Alicia Rubio : passages TV et dernières sorties DVD/Blu-ray

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de toutes les actualités de Alicia Rubio.

Créer mon compte

Récemment en juillet
 

Comment j'ai failli rater mon mariage

Télévision : 13 juillet à 00:30-02:15 sur M6

Téléfilm humoristique

Juste avant d'embarquer à bord de l'avion qui doit le mener auprès d'Eva, sa fiancée, une grève des contrôleurs aériens empêche Alex de la rejoindre alors que doit avoir lieu la célébration de leur mariage. Comment pourra-t-il se rendre outre-Manche ?...

Année : 2015

De : María Ripoll

Avec : Dani Rovira, María Valverde, Jordi Sánchez, Joaquin Nuñez, Alicia Rubio, Clara Lago, Gracia Olayo, Yolanda Ramos, Anna Gras, Melody, Marta Pérez, Mireia Portas, Marcel Borràs, Víctor Sevilla, Carlos Cuevas, Ramon Colomina, Minnie Marx, Betsy Túrnez, Cristina Rodríguez, Jordi Jordella, Ben Vinnicombe, Benjamin Nathan-Serio, Darko Peric, Percy Hanenberg, Reg Wilson, Graham Roberts, Alberto Martos, Artur Busquets, Elena Fontana, Hugo Alejo

Antérieurement en 2018
 

La colère d'un homme patient

Télévision : 13 octobre 2018 à 02:30-04:00 sur Canal +

Thriller

Curro est le seul à avoir été arrêté pour le braquage d'une bijouterie, qui a fait un mort. Il sort de prison après avoir purgé une peine de huit ans. Il n'aspire désormais qu'à reprendre une vie normale, aux côtés de sa femme Ana et de leurs fils. Ana, qui travaille dans un bar, rencontre par hasard José, un homme solitaire qui parle peu. Celui-ci est très vite accepté et apprécié par toute la famille. Alors que Curro pensait reprendre une vie normale, rien ne se passe comme il l'avait imaginé. Ses complices et lui vont devoir répondre de leurs actes...

Année : 2016

De : Raúl Arévalo

Avec : Antonio de la Torre, Luis Callejo, Ruth Diaz, Raúl Jiménez, Manolo Solo, Font García, Pilar Gomez, Alicia Rubio, Gaizka Ardanaz, Luna Martín, Chani Martín, Enrique de la Torre

Antérieurement en 2018
 

La colère d'un homme patient

Télévision : 5 juillet 2018 à 08:30-10:00 sur Canal +

film : thriller

Il a attendu des années. Cette fois, ça y est : José force un taulard tout juste sorti de prison à exécuter « sa » vengeance… Thriller efficace, rapide, très violent, où le réalisateur manipule habilement la morale du spectateur. Critique : | Genre : vengeance aveugle. Dans un quartier pas vraiment beau de la banlieue de Madrid, ils sont deux à attendre la libération de Curro, le seul à avoir payé pour un braquage sanglant commis longtemps auparavant. La première est Ana, son amante. L’autre est un homme effacé, entre deux âges, qui veut se servir de lui pour exécuter le plan dont il a rêvé toutes ces années… Duel au sommet entre un violent que la taule a guéri. Et un faux doux — presque un fou — enfermé dans une prison personnelle qui ne lui a rien appris. Non sans perversité, le réalisateur nous oblige à prendre parti entre ses deux antihéros. Et à souhaiter, tout en le redoutant, qu’ils poursuivent jusqu’au bout leur balade sauvage. Si ce n’est que le jeune cinéaste (comédien très connu en Espagne) est un facétieux. Il s’amuse de nous et avec nous. Comme il connaît visiblement bien les thrillers américains, il en respecte les règles, tout en les cassant, par moments, avec des traits humoristiques et insolents : tête interdite du réceptionniste d’un hôtel devant ces deux blocs de virilité lui demandant une seule chambre pour la nuit… La violence omniprésente n’a rien à voir avec celle, survenant par bouffées, d’un Sam Peckinpah. Elle est plus insidieuse, plus dangereuse aussi, comme infiltrée dans les gènes des personnages. Cette brutalité à la fois extravagante et épurée évoquerait plutôt Robert Aldrich dans En quatrième vitesse, qui savait peindre la violence du monde sans jamais l’adoucir, ni l’exalter.

Année : 2016

Avec : Raúl Arévalo, Antonio de la Torre, Luis Callejo, Ruth Díaz, Raúl Jiménez, Manolo Solo, Font García, Pilar Gomez, Alicia Rubio, Vanessa Garde, Lucio Godoy, David Pulido, Raúl Arévalo, Antón Laguna, Arnau Valls Colomer

Antérieurement en 2018
 

Comment j'ai failli rater mon mariage

Télévision : 22 juin 2018 à 00:55-02:35 sur M6

téléfilm humoristique

Juste avant d'embarquer à bord de l'avion qui doit le mener auprès d'Eva, sa fiancée, une grève des contrôleurs aériens empêche Alex de la rejoindre alors que doit avoir lieu la célébration de leur mariage. Comment pourra-t-il se rendre outre-Manche ?...

De : María Ripoll

Avec : Dani Rovira, María Valverde, Jordi Sánchez, Joaquin Nuñez, Alicia Rubio, Clara Lago, Gracia Olayo, Yolanda Ramos

Antérieurement en 2018
 

La Colère d'un homme patient

Télévision : 12 juin 2018 à 00:55-02:25 sur Canal +

film : thriller

Il a attendu des années. Cette fois, ça y est : José force un taulard tout juste sorti de prison à exécuter « sa » vengeance… Thriller efficace, rapide, très violent, où le réalisateur manipule habilement la morale du spectateur. Critique : | Genre : vengeance aveugle. Dans un quartier pas vraiment beau de la banlieue de Madrid, ils sont deux à attendre la libération de Curro, le seul à avoir payé pour un braquage sanglant commis longtemps auparavant. La première est Ana, son amante. L’autre est un homme effacé, entre deux âges, qui veut se servir de lui pour exécuter le plan dont il a rêvé toutes ces années… Duel au sommet entre un violent que la taule a guéri. Et un faux doux — presque un fou — enfermé dans une prison personnelle qui ne lui a rien appris. Non sans perversité, le réalisateur nous oblige à prendre parti entre ses deux antihéros. Et à souhaiter, tout en le redoutant, qu’ils poursuivent jusqu’au bout leur balade sauvage. Si ce n’est que le jeune cinéaste (comédien très connu en Espagne) est un facétieux. Il s’amuse de nous et avec nous. Comme il connaît visiblement bien les thrillers américains, il en respecte les règles, tout en les cassant, par moments, avec des traits humoristiques et insolents : tête interdite du réceptionniste d’un hôtel devant ces deux blocs de virilité lui demandant une seule chambre pour la nuit… La violence omniprésente n’a rien à voir avec celle, survenant par bouffées, d’un Sam Peckinpah. Elle est plus insidieuse, plus dangereuse aussi, comme infiltrée dans les gènes des personnages. Cette brutalité à la fois extravagante et épurée évoquerait plutôt Robert Aldrich dans En quatrième vitesse, qui savait peindre la violence du monde sans jamais l’adoucir, ni l’exalter.

Année : 2016

Avec : Antonio de la Torre, Luis Callejo, Ruth Díaz, Raúl Jiménez, Manolo Solo, Font García, Pilar Gomez, Alicia Rubio, Gaizka Ardanaz, Luna Martín, Chani Martín, Enrique de la Torre, Raúl Arévalo, Vanessa Garde, Lucio Godoy, David Pulido, Raúl Arévalo, Antón Laguna, Arnau Valls Colomer

Antérieurement en 2018
 

La colère d'un homme patient

Télévision : 28 mai 2018 à 10:35-12:05 sur Canal +

film : thriller

Il a attendu des années. Cette fois, ça y est : José force un taulard tout juste sorti de prison à exécuter « sa » vengeance… Thriller efficace, rapide, très violent, où le réalisateur manipule habilement la morale du spectateur. Critique : | Genre : vengeance aveugle. Dans un quartier pas vraiment beau de la banlieue de Madrid, ils sont deux à attendre la libération de Curro, le seul à avoir payé pour un braquage sanglant commis longtemps auparavant. La première est Ana, son amante. L’autre est un homme effacé, entre deux âges, qui veut se servir de lui pour exécuter le plan dont il a rêvé toutes ces années… Duel au sommet entre un violent que la taule a guéri. Et un faux doux — presque un fou — enfermé dans une prison personnelle qui ne lui a rien appris. Non sans perversité, le réalisateur nous oblige à prendre parti entre ses deux antihéros. Et à souhaiter, tout en le redoutant, qu’ils poursuivent jusqu’au bout leur balade sauvage. Si ce n’est que le jeune cinéaste (comédien très connu en Espagne) est un facétieux. Il s’amuse de nous et avec nous. Comme il connaît visiblement bien les thrillers américains, il en respecte les règles, tout en les cassant, par moments, avec des traits humoristiques et insolents : tête interdite du réceptionniste d’un hôtel devant ces deux blocs de virilité lui demandant une seule chambre pour la nuit… La violence omniprésente n’a rien à voir avec celle, survenant par bouffées, d’un Sam Peckinpah. Elle est plus insidieuse, plus dangereuse aussi, comme infiltrée dans les gènes des personnages. Cette brutalité à la fois extravagante et épurée évoquerait plutôt Robert Aldrich dans En quatrième vitesse, qui savait peindre la violence du monde sans jamais l’adoucir, ni l’exalter.

Année : 2016

Avec : Raúl Arévalo, Antonio de la Torre, Luis Callejo, Ruth Díaz, Raúl Jiménez, Manolo Solo, Font García, Pilar Gomez, Alicia Rubio, Vanessa Garde, Lucio Godoy, David Pulido, Raúl Arévalo, Antón Laguna, Arnau Valls Colomer

Antérieurement en 2018
 

La colère d'un homme patient

Télévision : 28 mai 2018 à 10:30-12:00 sur Canal +

film : thriller

Il a attendu des années. Cette fois, ça y est : José force un taulard tout juste sorti de prison à exécuter « sa » vengeance… Thriller efficace, rapide, très violent, où le réalisateur manipule habilement la morale du spectateur. Critique : | Genre : vengeance aveugle. Dans un quartier pas vraiment beau de la banlieue de Madrid, ils sont deux à attendre la libération de Curro, le seul à avoir payé pour un braquage sanglant commis longtemps auparavant. La première est Ana, son amante. L’autre est un homme effacé, entre deux âges, qui veut se servir de lui pour exécuter le plan dont il a rêvé toutes ces années… Duel au sommet entre un violent que la taule a guéri. Et un faux doux — presque un fou — enfermé dans une prison personnelle qui ne lui a rien appris. Non sans perversité, le réalisateur nous oblige à prendre parti entre ses deux antihéros. Et à souhaiter, tout en le redoutant, qu’ils poursuivent jusqu’au bout leur balade sauvage. Si ce n’est que le jeune cinéaste (comédien très connu en Espagne) est un facétieux. Il s’amuse de nous et avec nous. Comme il connaît visiblement bien les thrillers américains, il en respecte les règles, tout en les cassant, par moments, avec des traits humoristiques et insolents : tête interdite du réceptionniste d’un hôtel devant ces deux blocs de virilité lui demandant une seule chambre pour la nuit… La violence omniprésente n’a rien à voir avec celle, survenant par bouffées, d’un Sam Peckinpah. Elle est plus insidieuse, plus dangereuse aussi, comme infiltrée dans les gènes des personnages. Cette brutalité à la fois extravagante et épurée évoquerait plutôt Robert Aldrich dans En quatrième vitesse, qui savait peindre la violence du monde sans jamais l’adoucir, ni l’exalter.

Année : 2016

Avec : Raúl Arévalo, Antonio de la Torre, Luis Callejo, Ruth Díaz, Raúl Jiménez, Manolo Solo, Font García, Pilar Gomez, Alicia Rubio, Vanessa Garde, Lucio Godoy, David Pulido, Raúl Arévalo, Antón Laguna, Arnau Valls Colomer

Antérieurement en 2018
 

La colère d'un homme patient

Télévision : 16 mai 2018 à 01:20-02:50 sur Canal +

film : thriller

Il a attendu des années. Cette fois, ça y est : José force un taulard tout juste sorti de prison à exécuter « sa » vengeance… Thriller efficace, rapide, très violent, où le réalisateur manipule habilement la morale du spectateur. Critique : | Genre : vengeance aveugle. Dans un quartier pas vraiment beau de la banlieue de Madrid, ils sont deux à attendre la libération de Curro, le seul à avoir payé pour un braquage sanglant commis longtemps auparavant. La première est Ana, son amante. L’autre est un homme effacé, entre deux âges, qui veut se servir de lui pour exécuter le plan dont il a rêvé toutes ces années… Duel au sommet entre un violent que la taule a guéri. Et un faux doux — presque un fou — enfermé dans une prison personnelle qui ne lui a rien appris. Non sans perversité, le réalisateur nous oblige à prendre parti entre ses deux antihéros. Et à souhaiter, tout en le redoutant, qu’ils poursuivent jusqu’au bout leur balade sauvage. Si ce n’est que le jeune cinéaste (comédien très connu en Espagne) est un facétieux. Il s’amuse de nous et avec nous. Comme il connaît visiblement bien les thrillers américains, il en respecte les règles, tout en les cassant, par moments, avec des traits humoristiques et insolents : tête interdite du réceptionniste d’un hôtel devant ces deux blocs de virilité lui demandant une seule chambre pour la nuit… La violence omniprésente n’a rien à voir avec celle, survenant par bouffées, d’un Sam Peckinpah. Elle est plus insidieuse, plus dangereuse aussi, comme infiltrée dans les gènes des personnages. Cette brutalité à la fois extravagante et épurée évoquerait plutôt Robert Aldrich dans En quatrième vitesse, qui savait peindre la violence du monde sans jamais l’adoucir, ni l’exalter.

Année : 2016

Avec : Antonio de la Torre, Luna Martín, Chani Martín, Enrique de la Torre, Luis Callejo, Ruth Díaz, Raúl Jiménez, Manolo Solo, Font García, Pilar Gomez, Alicia Rubio, Gaizka Ardanaz, Raúl Arévalo, Vanessa Garde, David Pulido, Raúl Arévalo, Antón Laguna, Arnau Valls Colomer

Antérieurement en 2018
 

Comment j'ai failli rater mon mariage

Télévision : 7 mars 2018 à 14:00-15:40 sur M6

téléfilm humoristique

Juste avant d'embarquer à bord de l'avion qui doit le mener auprès d'Eva, sa fiancée, une grève des contrôleurs aériens empêche Alex de la rejoindre alors que doit avoir lieu la célébration de leur mariage. Comment pourra-t-il se rendre outre-Manche ?...

De : María Ripoll

Avec : Dani Rovira, María Valverde, Jordi Sánchez, Joaquin Nuñez, Alicia Rubio, Clara Lago, Gracia Olayo, Yolanda Ramos

Antérieurement en 2017
 

La Colère d'un homme patient - Blu-ray

DVD/Blu-ray : 3 octobre 2017

Année : 2016

De : Raúl Arévalo

Avec : Antonio de la Torre, Luis Callejo, Ruth Diaz, Raul Jiménez, Manolo Solo, Font García, Pilar Gómez Ferrer, Alicia Rubio

Antérieurement en 2017
 

La Colère d'un homme patient - DVD

DVD/Blu-ray : 3 octobre 2017

Année : 2016

De : Raúl Arévalo

Avec : Antonio de la Torre, Luis Callejo, Ruth Diaz, Raul Jiménez, Manolo Solo, Font García, Pilar Gómez Ferrer, Alicia Rubio