dresser le portrait de cette étudiante secrète. C'est la seule façon pour eux de trouver une piste capable de les mener jusqu'à l'assassin. Mais dans l'université, la loi du silence est de mise : les investigations seront longues et délicates... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 1, 5/6, 2002) d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Richard Laxton. 85 mn. VM. Rediffusion. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Lesley Vickerage : Helen Clyde. Tim Pigott-Smith : Phillip Weaver. Selina Cadell : Glynn Weaver. Cherie Lunghi : Sarah Gordon. Sophie Ward : Justine Weaver. Difficile d'imaginer plus british que Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs née sous la plume d'Elizabeth George. Depuis une quinzaine d'années, la romancière américaine s'est lancé un défi à la mesure de son anglophilie : dresser un tableau de l'Angleterre contemporaine au fil des enquêtes policières qu'elle écrit et dont Jimmy diffuse l'adaptation en série télé réalisée par la BBC à partir de 2002. Pour observer les sujets de Sa Gracieuse Majesté, quoi de mieux que de réunir deux de ses représentants que tout oppose : d'un côté le très aristocratique Thomas Lynley, comte d'Asherton et néanmoins inspecteur de Scotland Yard ; de l'autre le sergent Barbara Havers, fille du peuple très au fait des misères du monde. L'enquête du jour (adaptée du roman Pour solde de tout compte) les expédie dans la très chic université de Cambridge où a été retrouvée étranglée Elena, la fille d'un professeur réputé. Bien sûr, tout le sel de la situation vient de ce que Lynley est dans son élément et Barbara beaucoup moins. Un sel que l'on goûtera d'autant mieux que Jimmy diffuse enfin la série en VM. Les amateurs de version originale auront donc désormais tout loisir d'apprécier l'accent très upper class du distingué Thomas opposé aux inflexions popu de la très nature Barbara. Valérie Hurier

De : Richard Laxton

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Lesley Vickerage, Tim Pigott-Smith, Selina Cadell, Cherie Lunghi, Sophie Ward, James Hillier

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 14 mai 2018 à 14:00-15:50 sur C8

série policière

Meurtre au collège - Saison : 1 - Episode : 3 - L'atmosphère confinée et tranquille de la prestigieuse «Public School» de Bredgar Hall est bouleversée lorsque le corps mutilé d'un de ses élèves est retrouvé non loin de la chapelle. Qui a tué ce brillant élément et pourquoi ? A la demande d'un vieil ami, l'inspecteur Lynley, aidé de sa coéquipière Barbara Havers, accepte de mener l'enquête. Peu après, un autre étudiant, Matthew Whateley, disparaît... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 3, 1/4), d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Brian Stirner (2004). 90 mn. VM. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Jack Deam : Sergent Hanken. Al Weaver : Billy Slavin. Rien ne va plus entre Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs de Scotland Yard nés sous la plume de l'Américaine Elizabeth George. Rétrogradée à la suite d'un manquement grave au règlement, la pugnace Barbara, fille de prolos au franc parlé, se retrouve au rang de simple agent, défendue mollement par son coéquipier de toujours. Et pourtant... Appelée en renfort sur une affaire de double meurtre dans la campagne du Derbyshire, Barbara va sauver l'enquête de l'enlisement qui s'annonce et remettre à sa place le très aristocratique Lynley, plus passif qu'à l'accoutumée. Les polars « old school » de l'anglophile avisée qu'est Elizabeth George, adaptés depuis 2002 par la BBC, n'en finissent pas de dévoiler les vilains petits secrets des respectables sujets de Sa Majesté. Et par là même de brosser le portrait nuancé et sans concession de la société britannique contemporaine. Sur ce plan, cette intrigue au coeur d'une aristocratie vieillissante, paumée entre vertes prairies, manoirs élisabéthains et réseaux de prostitution, est une réussite. Est-ce cependant l'air de la campagne qui ralentit à ce point le rythme de l'enquête ? En froid, le tandem Lynley-Havers, tout en opposition de natures, fonctionne forcément moins bien et perd un peu de son charme atypique. Vivement la réconciliation. Isabelle Poitte

De : Robert Young

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Curtis Woodruff, Alex Giannini, John Sessions, Martin Jarvis, Henry Cavill

Antérieurement en 2018
 

Meurtres à l'anglaise

Télévision : 14 mai 2018 à 13:50-15:25 sur C8

série policière

Meurtre au collège - Saison : 1 - Episode : 3 - L'atmosphère confinée et tranquille de la prestigieuse «Public School» de Bredgar Hall est bouleversée lorsque le corps mutilé d'un de ses élèves est retrouvé non loin de la chapelle. Qui a tué ce brillant élément et pourquoi ? A la demande d'un vieil ami, l'inspecteur Lynley, aidé de sa coéquipière Barbara Havers, accepte de mener l'enquête. Peu après, un autre étudiant, Matthew Whateley, disparaît... Critique : Série britannique (The Inspector Lynley Mysteries, saison 3, 1/4), d'après l'oeuvre d'Elizabeth George. Réalisation : Brian Stirner (2004). 90 mn. VM. Inédit. Avec Nathaniel Parker : Thomas Lynley. Sharon Small : Barbara Havers. Jack Deam : Sergent Hanken. Al Weaver : Billy Slavin. Rien ne va plus entre Thomas Lynley et Barbara Havers, la paire d'enquêteurs de Scotland Yard nés sous la plume de l'Américaine Elizabeth George. Rétrogradée à la suite d'un manquement grave au règlement, la pugnace Barbara, fille de prolos au franc parlé, se retrouve au rang de simple agent, défendue mollement par son coéquipier de toujours. Et pourtant... Appelée en renfort sur une affaire de double meurtre dans la campagne du Derbyshire, Barbara va sauver l'enquête de l'enlisement qui s'annonce et remettre à sa place le très aristocratique Lynley, plus passif qu'à l'accoutumée. Les polars « old school » de l'anglophile avisée qu'est Elizabeth George, adaptés depuis 2002 par la BBC, n'en finissent pas de dévoiler les vilains petits secrets des respectables sujets de Sa Majesté. Et par là même de brosser le portrait nuancé et sans concession de la société britannique contemporaine. Sur ce plan, cette intrigue au coeur d'une aristocratie vieillissante, paumée entre vertes prairies, manoirs élisabéthains et réseaux de prostitution, est une réussite. Est-ce cependant l'air de la campagne qui ralentit à ce point le rythme de l'enquête ? En froid, le tandem Lynley-Havers, tout en opposition de natures, fonctionne forcément moins bien et perd un peu de son charme atypique. Vivement la réconciliation. Isabelle Poitte

De : Robert Young

Avec : Nathaniel Parker, Sharon Small, Curtis Woodruff, Alex Giannini, John Sessions, Martin Jarvis, Henry Cavill

Antérieurement en 2017
 

Une avalanche de conséquences

Livre/BD : 12 octobre 2017

Et si le secret de famille était le plus indétectable des poisons ? Qu'est-ce que Lily a bien pu découvrir dans le journal intime de son fiancé William Goldacre pour que celui-ci se précipite du haut d'une falaise du Dorset ? Et est-ce un hasard si, quelque temps plus tard, sa mère, Caroline Goldacre, se retrouve mêlée à la mort suspecte de Clare Abbott, l'auteur féministe dont elle était l'assistante ? Si le lien entre les deux décès semble ténu, le sergent Barbara Havers, soutenue par son supérieur, l'inspecteur Thomas Lynley, est néanmoins déterminée à faire éclater la vérité. " Il faut se laisser aller à ce roman, le charme opère et l'on se pique de la complexité des personnages. " Yann Plougastel – M, Le magazine du Monde " Remarquablement ficelée, cette intrigue au rythme soutenu emporte le lecteur dans son avalanche. " Christine Ferniot – LiRE

Editeur : Pocket

De : Elizabeth George

Antérieurement en 2017
 

Les lumières de l'île

Livre/BD : 5 octobre 2017

Editeur : Presses de la Cité

De : Elizabeth George

Antérieurement en 2017
 

Troubles de voisinage

Livre/BD : 24 mai 2017

" L'endroit parfait pour y vivre ", titrait chaque année la gazette locale au sujet de Napier Lane. Ses habitants n'étaient pas peu fiers de cet hommage, jusqu'au jour où Anfisa Téliéguine y emménage. Arrivée d'on ne sait où, avec son accent russe et ses manières bizarres, elle plante du lierre et construit un poulailler sur ce qui était auparavant un ravissant jardin à l'anglaise. La vieille femme vit recluse, volets fermés... et inquiète, il va sans dire, tout son voinage. La série BILINGUE propose : - une traduction fidèle et intégrale, accompagnée de nombreuses notes ; - une méthode originale de perfectionnement par un contact direct avec les oeuvres d'auteurs étrangers.

Editeur : Pocket

De : Elizabeth George