Les derniers livres de 1918

Créez gratuitement votre compte Evernext pour être averti de tous les événements de 1918.

Créer mon compte

mercredi 22 mai

Dans ce récit récompensé par le prix Goncourt en 1990, Jean Rouaud livre une histoire intime et familiale des êtres qui lui sont chers. Marqué par les décès successifs de trois d'entre eux, il se remémore des anecdotes du passé, qui surgissent au gré d'objets retrouvés : lettres, photos, images pieuses, et même un dentier en or, legs insolite de la grand-mère Aline. Sans oublier le carnet du grand-père Pierre, auréolé de mystère... Au fil des pages, c'est un portrait de la France d'hier qui se dessine, avec pour toile de fond la Grande Guerre, où l'histoire individuelle se mêle à l'Histoire collective dans des circonstances douloureuses. Microlectures ; Vers le bac ; Parcours en ligne ; Groupements de textes : d'autres regards sur la Grande Guerre, le récit autobiographique, ou la quête des origines ; Cahier photos : la guerre de 1914-1918 en BD, se raconter avec des objets.

Editeur : Flammarion (Broché)

De : Jean Rouaud, Johanna Pernot

jeudi 23 mai

Une grande saga familiale au coeur des Charentes. La suite des romans Le Moulin du Loup puis Le Chemin des Falaises. 1918. Après la guerre, la vie tente de reprendre son cours normal dans la vallée des Eaux-Claires. Faustine est institutrice dans un orphelinat d'Angoulême et doit épouser Denis Giraud, riche héritier du domaine de Ponriant, même si elle est restée très attachée à Matthieu, avec qui elle a grandi. Alors qu'émerge un monde nouveau où apparaissent électricité, téléphone..., l'existence de Faustine se révèle parsemée d'embûches et de surprises. A l'aube des Années folles, Faustine et les siens chercheront leur voie, au risque de se perdre... La mort accidentelle de Raymonde, la servante, les amours cachées de Faustine et de Mathieu, la découverte chez Claire d'un don de guérisseuse, la naissance inopinée d'une nouvelle enfant, les tourments amoureux d'Angela et la tournure inattendue d'un certain voyage de Jean en Amérique composent le menu riche et varié de cette grande saga romanesque.

Editeur : Presses de la Cité (Broché)

De : Marie-Bernadette Dupuy

1918. Après la guerre, la vie tente de reprendre son cours normal dans la vallée des Eaux-Claires. Faustine est institutrice dans un orphelinat d'Angoulême et doit épouser Denis Giraud, riche héritier du domaine de Ponriant, même si elle est restée très attachée à Matthieu, avec qui elle a grandi. Alors qu'émerge un monde nouveau où apparaissent électricité, téléphone..., l'existence de Faustine se révèle parsemée d'embûches et de surprises. A l'aube des Années folles, la jeune femme et les siens chercheront leur voie, au risque de se perdre... Dans l'atmosphère des années 1920, la France vit une période charnière de progrès et de libération. Une époque tourbillonnante que traversent les personnages si vivants créés par Marie-Bernadette Dupuy.

Editeur : Presses de la Cité (Broché)

De : Marie-Bernadette Dupuy

Convoquant la "majesté élémentaire" des Açores, La Mesure des vents entraîne le lecteur dans une initiation aux mystères de l'ouïe et des sons, inspirée du "théâtre de la nature" . Orchestrant la chorégraphie météorologique des phénomènes atmosphériques et des caprices climatiques, elle transpose en un somptueux dispositif polyphonique se répercutant en une féerie polychrome la clameur des vents dans le ballet des nuages, le frémissement de l'air, le mugissement des eaux, le battement de la pluie, le roulement des flots, la rage de l'écume, le fracas des tempêtes, le tumulte des séismes, le grondement des volcans, le craquement de la lave en fusion. Partition de mots autant qu'invitation, dans un tourbillon vertigineux de sons, de résonances, d'échos, de modulations, de vibrations, à un voyage initiatique jusqu' "au creux de l'oreille" , où l'onirique le dispute à la noblesse des paysages, pour conjurer l'expérience du vide sur fond de méditation sur la trouée, tout en mettant les sens en éveil, à l'écoute de la vie et des bruissements du monde. L'auteur nous invite à suivre Quentin, le personnage de ce récit musical, mandé en songe par le chef d'orchestre vaudois Ernest Ansermet, sur les traces de Francisco de Lacerda, son ami le compositeur et chef açorien qui le forma et le précéda à l'orchestre du Kursaal de Montreux, devenu en 1918 l'Orchestre de la Suisse Romande. Né dans le Jura vaudois, Jean-Luc Bourgeois s'est tôt intéressé aux réalités du son et de la musique (pratique du piano, de l'orgue et des gongs), sans en faire pourtant profession. Happé par l'histoire, la philosophie et les lettres durant sa scolarité et ses études, il a enseigné, avant de se vouer à la recherche en ces matières, puis à l'écriture (essais, voyages et scénarios). Il vit à Lausanne.

Editeur : Van Dieren (Broché)

De : Jean-luc Bourgeois

La Première Guerre mondiale est le premier conflit durant lequel l'aviation joue un rôle prépondérant. Les progrès techniques et tactiques de l'aviation transforment radicalement la guerre : déjà efficace en 1914 pour la reconnaissance aérienne, par exemple pendant la bataille de la Marne, l'aviation prend peu à peu de l'ampleur, d'abord dans la chasse, puis dans le bombardement et l'attaque au sol. La maîtrise de l'air des Alliés en 1918 explique en partie la victoire finale

Editeur : Ysec Editions (Broché)

De : Yves Buffetaut, Eric Schwartz

samedi 25 mai

Une grande saga familiale au coeur des Charentes. La suite des romans Le Moulin du Loup puis Le Chemin des Falaises. 1918. Après la guerre, la vie tente de reprendre son cours normal dans la vallée des Eaux-Claires. Faustine est institutrice dans un orphelinat d'Angoulême et doit épouser Denis Giraud, riche héritier du domaine de Ponriant, même si elle est restée très attachée à Matthieu, avec qui elle a grandi. Alors qu'émerge un monde nouveau où apparaissent électricité, téléphone..., l'existence de Faustine se révèle parsemée d'embûches et de surprises. A l'aube des Années folles, Faustine et les siens chercheront leur voie, au risque de se perdre... La mort accidentelle de Raymonde, la servante, les amours cachées de Faustine et de Mathieu, la découverte chez Claire d'un don de guérisseuse, la naissance inopinée d'une nouvelle enfant, les tourments amoureux d'Angela et la tournure inattendue d'un certain voyage de Jean en Amérique composent le menu riche et varié de cette grande saga romanesque.

Editeur : Presses de la Cité (Broché)

De : Marie-Bernadette Dupuy

mercredi 5 juin

Dans le cadre des commémorations nationales célébrant le centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918, la Cour de cassation et l'Association pour la sauvegarde des livres anciens de sa bibliothèque (ASLAB) ont organisé un colloque intitulé : "La Cour de cassation et la Grande Guerre" pour le centenaire. Cet ouvrage a pour objectif d'éclairer le fonctionnement de la Cour de cassation durant les quatre années de conflit et l'impact de la première Guerre mondiale sur la jurisprudence de la haute juridiction en matière civile et pénale.

Editeur : Dalloz-Sirey (Broché)

De : Jean Barthélemy, Philippe Galanopoulos, Collectif

jeudi 20 juin

Pour Guillaume Apollinaire, la poésie se trouve en toute chose, dans les légendes comme dans les souvenirs mythologiques, dans les bruits de la rue et sur les murs de La ville, dans La vie sous toutes ses formes, dans Le temps qui s'enfuit et la Seine qui coule sous le pont Mirabeau. Puis dans l'amour bien sûr, et ses amères désillusions, que l'auteur de "La Chanson du Mal-Aimé" transforme en mélodies nostalgiques. Chef de file de l'avant-garde, Guillaume Apollinaire meurt en 1918 des suites d'une blessure reçue lors de la Grande Guerre, mais reste comme celui qui, par son goût de l'innovation et de La surprise, a ouvert la voie au renouveau poétique du XXe siècle.

Editeur : Pocket (Broché)

De : Guillaume Apollinaire

Biographie romancée du peintre Louis Suire, qui sut si bien traduire la lumière de l'île de Ré et fut l'un des témoins privilégiés de la révolution artistique de l'avant-garde de Montparnasse. Cet ouvrage paraît à l'occasion du 120e anniversaire de la naissance du peintre et accompagne une rétrospective au Musée Ernest Cognac de Saint Martin en Ré, à partir du 15 juillet 2019. Commissaire d'exposition : Olivier Suire Verley. Un cahier hors texte en quadrichromie présente une sélection des oeuvres du peintre. A l'âge de treize ans, Louis Suire est happé par la lumière. A 17, il entre chez Julian, l'Académie de peinture de Paris. A 18, il est l'intime de Matisse, Marquet, Signac et Satie. Il découvre Montparnasse, Modigliani, Picasso, Foujita, Soutine, Cocteau. C'est la guerre, le jeune homme gagne sa vie dans les salles des Grands Boulevards en accompagnant au piano les films de Charlot, sans avoir appris à en jouer. Mobilisé en mars 1918, Louis Suire entre au camouflage sous les ordres du peintre D. de Segonzac. Il peint de faux peupliers face aux tranchées pour abriter des observateurs et de fausses meules de foin pour cacher des mitrailleurs. A la section de camouflage, il peint un faux Paris destiné à la plaine de Roissy afin de tromper les aviateurs allemands. Louis fut le témoin de la plus belle des révolutions artistiques que le monde ait connue. Avec les artistes de Montparnasse, il était comme sur un strapontin au théâtre de l'art, et à la guerre, il avait la sensation d'être au premier rang d'un terrible concert. Le jeune rochelais fut surtout bouleversé par ce qu'il avait vécu.

Editeur : PC Editions (Broché)

De : Daniel Bernard, Olivier Suire Verley

jeudi 27 juin
jeudi 4 juillet
jeudi 11 juillet

Comment l'Ecole des mines de Paris a-t-elle traversé les tempêtes révolutionnaires et napoléoniennes ? Qu'enseignait-on aux premiers élèves ? Quand les étudiants ont-ils renoncé au vouvoiement ? Que s'est-il passé au 60 boulevard Saint Michel entre 1914 et 1918 ? Gabriel Chesneau, directeur de l'Ecole de 1918 à 1929, dit tout et lègue un ouvrage d'érudition amoureuse, quelques mois seulement avant l'édification de la " Maison des Mines et des Ponts ". Histoire du bâtiment, évolutions pédagogiques, relations avec l'industrie et l'Etat... C'est un regard particulier, objectivement subjectif, fourmillant de détails et non sans tendresse pour l'esprit de famille qui règne dans cette maison, que jette l'auteur sur " la Mine ". Un livre pour toucher du doigt ce qui fait l'âme de cette Grande Ecole d'Ingénieur et que définissait ainsi un " jeune diplômé " de 1932 : " Le mineur de Paris sait que pour réussir, il lui faudra deux choses : la compétence et le sourire ".

Editeur : Presses de l'Ecole des mines (Broché)

De : Gabriel Chesneau, Jacques Aschenbroich